Medal of Honor Heroes (PSP)

 








Développement scénaristique
Jouabilité & Gameplay
L'image
Le son
Note générale


Sortie du jeu : novembre 2006
Développeur : Electronic Arts
Editeur : Electronic Arts
Genre : FPS

Support : 1 UMD
Version testée : Française
Voix dans le jeu : FR
Textes à l'écran : FR

Difficulté :
Multi-joueurs : 32 joueurs online
Abréviation : MOHH
Prix au lancement : 50€
Score des ventes : 2.6 Millions



Les sites partenaires :





_________________________________

Pages vues (depuis avril 2016)




Visiteurs uniques (depuis avril 2016)

Medal of Honor

Heroes



La grande série
La jouabilité est pas trop mal adaptée au support... même si ça aurait pu être mieux
des Medal of Honor (MoH) a débutée en 1999 sur PSOne, dans un épisode qui a fait date. S'en suivit l'énorme succès du Débarquement Allié, le premier opus sorti sur PC en 2002. Depuis la saga n'est jamais remontée aussi haut, pas même avec un dernier épisode (Airborne) assez sympathique. Mais pour l'heure, retour en 2006, voici que la toute fraîche PSP accueille un épisode inédit, j'ai nommé Heroes. Evidemment, comme la PSP n'a qu'un seul stick analogique (merdique en plus), la jouabilité a forcément dû être adaptée au support. Ainsi avec la croix numérique on interagira : on se soignera, on se baissera et on changera d'armes. Le stick analogique sert aux déplacements et au strafe tandis que les 4 boutons habituels (croix, triangle, carré et rond) servent pour leur part à gérer la caméra, en remplacement d'un stick droit absent (on tire avec la gâchette R). Il faudra bien sûr s'habituer à cette nouvelle façon de jouer (qui est bien plus simple que l'autre configuration proposée) mais après un temps d'adaptation (au bout d'un niveau ou deux), on la trouve finalement assez bien calibrée. Seul regret, la caméra revient automatiquement en position centrale, ce qui aurait pu être une bonne chose si celle-ci ne se calait pas au milieu de l'écran. En effet, le milieu de l'écran étant au dessus la ligne d'horizon, le viseur s'en trouve à chaque fois trop haut. C'est gênant de devoir toujours remettre le viseur dans l'axe. Bien sûr on retrouve tout ce qui fait le charme de la série comme le mode visée (en pressant L), 15 maps pour la compagne (jouable aussi en multi) ainsi que le fait qu'on n'est pas seul dans cette histoire : toujours accompagné de frères d'armes, l'IA qui les gère est plutôt avenante, à tel point qui si on ne passe pas devant, il nous reste généralement que les miettes.


L'IA des ennemis
Graphiquement la PSP est capable de plus, même si dans l'ensemble, c'est très convenable
est moins agressive mais reste correcte pour le support. En revanche, les missions sont assez banales : tenir une position, détruire un bâtiment, détruire un stock de munitions... c'est du déjà vu et revu. Heureusement il y a plusieurs manières d'arriver à ses fins. Le chemin n'est pas toujours tracé et même si on ne peut pas encore parler de niveau ouvert, cette petite liberté d'action évite la lassitude. Proposant un mode Campagne, un mode Escarmouche et un mode multi-joueurs, je regrette juste que le scénario soit si peu développé. En effet, les vidéos sont très rares (on retrouve quand même l'aspect documentaire de certaines) et généralement la trame se dévoile sous les traits d'un texte de briefing. Avec un fond sonore assez bien retranscrit (éclat de bombes, tirs dans tous les sens), le jeu nous met dans le bain tout de suite. Comme toujours pour la série, les musiques (très rares dans les niveaux) s'accompagnent des thèmes militaires adéquats, associés à quelques élans plus orchestraux. Les bruitages sont de bonnes factures et le doublage en français est très correct. Bien sûr pour profiter au mieux du rendu, je vous conseille de jouer au casque, sinon les armes ont tendance à taper dans l'aigu. Enfin la réalisation graphique est tout à fait honorable. Le moteur fonctionne bien, les décors sont agréables, pas trop mal détaillés et peu de bugs sont à noter. Seul bémol, on retrouve un gros aliasing mais pas de quoi s'offusquer, après tout on est sur une console PlayStation.



Medal of Honor : Heroes Note
est un FPS bien sympa. Ce n'est pas le jeu du siècle mais étant donné que la PSP est plutôt avare en bons titres du genre, moi je dis qu'il n'y a pas de quoi bouder son plaisir même si pour ça, il faut encore se farcir cette saleté de guerre de 40. On appréciera la réalisation, la bande-son (notamment de bons bruitages, bien percutants comme on aime) et un contenu correct. A contrario, la faiblesse du scénario, une jouabilité pour le moins déroutante au début (mais comment faire autrement sans second stick analogique ?) ou encore ses relans de vieilles guerres dont la série nous abreuvent, font parti des griefs du titre. Au final, Heroes est un sympathique épisode, à hauteur de ce que peut proposer une console portable telle que la PSP.



Test réalisé par iiYama

février 2009