Wip3out (PSX)

 








Développement scénaristique
Jouabilité & Gameplay
L'image
Le son

Note (édit. classique)
Note (édit. spéciale)


Sortie du jeu (édition classique) : septembre 1999
Sortie du jeu (édition spéciale) : juillet 2000
Développeur : Psygnosis
Editeur : Sony Computer
Genre : courses

Support : 1 CD
Version testée : Française
Voix dans le jeu : US
Textes à l'écran : US

Difficulté :
Multi-joueurs : 2 joueurs en splitté - 4 joueurs en link (édition spéciale seulement)
Titre alternatif : WipEout 3
Prix au lancement : 350Frs






Les sites partenaires :





_________________________________

Pages vues (depuis avril 2016)




Visiteurs uniques (depuis avril 2016)

Wip3out

Wip3out : Special Edition


4 ans après
Pour la première fois dans un WipEout sur PlayStation, on dispose d'un multi-joueurs
la sortie du premier opus en Europe, la PSOne est en pleine forme et fait des merveilles. La série des WipEout a contribué à donner une image futuriste, hi-tech et performante à la première console de Sony. Si bien sûr les 2 premiers opus ont été adaptés sur d'autres supports (notamment sur Saturn), et que la Nintendo 64 a même accueillie un épisode exclusif, depuis l'année 1999, Psygnosis n'est plus le studio phare de toute une génération de joueur. Racheté par Sony (et plus tard renommé Studio Liverpool), cette itération des courses futuristes de WipEout est cette fois restée une exclusivité à la PlayStation. Pour ce 3e volet de WipEout (en réalité le 4e si on prend en compte WipEout 64), Psygnosis a conservé beaucoup de développeurs du jeu original pour préserver l'expérience acquise lors de la création des précédents jeux de la série. Psygnosis a toutefois cherché à rendre son titre plus accessible, afin que de nouveaux joueurs puissent s'y essayer, sans se heurter à une difficulté jugée trop élevée. C'est en partie réussi puisque les premières courses sont nettement plus faciles que ce qu'on connait, mais finir le jeu reste quand même une épreuve. The Designers Republic est encore une fois de la partie, et ils ont réalisés (on s'en doute) une grande parcelle du design du jeu. Un design hi-tech particulièrement accrocheur en jeu, mais qui gâche littéralement l'appréhension des menus. En effet, c'est écrit tellement petit, qu'on peine à s'y retrouver si la télé ne fait pas une taille suffisante. Wip3out est disponible en 2 versions. La classique (sortie fin 1999) ne comporte que 8 circuits. C'est relativement peu, surtout pour une série qui arrive à son 3e épisode.


Ensuite il y a l'Edition Spéciale,
Comme d'habitude, la bande son Electro est d'une qualité exceptionnelle
sortie quelques 10 mois plus tard. Cette version agrémentée, propose 8 circuits supplémentaires, issus des 2 premiers jeux. Une belle plus-value, mais pas seulement. En effet pour la première fois, WipEout propose un mode 2 joueurs en écran splitté (ce qui a toujours manqué à la série) et l'Edition Spéciale propose en plus de jouer en link, pour des affrontement jusqu'à 4 joueurs. A part ces 2 détails là, les 2 jeux sont strictement identiques. Ainsi on retrouve cette maniabilité particulière et si chère à la série, les bonus qu'on choppe en passant sur les dalles spéciales (et qui offrent divers bonus comme un autopilote, un bouclier, des mines, des missiles, etc.) et bien entendu, les dalles de boost, sorte de turbo temporaire. La jouabilité est toujours aussi délicate et réactive, nous avons plusieurs vues disponibles et pour la première fois, on peut jouer avec la manette DualShock, les sticks analogiques permettant un dosage plus précis de son appareil (même si ce n'est pas forcément plus aisé qu'à la croix numérique). WipEout 3 est également l'aboutissement d'un style bien défini et original. En effet les tracés sont plus tortueux que jamais, et on arpente de véritables dénivelés. Ainsi les 8 circuits originaux n'ont jamais été aussi intéressants, mêlant sensations de vitesse et même de vertige ! En plus du multi-joueurs, plusieurs modes de jeux sont désormais disponibles (course simple, contre la montre, mode éliminatoire et même tournoi) et on a cette fois 8 écuries à disposition (5 reprises de WipEout 2097 + 3 nouvelles), chacune ayant des caractéristiques propres (hyper-accélération, vitesse de pointe, bouclier et maniement).


Bien sûr pour
Wip3out est le premier jeu haute résolution de la console et les graphismes sont fantastiques !
accompagner ces courses, WipEout resigne une bande-son Electro de folie ! Si je regrette que CoLD SToRAGE ne fasse plus partie du casting, cette fois c'est le DJ Sasha (Alexander Paul Coe de son vrai nom) qui a supervisé la production sonore. En plus de ses titres composés spécialement pour le jeu, on retrouve des compositions de grands noms de la scène Techno comme Orbital, MKL, The Chemical Brothers ou Propellerheads. Autant dire que les musiques envoient du lourd, avec un son qui sied parfaitement au design et à l'ambiance du jeu. Cependant, si bonne soit-elle, la bande-son n'égale pas celle de l'épisode 2097. Question de gout je suppose… Terminons avec les graphismes, qui marquent ici une véritable évolution dans la carrière de la PlayStation. En effet pour Wip3out, Psygnosis a développé un tout nouveau moteur graphique absolument fabuleux ! Jamais la simple PlayStation nous en aura donner autant ! Wip3out est le premier jeu a fonctionner en haute résolution, qui passe alors de 256×224 à 512x256. En résulte une finesse encore jamais vu sur le support. Ajoutons à ça un jeu extrêmement fluide et détaillé, auquel s'appose naturellement un design de folie, et nous obtenons le plus beau jeu de la console, tout simplement. Très en avance sur son temps, ce moteur graphique prouvait que la petite 32bits de Sony, en avait encore sous le capot. S'ouvrant sur une vidéo d'intro à la qualité bluffante, ce 3e épisode de WipEout a tout du hit. Jouable à l'extrême, hyper rapide sans même perdre un framerate en béton armé, ayant une bande-son Electro savoureuse, ce 3e épisode ne change pas un concept devenu classique mais le pousse à son paroxysme. Il est l'aboutissement d'une superbe trilogie qui fait honneur à la console de Sony. On notera par ailleurs que l'Edition Spéciale apporte un multi-joueurs plus étoffé et surtout, un contenu plus conséquent, en doublant le nombre de circuits.


La vieille PlayStation, Note
qui commence doucement a entamer la fin de sa carrière, nous livre ici l'une de ces plus flamboyantes réalisations, avec entre autre des graphismes renversants, surtout quand on connait les limitations du support. Maintenant si j'admets adorer ce 3e volet de la célèbre série, il faut reconnaitre que la difficulté reste encore un rempart (si c'est facile au début, très vite ça se corse méchamment), la jouabilité est toujours aussi intransigeante et malgré tous ses bons côtés, je ne me m'empêcher de préférer WipEout 2097, qui reste à mes yeux, le meilleur épisode de la saga. Il n'empêche que ce WipEout 3 est un formidable jeu de courses, qui malheureusement, n'aura pas vraiment trouvé son public. Mais il serait quand même dommage de passer à côté, tant l'expérience offerte y est sensationnelle.




A savoir : cliquez pour ouvrir


Test réalisé par iiYama

mars 2005 (mise à jour : mars 2014)