Forsaken (PSX)

 








Note générale


Sortie du jeu : mai 1998
Développeur : Acclaim Iguana (anciennement Probe)
Editeur : Acclaim
Genre : shoot-them-up / FPS

Support : 1 CD
Compatible PS3 60Go : oui
Version testée : Américaine
Voix dans le jeu : US
Textes à l'écran : US

Difficulté :
Multi-joueurs : oui
Titres alternatifs : ProjectX - Condemned
Prix au lancement : 350Frs


Aussi disponible sur :








Les sites partenaires :





_________________________________

Pages vues (depuis avril 2016)




Visiteurs uniques (depuis avril 2016)

Forsaken








J'ai connu Forsaken
Evidemment, ce n'est plus la référence graphique qu'il était sur PC même s'il conserve de beaux restes
à sa sortie sur PC. A cette époque, si on ne voulait pas se laisser séduire par la toute puissante Voodoo 2, les cartes graphiques ATI Rage 128 et nVidia TNT étaient de superbes alternatives, même si 3DFX avait encore le monopole de la puissance (il ne faudra pas longtemps pour que la donne change). Proposant des graphismes sans commune mesure avec ce qui se faisait à l'époque, véritable maitre-étalon et référence graphique de l'époque (bien qu'il fonctionnait aussi en "mode software"), il faut reconnaitre que plus de 10 ans après, l'étincelle n'y est plus (normal vous me direz, quand on passe ses journées sur PS3, les anciens titres paraissent forcément moins beaux). Retour donc sur ce jeu atypique, clone d'un Descent déjà fort réussi. 2 ans après ce dernier, on attendait que Probe (devenu entre temps Acclaim Iguana) nous sorte une version ultime de ce Descent-like. Initialement nommé ProjectX (en rapport de l'API de Microsoft : DirectX) puis Condemned, le jeu a finalement changé de nom quelques mois avant sa sortie. Voici en quelques mots l'histoire qu'il propose : dans un avenir lointain, l'avancement de la technologie a dépassée notre capacité à la contrôler. Lors d'une expérimentation subatomique, un accident provoque une réaction en chaine incontrôlable qui détruira complètement la surface de la planète Terre. Un an plus tard, la Terre a été classé comme "condamnée" (d'où le titre original), ce qui signifie que désormais, seule règne la loi du plus fort. Voilà pourquoi tout un chacun est devenu mercenaire et cherche à s'enrichir par tous les moyens. Dans cette lutte, bien souvent ce sont les sous-terrains qui sont pillés mais le joueur devra aussi affronter les robots-sentinelles que le gouvernement a laissé pour compte… Y'a pas à dire, ce petit côté Mad Max accroche bien, même si le scénario est par la suite mis de côté. Proposant comme son prédécesseur une totale liberté de mouvement sur 6 axes, on peut aller où on veut, même si on ère toujours dans des couloirs finalement assez restreints.


Mais le plus
Configuration de touches bizarre et jouabilité mal adaptée au pad, font que Forsaken rate le coche
gros défaut du jeu, c'est qu'il est toujours assez difficile de troquer sa souris pour un pad et une fois de plus, le résultat est franchement douteux. La configuration des touches est bizarre (imaginez 2 minutes : avancer en pressant R1, tirer avec L1, regarder avec la croix et utiliser les touches d'actions pour le strafe… on a fait plus intuitif) et activer le mode analogique n'y change rien (pas moyen d'avoir une jouabilité potable). Si la vue a le bon gout de se remettre dans le sens gravitationnel, la visée est malheureusement hyper imprécise, la faute à une inertie disproportionnée et irritante du moindre mouvement. Et pour couronner le tout, les ennemis se déplacent sans cesse et bien souvent sous un angle chiant à atteindre. Voilà le plus gros défaut du jeu, celui qui fait que sur console, il reste à l'état de petit jeu là où sur PC, c'était un énorme hit. C'est vraiment dommage car ça rend également l'aventure très difficile. Pour aider à dézinguer tous les fourbes qui en veulent à notre peau, l'arsenal est conséquent mais non sélectionnable. Lorsqu'on ramasse une arme, on l'utilise jusqu'à épuisement des munitions. De toute façon, vu que toutes les touches servent, je crois que c'était la solution la plus simple. Notre personnage, sur son véhicule un peu bizarre, possède un tir primaire et un tir secondaire, dont les missiles font assez mal au camp d'en face. Techniquement, si cette version console est incomparable à celle sur N64 (Forsaken 64) et plus encore à celle sur PC, il n'empêche que graphiquement c'est pas mal du tout. Les textures ont la bougeotte certes mais c'est détaillé, c'est fluide et les éclairages dynamiques ont de quoi impressionner pour de la PlayStation. Enfin, si les bruitages sont bien explosifs comme il se doit, dans un genre très Drum & Bass les musiques composées par Dominic Glynn donnent un accent hi-tech au jeu ainsi qu'une bonne dynamique, mais sont loin d'être belles et encore moins mélodieuses.



Forsaken Note
reste un jeu sympa où son aspect shoot/FPS peut séduire comme fortement déplaire pour son côté "déboussolant". Heureusement pour lui, les meubles sont sauvés par une bonne dose d'action, même si on en revient toujours à se dire que Descent est mieux adapté au support. En effet, la jouabilité est mal calibrée, et s'il avait été mieux calibrée pour un contrôle au pad (notamment en mode analogique), le titre aurait sûrement gagné quelques galons de plus.



Test réalisé par iiYama

février 2010