Re-Loaded (PSX)

 








Développement scénaristique
Jouabilité & Gameplay
L'image
Le son
Note générale


Sortie du jeu : 1996
Développeur : Gremlin interactive
Editeur : Interplay
Genre : action

Support : 1 CD
Version testée : Française
Voix dans le jeu : US
Textes à l'écran : FR
Difficulté :

Multi-joueurs : 2 joueurs simultanément
Titres alternatifs : Loaded 2 / Reloaded
Prix au lancement : 350Frs


Aussi disponible sur :







Les sites partenaires :





_________________________________

Pages vues (depuis avril 2016)




Visiteurs uniques (depuis avril 2016)

Re-Loaded








Sorti moins d'un
Ne cherchez pas, l'histoire n'a ni queue ni tête, c'est débile et c'est mal fait !
an après l'étrange mais sympathique Loaded, on retrouve cette séquelle sur PlayStation mais pas sur Saturn. A la place, il est sorti une version PC, alors que le premier opus y est absent... ça tourne pas bien rond chez certains. Malgré de gros défauts, Loaded a eu un succès inattendu lors de sa sortie, sans doute pour son aspect old-school et ultra bourrin. C'est pourquoi Gremlin récidive avec cette suite qui innove trop peu et ne renouvelle en rien, un gameplay ultra lourdaud. Quoique si, il y a quelques améliorations mais aussi et surtout de lourdes restrictions qui rendent le jeu encore plus hardcore. Mais avant de parler de ça, évoquons l'histoire. Une histoire tristement bâclée dans le premier opus et qui n'est guère meilleure ici. Malgré tout Gremlin a fait un petit effort pour nous pondre un minimum d'histoire mais faut voir la gueule que ça a ! C'est à se demander si parfois on nous prendrait pas pour des neuneus. Une petite vidéo présente votre personnage, parmi une sélection de 6 dérangés de la carafe (4 issus du premier jet plus 2 nouveaux et Fwank sert de personnage caché) mais déjà là, les nausées reprennent. En effet, les vidéos sont nulles à un point rarement vu ! De plus, cette présentation de perso n'a rien à voir avec le scénario car vous vous doutez bien qu'il n'y a toujours pas de véritable intro. Par contre nous avons des briefings avant chaque level, des textes qui ont été traduits par un élève de 6e tant le mot-à-mot dénature complètement certains passages. Au départ on pressent certaines touches d'humour, mais notre traduction française est juste ridicule. Quant à l'histoire, celle qu'on peut lire dans la notice, rappelez-vous, FUB (le grand antagoniste du premier opus) s'est barré à la fin du précédent jeu (à vrai dire, seul son encéphale a pris la fuite). Il a atterri sur la planète désertique Kee-Butt-5, trouvé un nouveau corps et se fait désormais appelé CHUB (Charming Handsome Erudite Bastard). Mais pour nos anti-héros le problème reste le même : il faut bousillé cet enfoiré !


Nous revoilà
6 personnages dont 2 nouvelles têtes mais un gameplay qui n'a pas évolué
donc parti en cavale pour 12 niveaux. Evidemment le gameplay à peine évoluer. Le titre reste ultra bourrin et sanglant, avec tout de même quelques "missions" comme trouver 3 vers de cactus pour qu'un type nous ouvre le passage, faire tomber un poteau pour passer un gouffre ou plus fin tout de même, détruire les satellites d'une base et un vaisseau pour enfin péter la gueule à son pilote. Vous l'aurez compris, les missions n'ont aucun sens et même si on retrouve cette prédisposition à l'exploration (avec une carte des lieux infiniment mieux fichue) et que les développeurs ont cherchés à varier le plus possible les niveaux, au final l'action est dénuée de toute finesse. On retrouve bien sûr le mode 2 joueurs et les niveaux sont bien plus dénivelés qu'auparavant. En résulte quelques chutes et pour contrer ça, on peut presser L2 pour se "téléporter" près de son frère d'armes. Une option sympathique qui évite qu'on refasse une grande partie du chemin même si on aurait préféré un mode 2 joueurs en écran splitté. A noter aussi que le scoring fait la part belle au challenge, même si l'argent à récolter à totalement disparu. Entre nous, j'aurai préféré qu'on fasse quelque chose d'intelligent de ces deniers, plutôt que de bêtement les supprimer, afin de justifier la fainéantise d'avoir à développer un magasin annexe. Et beaucoup de petites mises à jour comme celle-ci, ont été faites et ce, souvent contre toute logique ! Par exemple lorsqu'on perd une vie, on ne dispose plus des 2 power-ups, les items (comme les médikits ou l'invincibilité temporaire) sont hyper rares ou encore la possession d'une carte d'accès sera plutôt pénible puisqu'on aura un icône tournoyant sur le côté, et ce pour les 2 joueurs (ce qui est débile en soi). Qu'on ait une carte, qu'on nous prévienne qu'on la possède je veux bien, mais qu'elle attire autant l'oeil, non, là c'est chiant ! Pourquoi ne pas avoir récupérer l'interface, discrète et efficace du premier opus ? En clair, les développeurs ont cherchés à créer des améliorations, mais sans les tester, sans les peaufiner, ce qui rend le jeu globalement moins sympathique à jouer que le précédent.


Mais le pire
Les nouveautés apportées sont contre-productives et la difficulté est vraiment hardcore
reste sans conteste la difficulté. L'IA est toujours super agressive et débile, cependant au corps à corps (comme au premier niveau par exemple) les autochtones arrivent à nous tuer en 4 coups ! Oui 4 coups, ça fait environ 10 secondes alors croyez-moi qu'il ne faut laisser personne s'approcher. Le summum de l'irritation reste ces sprites qui nous tombe sur la tronche. Les décérébrés locaux nous lancent des rochers et ça fait vraiment très mal à la jauge de vie ! Le pire, c'est qu'ils sont tellement rapides ces rochers, et nous tellement lents, qu'on ne peut absolument pas les éviter. La cerise sur le gâteau ce sont ces pièges qui nous tuent en un coup ou encore ce level de glace où des plaques tombent aléatoirement du plafond, nous obligeant ainsi à courir et à perdre plusieurs vies d'affilé. Si l'aventure est plus courte qu'avant (certains niveaux se finissent même très vite), la difficulté est est "anti-fun" et vraiment frustrante. La jouabilité est donc lourde, ce gameplay pour cerveau de poule n'a pas changé d'un poil, le zoom sur l'action n'est plus réglable manuellement (option regrettablement supprimée), le jeu est toujours aussi bourrin et aussi lassant, si ce n'est plus ! Une suite oui, mais si n'elle n'arrange en rien les principaux défauts du jeu original, je ne vois vraiment pas l'intérêt. Techniquement, s'il ne faisait pas parti des plus beaux jeux de la console, le premier Loaded se targuait tout de même de beaux effets de lumière et de décors sympathiques. Dans ce nouvel opus, les lieux traversés sont sans inspiration (à part le dernier, diablement original !), et Gremlin a eu le mauvais goût de nous refaire le mixage de sprites 2D et 3D. Si le résultat n'est pas une catastrophe, on ne peut pas dire que ce soit beau pour autant. Malgré tout le moteur graphique se veut plus fluide car les ennemis sont très rarement en surnombre : ça évite les ralentissements et c'est sans doute pour ça que les ennemis sont aussi dangereux. De même, si les décors n'ont pas de charme, ils sont malgré tout légèrement plus détaillés et surtout plus clairs que précédemment, ce qui évite les zones où on n'y voit rien.


Dans la
Les graphismes sont un peu meilleurs mais les ennemis sont en petit nombre et malgré la variété, difficile d'être enthousiasmé
version que nous avons eu, les musiques ne passaient pas (CD rayé). De toute façon je n'ai pas l'impression qu'on ait raté quelque chose. Les bruitages sont sommaires et les quelques voix du jeu sont en sourdine et plutôt répétitives. Je dirais même qu'ils ont poussés le vice d'aller récupérer le tout sur Loaded. Comme ça c'est sûr, on ne se trompe pas... Ca faisait longtemps que j'attendais de tester cette suite et je dois dire que je suis très déçu, on est très déçus ! Les développeurs ne se sont pas pété un ongle pour ce jeu puisque tout, je dis bien tout, est reprit de Loaded : technique de programmation 2D/3D, gameplay bourrin, jouabilité lourde, un flagrant manque de subtilité, d'originalité et pour couronner le tout, l'histoire nous prend pour des demeurés notoires. Le scénario est nullissime, le fil conducteur est franchement minable, l'ensemble n'a aucun sens, on n'a même plus de vidéos entre les niveaux, la traduction des briefings a été faite avec les pieds... bref, seule la fin est correcte. Car oui, nous avons fini le jeu mais vous vous doutez bien que pour en arriver là, on a triché ! Car je crois qu'on aurait jamais eu la patience de faire le jeu en entier, si on ne pouvait pas au minimum se remettre de la santé et doper l'efficacité de ses armes. Même si nous avons une tendresse pour Loaded, alors qu'il est loin d'être parfait, ici nous avons l'exemple type du jeu développé à la hâte, qui n'a pas du tout été peaufiné et qui nous est livré pratiquement tel quel, puisque les phases de beta-tests n'ont pas dû durer bien longtemps. Et puis apporter des nouveautés c'est bien, mais pas lorsqu'elles vont à l'encontre même du plaisir de jouer ! Il faut dire qu'un jeu PlayStation développé en moins d'un an (puisqu'on ne parle pas ici d'un jeu 8 ou 16bits, dont les temps de développement étaient relativement courts), ça n'augurait pas du meilleur.



C'est un fait Note
Re-Loaded est un ratage qui salie même la sympathie qu'on peut éprouver pour le premier opus. Après 2 heures de jeu, à voir toutes ces fautes de goût, ces pièges vicelards et autres défauts dont je n'ai listé qu'une faible partie, on a fini par exploser de rire ! C'est tellement mal fait, tellement ridicule, tellement mauvais et en prime tellement difficile, qu'on a fini par le prendre à la rigolade. Finalement comme dit Aquel : "la meilleure idée de jeu, c'est le nom du jeu !" Et rien d'autre...



Test réalisé par Aquel & iiYama

novembre 2006 (mise à jour : avril 2014)