X² : No Relief (PSX)

 








Développement scénaristique
Jouabilité & Gameplay
L'image
Le son
Note générale


Sortie du jeu : aout 1997
Développeur : Team17
Editeur : Ocean
Genre : shoot-them-up

Support : 1 CD
Version testée : Française
Voix dans le jeu : US
Textes à l'écran : US

Difficulté :
Multi-joueurs : 2 joueurs simultanément
Abréviation : X2
Titres alternatifs : X2 No Relief / Project-X2 / Project X²
Prix au lancement : 350Frs



Les sites partenaires :





_________________________________

Pages vues (depuis avril 2016)




Visiteurs uniques (depuis avril 2016)

No Relief


X2 est la
La réalisation est absolument fabuleuse, même l'intro va vous en mettre plein les yeux !
suite de Project-X, sorti sur Amiga, Amiga CD32 et PC en 1992. Voilà pourquoi ce jeu porte aussi bien le nom de X2, X² ou Project-X2. Une multitude de variantes existent, cependant on se demande bien pourquoi les développeurs ne l'ont pas nommés simplement avec un "2" pour signifier que c'est une suite. Exclusif à la PlayStation (une version Saturn fut envisagée mais abandonnée) X2 est ce qu'on appelle un shoot à grand spectacle et de ce côté là, il remplit à merveille sa fonction. En effet c'est braiment très très beau ! C'en est même bluffant... Tout est en images de synthèses (les décors comme les sprites), le rendu graphique est vraiment coloré, fin et notre PlayStation d'amour nous affiche l'ensemble sans broncher. L'animation est d'une fluidité étonnante avec en prime, quelques effets mode7, histoire d'en faire encore plus. Ca bouge dans tous les sens et pas un ralentissement ne survient, même lorsque l'écran est surchargé de dizaines de sprites, parfois énormes. En parlant d'énorme, il est vrai que certains ennemis en imposent par leur taille, comme les boss qui prennent presque tout l'écran. Les développeurs ont fait très fort sur ce coup, prouvant bel et bien que lorsqu'on a 32-bits sous le capot, on est capable de faire pas mal de choses. Côté jouabilité rien à signaler : 3 vaisseaux (aux puissances et vitesses différentes) sont au choix et en cours de jeu, le tout se passe bien malgré un manque de variétés des armes. Afin d'offrir un peu de diversité, le jeu alterne les scrollings verticaux et horizontaux (vue de dessus et de côté). L'idée est originale, bien pensée et la qualité du rendu reste le même alors, on ne va pas s'en plaindre. Pour rester dans le grand spectacle parlons de l'intro du jeu : longue et construite comme un court métrage en images de synthèses, elle ouvre de fort belle manière le titre. Il est un peu regrettable que la fin n'ait pas eu la même attention.


En plus
Il est vraiment regrettable que la difficulté soit si frustrante et que la bande-son soit si mauvaise
côté scénario, ça ne vole pas bien haut avec encore et toujours une trame complètement bidon, qui n'est même pas étayée par des cut-scènes entre les levels. Dommage... Et puisqu'on aborde les petits tracas, entrons dans la phase du test qui parle des défauts : la difficulté est une horreur ! On peine à finir le level 2 tant le jeu est difficile (bizarrement, cette difficulté a été revue à la baisse pour le marché de l'Est... mais pas pour nous). C'est notamment due à un flot incessant d'ennemis (ça c'est bien mais) malheureusement, ils sont beaucoup trop coriace à fumer. On tire, on tire, on tire et au final il faut s'écarter pour le laisser passer sinon c'est la collision ! C'est extrêmement frustrant d'être sous-taillé pour le combat, quand on sait qu'en plus, l'un des plaisir des shoot-them-up, c'est justement de tout exploser. L'autre gros défauts du jeu vient de la bande-son : avec des musiques type WipEout mais en mode en bas-de-gamme essoufflé, le résultat donne de la techno industrielle manquant de mélodies, de rythme et même je dirais, qu'elles ne collent qu'à moitié avec l'atmosphère du titre. De plus les bruitages sont un peu désuets et manquent totalement de puissance. Ils sont tous en sourdines, à quelques exceptions prés. En gros, y'a pas grand chose à se mettre les cages à miel, ce qui est très décevant quand on sait que justement, les shoots nous ont (souvent) offerts des bande-sons de folies, à l'image de Lords of Thunder, Thunder Force IV, Axelay, Biometal ou Final Soldier.



Alors que dire de ce X2 ? Note
Et bien que c'est un bon shoot (là dessus y'a rien à dire) qui en met plein la vue certes, mais qui oublie les oreilles et le plaisir de jouer, en frustrant le joueur par le biais d'une trop grande difficulté ! Quand on pense que toute l'ambiance d'un shoot passe par le fun d'exploser des dizaines d'ennemis en même temps et une bande-son dévastatrice, avec X2 on risque d'être déçu. Mais il reste tout de même un bon jeu, qui éclate la rétine même s'il se perd un peu dans une réalisation accumulant de grand hauts et de grands bas. Même si j'aime ce jeu, j'irai lui préférer un bon Axelay ou un excellent Thunder Force IV qui sont peut-être moins Hollywoodien mais qui n'oublient pas d'être acoustiquement impressionnant et surtout très fun. Reste que sur PSOne, rares sont les bons shoot...



Test réalisé par iiYama

novembre 2005 (mise à jour : octobre 2014)