Street Fighter EX + Alpha (PSX)

 








Développement scénaristique
Jouabilité & Gameplay
L'image
Le son
Note générale


Sortie du jeu : septembre 1997
Développeur : Arika
Adaptation : Arika
Editeur : Capcom
Genre : combats

Support : 1 CD
Version testée : Américaine
Voix dans le jeu : US/JAP
Textes à l'écran : US

Difficulté :
Multi-joueurs : 2 joueurs simultanément
Abréviation : SF EX
Titre alternatif : Street Fighter 3D
Prix au lancement : 350Frs
Score des ventes : 750.000


Aussi disponible sur :






Les sites partenaires :





_________________________________

Pages vues (depuis avril 2016)




Visiteurs uniques (depuis avril 2016)

Street Fighter

EX + Alpha


Street Fighter II
Le gameplay est resté en 2D et on retrouve très vite ses marques
est LE jeu qui a fait décoller Capcom et c'est aussi LE jeu "poule aux oeufs d'or" que l'éditeur a décliné en moult versions. Mais le temps ne s'arrêtant pas, l'avènement de la 3D a fait son chemin avec d'abord l'Arcade puis dans nos salons avec les PlayStation et Saturn (dans une autre mesure avec aussi les 32X, 3D0 et Jaguar). Capcom se devait donc d'apporter une 3e dimension à ses personnages pour rester dans le vent. Voilà pourquoi débarqua le temps des versions EX : des Street Fighter graphiquement en 3D mais qui garde leur gameplay 2D. Pas de déplacements en profondeur comme on a pu l'apprécier dans Toshinden et donc un gameplay qui n'a pas changé d'un iota depuis les versions 16-bits (Arcade, Mega Drive, Super Nintendo et PC-Engine). Mais là où Arika (puisque ce n'est pas un jeu Capcom, qu'on se le dise) ne s'est pas moqué de nous, c'est qu'on a droit à 19 persos + 4 à débloquer, là où le premier Street Fighter Alpha faisait miséreux avec seulement 10 persos. La jouabilité (au gameplay 2D je le rappelle) est excellente avec tous les coups de Street Fighter II et une facilité à exécuter les coups spéciaux, qui fera rager la concurrence. La caméra est dynamique (heureusement sinon où serait l'intérêt de la 3D) avec des vues qui donnent de la dynamique à l'action. Les aires de combats ne sont pas fermées (idée sympa), les effets de "splash" lors des KO sont du plus bel effet et 7 modes de jeu sont accessibles : Arcade bien sûr, Team Battle pour jouer avec une équipe, Versus, Survival, Time Attack, Entraînement et Watch qui permet de regarder des combats organisés.


Pour parler technique,
La réalisation est déplorable, c'est vrai, mais les animations sont étonnamment fluides !
il faut de suite mettre le doigt sur le fait que graphiquement... c'est laid ! Les persos sont cubiques façon Virtua Fighter, si ce n'est que ce dernier a déjà 4 ans. Idem, Street Fighter EX ne supporte pas la comparaison avec Toshinden qui offrait de beaux persos bien lissés et ce malgré les 3 ans qui séparent les 2 jeux. En parlant de Toshinden (encore lui) où les décors sont en 3D, notre Street Fighter EX nous offre un malhabile mélange de 2D et de 3D. Les sprites proches sont en 3D (comme l'avion, l'usine ou les statues) mais pour le décor de fond, c'est un vulgaire bitmap qui est plaqué. C'est du plus mauvais effet ! Par contre, on ne peut rien dire sur une animation d'une fluidité impressionnante. Chaque perso possède une panoplie de coups ayant une décomposition vraiment étonnante. Ca nous change des versions 2D où il subsistait toujours un mouvement quelconque un peu mal fait. Autre aspect technique bâclé par Arika : les musiques sont nulles à chier et les puissants bruitages de Street Fighter II, se sont envolés pour des FX sans saveur, ni violence. A noter enfin que cette édition EX + Alpha (exclusif à la console de Sony), reprend donc tout le contenu de l'Arcade, ajoute 2 personnages indédit (Dhalsim et Sakura), un bonus-stage caché (celui avec les tonneaux), les modes de jeu déjà évoqués, une bande-son revue et corrigée (malgré sa piètre qualité) ainsi que des cinématiques de fin en images de synthèses et ce, pour chaque personnage. Ainsi cette version est clairement une version ++ du jeu d'Arcade.



Le jeu Note
est laid, c'est vrai, acoustiquement faible, ça c'est sûr mais pour tous le reste et contrairement à l'idée reçue, c'est du tout bon ! Animation, rythme des combats, jouabilité, modes de jeu, coups spéciaux... bref même s'il n'a pas l'étoffe d'une version 2D, ce passage à la 3D reste bien sympa. Capcom (encore incapable de faire de la 3D à cette époque) a laissé le boulot à une équipe qui n'est pas très fortiche pour la réalisation mais qui a réussie le pari de transposer l'univers de Street Fighter en polygones. Adapté de l'Arcade, sur borne ZN-1 elle-même basée sur la PlayStation (la conversion a dû être facile), il suffira de fermer les yeux sur une qualité graphique indigne de la console pour retrouver toutes les sensations d'un bon Street Fighter...



Test réalisé par iiYama

novembre 2005