Quake II (PSX)

 








Développement scénaristique
Jouabilité & Gameplay
L'image
Le son
Note générale


Sortie du jeu : septembre 1999
Développeur : id Software
Adaptation : Hammerhead
Editeur : Activision
Genre : FPS

Support : 1 CD
Version testée : Américaine
Voix dans le jeu :
Textes à l'écran : US

Moteur graphique : id Tech 2
Difficulté :
Multi-joueurs : 4 joueurs simultanément (multitap)
Prix au lancement : 350Frs
Score des ventes : 2 Millions (tous supports)


Aussi disponible sur :




Les sites partenaires :





_________________________________

Pages vues (depuis avril 2016)




Visiteurs uniques (depuis avril 2016)

Quake II








Jeu culte sur PC, voilà
La jouabilité a été bien adaptée au pad et on a à disposition 3 façon de jouer : pad, DualShock, souris
que le studio Hammerhead fut licencié par id Software pour adapter cette grosse production du FPS à l'ancienne. C'est pourquoi on retrouve ce jeu sur Nintendo 64 et PlayStation, la Saturn étant bizarrement occultée. Ils ont tout de même mit 2 ans avant de sortir cet opus et si le jeu est nettement moins beau que sur PC, l'essence même de Quake II est restée intacte. Le scénario est maigre, très maigre : c'est la guerre ! Les Stroggs ont attaqués vos lignes et vous, vous récidivez par le biais d'une attaque interne. Vous voilà donc infiltré dans la base ennemie avec pour but de neutraliser leur système de défense afin qu'une attaque massive puisse être lancée. C'est tout... Les heureux possesseurs de PlayStation peuvent tout de même se réjouir qu'Hammerhead ait gardé la petite intro en images de synthèses (même si une nouvelle aurait été bien aussi) ainsi que les directives (simplistes) pour chaque level. Ca reste basique mais c'est tout à fait louable. Question prise en mains, ils ont tout prévu. On peut jouer avec le pad numérique, le pad analogique (la DualShock, auquel cas les sticks vous permettront de viser) ou même mieux, si vous êtes l'un des rares acquéreurs de la souris PlayStation, celle-ci est prise en charge. Pour le plus grand nombre, il est clair que le tout numérique est mis en avant. Et bien à la façon d'un Alien Trilogy, le gameplay a été simplifié au maximum et les commandes deviennent vite intuitives. On peut regarder vers le haut et le bas avec R1/L1, centrer la vue en pressant les 2 boutons simultanément, notre avatar se baisse automatiquement, il y a un bouton pour sauter, 2 pour changer d'arme et enfin, la croix sert pour se déplacer. Au bout de 5 minutes on ne s'emmêle plus les pinceaux. C'est sûr, ça n'a pas le confort d'un clavier/souris mais ça reste confortable et intuitif.


Pour ce qui est du jeu,
Même si on n'obtient pas la finesse de la version PC, les graphismes sont tout à fait honorables
vous aurez à disposition pas mal d'armes : pompe, mitrailleuse, flingue, gattling, lance-roquettes... même s'il est un peu frustrant de trouver le premier fusil à pompe au bout du premier couloir car on ne profitera pas de sa petite pétoire de base. Sinon les objectifs sont très simples : vous devez dézinguer tout ce qui est hostile et devez dans quelques rares cas, trouver une clé pour ouvrir une porte ou actionner un interrupteur. En gros on reste dans l'action pure et dure, sans prise de tête et moi, j'aime ! Comme la PSX n'est pas un PC et quelle ne possède que 2 malheureux Mega-Octets de RAM, Hammerhead a été obligé de morceler chaque niveau en plusieurs loadings. Mais pas d'inquiétude, ils sont relativement courts et vraiment pas gênants. Enfin, les 20 niveaux que compte l'aventure, sont issus de la version originale mais ont étés légèrement modifiés. Je rappelle qu'on joue au pad, ça parait donc normal. Plutôt longs, les niveaux sont bien agencés et on avance facilement puisque la difficulté n'est pas déloyale, sans doute à cause d'une IA un peu légère. Graphiquement c'est sûr, la PSOne n'est pas un PC équipé d'une carte graphique Voodoo. Donc le résultat est pixellisé mais je trouve que le rendu s'en sort fort bien. C'est un peu granuleux, ça manque un peu de couleurs, de détails mais dans l'ensemble, ce design futuriste est plutôt séduisant. Tous les sprites sont en 3D, l'animation est fluide, et on se prend vite au jeu. Voilà donc une difficile conversion, parfaitement réussie. Les bruitages sont restés exactement les mêmes à savoir plutôt efficaces. Il n'y a pas de voix dans le jeu (hors vidéos) mais l'ambiance sonore se révèle vite de qualité grâce à une bande-son du tonnerre. Jouant la carte du Rock bien gras et huilé, l'action s'en trouve parfaitement accompagnée grâce à des rythmes lourds de grattes en folie. Pour moi qui aime le style, c'est un vrai bonheur acoustique.



Très proche Note
d'un DOOM ou d'un Duke Nukem sur le même support, Quake II mérite ses lettres de noblesse. Certes j'ai acheté Quake 4 sur PC le mois dernier mais ne je l'ai pas encore testé. Je découvre donc la série avec cette adaptation fort réussie et ne regrette en rien mon achat (en même temps pour 10€ sur eBay...). Si pendant longtemps la polémique du DOOM-like vs Quake-like fit rage (avant de mettre tout le monde d'accord avec l'appellation FPS), je dois reconnaître avoir prit un réel plaisir à jouer à ce morceau d'anthologie. Bien moins laid qu'on aurait pu le penser, plus jouable qu'on aurait pu le penser aussi et bordé d'un son de qualité, Quake II fait honneur à la série et au support. Il est presque aussi bon qu'un Alien Trilogy ou un DOOM et pourtant, je les adore ces deux-là !



Test réalisé par iiYama

novembre 2006