O.D.T. (PSX)

 








Note générale


Sortie du jeu : décembre 1998
Développeur : Psygnosis
Editeur : Psygnosis
Genre : action - aventure

Support : 1 CD
Version testée : Française
Voix dans le jeu : FR
Textes à l'écran : FR

Difficulté :
Multi-joueurs : non
Abréviation : ODT
Prix au lancement : 350Frs


Aussi disponible sur :




Les sites partenaires :





_________________________________

Pages vues (depuis avril 2016)




Visiteurs uniques (depuis avril 2016)

O.D.T.

escape... Or Die Trying


Si ma mémoire est
Etrange jeu que ce ODT...
bonne (que ceux qui me connaissent ne rigolent pas !), je me souviens de ce jeu comme très attendu. Tel le messie devant faire vendre la première console de Sony (qui n'avait pas besoin de ça pour asseoir son succès), sa sortie fut surtout remarquée par les critiques de la presse. En effet, plus un jeu est attendu et potentiellement, plus il peut décevoir. C'est un peu le cas de notre O.D.T (et non pas "eau d'été" :). Basé sur un scénario assez moyen, l'intro est sympa et un doublage tout en Français (de qualité), est un gage de travail. Le jeu ressemble un peu à Tomb Raider dans le sens où il mêle action et aventure. A bord d'un ballon dirigeable, vous transportez une étrange perle verte qui doit sauver des millions de vies. Mais le tout s'emballe très vite, votre ballon se crache et vous devez le réparer. Votre but premier sera de trouver du gaz pour que votre ballon puisse repartir. Ici est la première boulette : le scénario est bidon ! Ensuite, les graphismes ne sont pas ce qu'on fait de mieux sur le support. C'est sombre, la 3D n'est pas très rapide, le gameplan est un peu tarabiscoté et les décors manquent d'attrait. Mais ce n'est pas là, le réel défaut du jeu : en réalité le vrai gros problème, c'est que la jouabilité est exagérément lourde ! Notre personnage court comme un dératé mais tourne sur lui-même à la vitesse d'un escargot ! La visée est très approximative, voire nulle à chier car les ennemis sont des durs à cuire qui bougent tout le temps et il n'y a pas de visée auto. Autant dire que ça n'arrange en rien une sale difficulté. Et c'est bien dommage car il y avait de l'idée. Habile mélange usant aussi des facettes des RPGs tels que les sortilèges ou encore l'expérience (XP), O.D.T avait de quoi plaire. Psygnosis, société omniprésente depuis la création de la PSX avec des titres de qualité comme WipEout ou Formula One, signe ici un jeu qui aurait pu être fort (en chocolat) mais qui déçoit par ses tares de conceptions. Dommage, on tenait là (peut-être) un hit...


Test réalisé par iiYama

avril 2007