Duke Nukem Time to Kill (PSX)

 








Développement scénaristique
Jouabilité & Gameplay
L'image
Le son
Note générale


Sortie du jeu : novembre 1998
Développeur : nSpace
Editeur : 3D Realms
Genre : action - exploration

Support : 1 CD
Version testée : Française
Voix dans le jeu : FR
Textes à l'écran : FR

Difficulté :
Multi-joueurs : non
Prix au lancement : 350Frs
Score des ventes : 1.37 Millions





Les sites partenaires :





_________________________________

Pages vues (depuis avril 2016)




Visiteurs uniques (depuis avril 2016)

Duke Nukem

Time to Kill


Comme beaucoup
Duke fait dans le Tomb Raider-like et ça ne lui va pas très bien...
d'entre nous, DOOM et Duke Nukem était mes premiers FPS. Et quels FPS ! Duke Nukem 3D a été lui aussi adapté sur PlayStation, c'était un bonheur de gameplay malgré une grosse difficulté. Voici donc un nouvel épisode des aventures de notre "Rambo" vidéo-ludique et que vois-je... ? Un jeu d'action type Tomb Raider dont il pompe pas mal de trucs. Pourtant le soft commence bien : une intro assez pourrie mais au décor sympa (Babes et abattage de Porcs) sur une musique Rock du plus bel effet. Seulement la jouabilité n'a plus rien à voir (logique) puisqu'ici c'est bourrinage à la 3e personne. La maniabilité du bonhomme est pourtant pas si mauvaise, avec un petit panel de mouvements sympas comme monter aux échelles, sauter de corniches en corniches, s'agripper à divers rebords... huuum ça sent le Tomb Raider ici. Mais la jouabilité n'est pas aussi parfaite que celle de sa source d'inspiration car tout débilement que ce soit, lorsque Duke frôle un mur il s'arrête net ! C'est trop, laid on se croirait dans WipEout mais en pire... Graphiquement le jeu est agréable. C'est pas une tuerie mais bon, c'est pas dégueulasse non plus. Disons qu'il y a pas mal de couleurs mais à y regarder de plus prés, ça cache un peu le vide des décors et l'aspect grossier des sprites. Résultat moyen donc. L'animation, par contre est impeccable. Mouvements fluides, pas de ralentissement et pourtant ça pète ! Même la caméra automatique est assez bien programmée. Pour le son, les commentaires de Duke sont toujours aussi terribles mais le couple musiques/bruitages ne suit pas. Les musiques sont en sourdines et sont (on ne peut plus) banales. Quant aux FX, ils sont sympas mais manquent cruellement de mordant, de punch. Donnée dommageable surtout pour un jeu d'action.



Duke Nukem : Time to Kill Note
est assez bourrin malgré son côté exploration et voyage dans le temps, et histoire de se la jouer pompage jusqu'au bout, Duke doit activer des interrupteurs ou trouver des clés pour avancer dans les niveaux (ça vous rappelle pas une certaine brune ?). Alors le bilan tombe : ce jeu est très bof ! Il n'a rien d'original, c'est un autre jeu dans le décor de Mister Nukem. L'action est pas trop mauvaise mais le tout est assez ardu et la maniabilité (dont les nouveaux "petits" mouvements sont sympas), est gâchée par son côté je-touche-un-mur-je-m'arrête ! Reste les Babes, les com' de Duke et le bon Rock (quand il y en a) mais ça ne suffit pas. Je l'avoue, je suis déçu, je m'attendais à mieux...



Test réalisé par iiYama

décembre 2005