Loaded (PSX)

 








Développement scénaristique
Jouabilité & Gameplay
L'image
Le son
Note générale


Sortie du jeu : décembre 1995
Développeur : Gremlin Interactive
Editeur : Interplay
Genre : action

Support : 1 CD
Version testée : Française
Voix dans le jeu : US
Textes à l'écran : FR

Difficulté :
Multi-joueurs : 2 joueurs simultanément
Prix au lancement : 350Frs
Titre alternatif : Blood Factory (JAP)


Aussi disponible sur :








Les sites partenaires :





_________________________________

Pages vues (depuis avril 2016)




Visiteurs uniques (depuis avril 2016)

Loaded








Loaded est ce
La mise en scène et le scénario sont à couché dehors ! Dommage car la console est clairement capable de mieux en la matière
qu'on appelle un jeu de bourrins. Je l'ai découvert en même temps que la PlayStation, car à sa sortie française, Sony avait judicieusement mit dans la boite de la console, un CD de démos (le fameux Demo1), et la bête faisait partie des mes premières joyeusetés, l'espace d'un level furieux. Sortant doucement de l'âge d'or des consoles 16bits et de leur 2D, les premiers jeux PSX n'étaient guère intelligents (voir Lone Soldier). En fait c'était au mieux des jeux 16bits dans le scénario et le gameplay, avec la possibilité "next-gen" d'y adjoindre des vidéos et des graphismes 3D. Connu par les joueurs PlayStation de la première heure, Loaded fera sourire tout amateur de la vieille et inoubliable console Sony dont voici l'un de ses fer-de-lance. L'histoire nous raconte que dans un futur lointain, un gars complétement dérangé, nommé FUB (Fat Ugly Boy), a été banni par l'armée et est devenu mercenaire de l'espace. Malheureusement, il a fait accusé 6 personnes de ses crimes, du coup, ils et elle se retrouvent prisonniers à vie à sa place ! Enfermés sur la planète-prison de haute sécurité nommée Raulf, ils devront s'échapper et bien sûr se venger de FUB... Jouable en solo comme en coop' à 2, le jeu propose de choisir parmis ces 6 psychopathes et la prison tient plus du goulag ou d'un haut lieu de torture, que de la simple détention. Malheureusement, le jeu ne propose aucune scénarisation ! L'intro en elle-même ne dure qu'une quinzine de secondes, et ne dévoile rien de la trame principale. A la fin de certains niveaux-clés, nous aurons parfois une toute petite vidéo qui justifiera à peine la mission du niveau suivant (genre rechercher 4 bonbonnes de gaz pour faire repartir la voiture). Pire encore, malgré la difficulté vraiment rebutante du titre, la fin n'est pas du tout gratifiante. L'épilogue est torpillé en 20 secondes et dans tout ça, les vidéos sont vraiment de piètre qualité ! Même celles de Kileak sont mieux faites ! Et puis à l'heure où certains jeux proposent des vidéos entre chaque niveau, des cut-scènes ou même une simple image avec du texte, ici il n'y a rien ! Absolument rien ! Bref, c'est une véritable déception, et se reporter à la notice pour avoir un semblant d'histoire, est à peine acceptable sur cette génération.


Question gameplay,
Le gameplay est simpliste et devient vite rébarbatif. Mais c'est tellement défoulant... :)
difficile de faire plus simple. La vue est à la 3e personne surélevée pour un jeu d'action bête comme ses pieds ! Comme déjà évoqué, on a le choix entre 6 personnages aux facultés variées (tir, bouclier, vitesse), on doit récupérer des cartes d'accès pour ouvrir les portes (un classique du genre) et vous pourrez bien entendu récupérer des power-ups pour vos armes, des items de santé et des munitions (lorsque vos armes sont upgradées, les munitions ne sont plus infinies). Enfin, si vous êtes submergé par un nombre trop important d'ennemis, il y a aussi la mega-bombe qui fait un peu le ménage. Etant donné que le jeu est en 3D, on pourra aussi zoomer/dézoomer à volonté sur l'action, même si on aurait aimé un dézoom plus important tant la visiblité est parfois trop réduite. En effet, si en solo ça reste correct, à 2 joueurs c'est vite le bazar et l'écran est submergé au point qu'on se cherche à l'écran. De même, en coop' l'écran n'est pas splitté donc les 2 personnages sont obligés de se suivre. En un sens c'est bien puisqu'on ne se perd pas de vue et qu'on est obligé de jouer en coopération. Maintenant cette limite rend aussi l'affichage particulièrement fouilli. Les ennemis sont hyper agressifs (matons, autres zonzons pétés du casque et plus tard, divers animaux complètement barges), ce qui ne gêne en rien lors du premier tiers du jeu. Mais passé ce stade, la difficulté s'accroît notablement. Ajoutez à ça une action ultra répétitive, des niveaux souvent labyrinthiques et vous aurez tôt fait de tourner en rond et de perdre vos vies au passage. Car le gameplay ne se renouvelle jamais, ne varie pas d'un poil du début à la fin de l'aventure et l'acharnement des ennemis, qui n'ont que ça à foutre (vous taper sur la gueule !) en devient rébarbatif (notamment les rats et les chiens, qui sont particulièrement pénibles). C'est à croire que vous êtes leur seule cible, leur tête de turc. Malgré ça, on apprécie sa propension à l'exploration, avec entre autre des zones cachées et beaucoup d'items et d'argent à récupérer. Malheureusement l'argent ne sert à rien, à part un peu de scoring (et dire qu'un magasin en fin de niveau aurait pu apporter un réel intérêt à l'avarice...).


Loaded est
Les graphismes sont agréables et distillent une ambiance unique. Malheureusement, les ralentissements (surtout à 2 joueurs) nous gachent un peu le plaisir
un jeu à l'action hyper soutenue (parfois trop, faut pas espérer plus de 10 secondes de pause entre 2 attaques) et surtout, hyper gore. Y'a du ketchup collé sur tous les murs, ça gicle, ça pisse le sang de tous les côtés et si au début on trouve ça très fun, au bout d'un moment ça gonfle un peu, d'autant que le soft de Gremlin est très long (15 niveaux, pouvant durer jusqu'à 1 heure chacun). Peut-être même trop car sa difficulté assez extrême, alliée à la répétitivité des niveaux, risque d'en lasser plus d'un(e). Techniquement, les décors sont en 3D, les gros sprites aussi mais au milieu de tous ces polygones, il y a encore de la 2D qui traîne : les ennemis et les persos jouables. Si le résultat n'est pas trop dégueulasse, il faut dire que ça pixellise grave ! Le design est plutôt glauque et pas trop mal agencé, les décors sont originaux mais bien trop répétitifs. En contre-partie, les effets de lumières sont très convaincants, avec par exemple des reflets colorés qui sont gérés en temps réels. Par contre il est dommage que l'animation accuse pas mal de ralentissements, surtout lorsqu'on joue à 2 (à vrai dire, en coop' le jeu sature de façon abusive, au point que le framerate passe en dessous des 10 images/sec !). De même, la décomposition des sprites 2D est faite à l'arrache (du style 3 ou 4 images par sprite) mais dans l'ensemble, Loaded possède une "patte graphique" bien à lui, une ambiance particulière et finalement assez sympathique. Du point de vue du son, les bruitages sont corrects, bien qu'un peu en sourdines, et les quelques voix digits en anglais, passent totalement inaperçues. Elles sont couvertes par des musiques assez "bruyantes" mais de qualité. Le CD contient 25 pistes mais le jeu ne les utilise pas toutes. Composées par Neil Biggin, Patrick Phelan et Pop Will Eat Itself, la plupart des compositions sont rythmées et mélodieuses. Seul bémol, il est parfois idiot d'avoir la même musique sur 2 niveaux de suite, surtout l'orsqu'on sait qu'ils sont très longs. Malgré leur qualité, les musiques finissent par prendre la tête.



Personnellement, Note
j'aime bien Loaded car il me rappelle de bons souvenirs, ses parties en coop' et son action de folie. En y jouant, je me rappelle du line-up de la PlayStation et ça ne nous rajeunit pas. Maintenant c'est sûr, je déconseille ce jeu aux impatients car la linéarité de son action, sa répétitivité ou sa trop grande difficulté, risque de vous taper sur les nerfs ! 15 niveaux qui durent entre 30 minutes et une heure chacun, où il faut à chaque fois répéter les mêmes actions, trouver les mêmes cartes et être littéralement agressés par des ennemis toujours en surnombre, c'est sûr, Loaded ne se destine pas au plus grand nombre. Si à contrario vous aimez les jeux ultra bourrins, hyper sanglant, défoulant à l'extrême avec en prime un gameplay pour cerveau de grenouille et une ambiance unique, alors foncez, vous serez comblé(e) !



Test réalisé par iiYama

novembre 2006 (mise à jour : avril 2014)