Tomb Raider II (PSX)

 








Développement scénaristique
Jouabilité & Gameplay
L'image
Le son
Note générale


Sortie du jeu : décembre 1997
Développeur : Core Design
Editeur : Eidos interactive
Genre : aventure - exploration

Support : 1 CD
Version testée : Française
Voix dans le jeu : FR
Textes à l'écran : FR

Difficulté :
Multi-joueurs : non
Abréviation : TR2
Prix au lancement : 350Frs
Score des ventes : 4.95 Millions


Aussi disponible sur :








Les sites partenaires :





_________________________________

Pages vues (depuis avril 2016)




Visiteurs uniques (depuis avril 2016)

Tomb Raider II

La Dague de Xian


Sorti à peine
Le gameplay n'a pas changé (tant mieux) mais les véhicules sont de trop parce qu'ils sont injouables
un an après un merveilleux premier épisode, La Dague de Xian signe la course d'une licence qui devient désormais annuelle... avec ce que ça entraine de manque de finitions mais un rendez-vous désormais pris à chaque fin d'année. Lara Croft dans ses nouvelles aventures a dit : "fini les nibards en triangles, place aux vraies formes". Non je rigole mais il est vrai que la petite Lara s'est vue remodelée pour notre plus grand plaisir. Ainsi son corps ressemble à celui d'une femme et plus à celui d'un robot. Même sa natte bouge de façon réaliste selon sa position et le vent. Sympa. Mais disons-le tout de suite, Tomb Raider II n'est pas meilleur que son prédécesseur et ce, pour plusieurs raisons. Tout d'abord il manque à cet épisode la "magie" qui fit tout le charme du premier opus. En effet visiter Venise et son théâtre n'est pas aussi passionnant que des ruines Aztèques, parcourir une plate-forme pétrolière (un des levels les plus lourd de l'aventure) n'est pas aussi attractif que l'ancienne Egypte, etc... Heureusement qu'il y a des niveaux assez sympas qui sauvent le tout, comme la grande muraille de Chine. Le scénario est de la même trempe que le précédent, avec une trame prétexte à courir dans tous les sens pour résoudre les énigmes proposées. Le jeu se veut aussi bien plus difficile (parfois c'en est même trop !) mais heureusement on a la possibilité de sauvegarder où on veut et quand on veut (ce qui n'était pas le cas du premier opus) sinon se serait trop galère. Côté jouabilité Lara se voit posséder quelques nouveaux mouvements : marcher accroupi et faire du tyrolien. Hormis ces détails, le contrôle de la belle n'a pas changé d'un pouce, on retrouve vite nos marques et moi je ne m'en plains pas, contrairement à beaucoup, car je trouve la jouabilité très précise, et c'est justement ce qu'il faut à un tel jeu. Autre nouveauté mais de taille cette fois : le pilotage de divers véhicules.


Certains passages
Les saccades sont vraiment pénibles et l'ambiance n'est plus aussi poignante
(très chiants d'ailleurs) vous obligeront à piloter un bateau ou une moto-neige pour franchir certaines zones. Même si l'idée est excellente, sa réalisation (couplée à un maniement chaotique), voit d'une bonne idée devenir vite pénible. Lorsque ce n'est pas obligatoire, moi je préfère rester à pieds ! La bande-son reste à peu de chose prés la même et ce, sur tous rapports : musiques et bruitages sont quasi identiques au précédent volet et le doublage français reste de bonne qualité (cut-scène comme vidéos en images de synthèses) avec la même voix pour Lara, celle de Françoise Cadol. Rien à y redire donc, le tout sent bon le travail bien fait. Mais ce qui déçoit le plus dans le jeu, c'est l'animation. Les mêmes bugs d'affichages sont présents (même si les objets sont à présents en 3D) à savoir clipping à outrance, pâtés pixellisés qui ont la bougeotte et effacement de textures. Il y a même une petite nouveauté : les saccades ! En effet je trouve que Core Design (le développeur du jeu) ne se la foule pas beaucoup puisqu'ils ont repris l'exact code du premier Tomb Raider et pour que le jeu paraisse plus beau que le 1, il est quelque peu surchargé. Ainsi le moteur 3D, qui n'a subi aucune modification malgré un nombre hallucinant de bugs, a du mal à suivre. Tout au long de l'aventure, le scrolling n'est jamais fluide, il saccade comme un sauvage (contrairement au premier opus qui était bien plus stable). Résultat, ça commence par un sacré mal aux yeux pour finir avec un sacré mal au crâne ! Heureusement que l'aventure est attrayante (du moins pour les levels intéressants) car cet aspect bâclé du soft, couplé à des levels sans intérêt, lasse le joueur. Cette fois il y a plus d'ennemis "humains" mais la modélisation des gars est vraiment pitoyable. C'est à croire que le jeu a évolué sous certains angles et régressé sous d'autres. En effet les divers PNJs sont modélisés à l'arrache puisqu'ils ont une tête quasi carré et que leurs bras ou jambes ressemblent à des amas de cubes (façon Popeye mais en moche). Pendant le jeu passe encore mais lors des diverses cut-scènes, ça frisse le n'importe quoi...



Tomb Raider II Note
est un jeu vraiment sympa. Il reste une aventure attrayante pour son gameplay, son scénario et ses phases d'action/exploration. Sans surpasser un mythique épisode fondateur (on en est même loin) c'est un bonne aventure et l'ajout de nouvelles fonctions (sauvegardes où on veut, pilotage de véhicules, ramper) donne un regain de souffle à la licence. Mais soyons franc, ce qui agace le plus dans ce nouvel opus, c'est une animation honteuse, sponsorisée par d'incessantes saccades et le manque de "magie" des lieux traversés : Venise, un bateau au fond de l'eau, une plate-forme pétrolière... c'est sûr on est loin du Colisée, de l'Egypte antique ou des temples Aztèques. Disons que faire un nouvel épisode des aventures de Lara en à peine un an, amène aussi son lot de mauvaises surprises. Mais ne gâchons pas notre plaisir, cet épisode 2 est tout de même bien sympa.



Test réalisé par iiYama

mars 2005