inFAMOUS : Second Son (PS4)

 





Cliquez pour agrandir



Note générale


Sortie du jeu : mars 2014
Développeur : Sucker Punch
Editeur : Sony Computer Entertainment
Genre : action / aventure

Support : 1 Blu-Ray
Version testée : Française
Doublage : FR
Textes à l'écran : FR

Espace disque nécessaire : 23Go (install)
Définitions HD : 720p - 1080p
Compatible 3D : non
Remote Play PS4/Vita : oui

Difficulté :
Compatible PS Move : non
Multi-joueurs : non
Titre alternatif : inFAMOUS 3
Prix au lancement : 60€
Score des ventes : 2.3 Millions




Les sites partenaires :





_________________________________

Pages vues (depuis avril 2016)




Visiteurs uniques (depuis avril 2016)

inFAMOUS

Second Son


inFAMOUS : Second Son
L'histoire est un peu sommaire mais pas désagréable pour autant
est un jeu vidéo d'action-aventure en monde ouvert développé par Sucker Punch Productions et édité par Sony Computer Entertainment. Le jeu est sorti chez nous et partout en occident le 21 mars 2014 sur PlayStation 4 et à l'heure de sa sortie, au milieu des portages et des remakes, il fait parti des rares exclusivités de la console. L'histoire quant à elle prend se place 7 années après les événements de New Marais s'étant passés dans inFAMOUS 2. Vous jouez ici le rôle de Delsin Row, un jeune amérindien (faut-il y voir un rapprochement avec Assassin's Creed III ?) de la tribu des Akomish vivant dans la banlieue de Seattle. Le jeune homme a 24 ans et il a un caractère bien trempé. Delsin est un peu rebelle et "graffeur" durant son temps libre et c'est là que l'histoire commence. Alors qu'il est en train de graffer (comme à son habitude) sur un panneau publicitaire, il se fera malheureusement poursuivre par la police. En tentant de s'échapper, une camionnette de prisonniers contenant des porteurs (des personnes ayant des pouvoirs) se renverse sur le bas-côté et en essayant d'aider l'un des prisonniers, Delsin se verra malgré lui transférer des pouvoirs liés à la fumée. Peu de temps après, vous faites la rencontre d'Augustine, la grande méchante du jeu et chef du D.U.P, une branche du gouvernement mise en place pour traquer les gens ayant des pouvoirs qu'ils dénoncent et appellent non pas "porteurs" mais "bio-terroristes". Vous l'aurez compris ce n'est pas la joie pour les porteurs et surtout pour Delsin qui vient justement d'hérité d'un de ces pouvoirs. Augustine le découvrira et vous passera vous, et toute votre tribu, à tabac. A partir de là notre protagoniste lui en veut et part donc à sa recherche, fort de son pouvoir, afin de réclamer vengeance !


Niveau gameplay,
Comme tout jeu open world, c'est un peu répétitif mais la durée de vie est bonne
le jeu se déroule (après une brève introduction) entièrement dans la ville de Seattle et votre première impression sera que vous trouverez le jeu extrêmement fluide et dynamique ! Une fois le premier pouvoir pris en main, vous éprouverez un malin plaisir à vous amusez avec. Les combats sont également bien punchy et plaisants à prendre en mains, notamment grâce à une ergonomie bien pensée. Si l'on a souvent l'impression d'être surpuissant face à nos adversaires, certains d'entre eux sont dotés de pouvoirs spéciaux et vous donner du fil à retordre, sans être insurmontables et l'utilisation judicieuse de tel ou tel pouvoir prend de plus en plus d'importance à mesure que l'on avance dans l'aventure. Ce qui fait que la difficulté est à ce titre plutôt bien dosée. Quand au pad PS4 il est vraiment bien utilisé et applique bien toutes ses fonctions : par exemple pour faire un graffiti, le jeu vous demandera de prendre la manette sur le côté comme si c'était une bombe aérosol, il faut ensuite de la secouer (avec le son qui va avec "tchiquitchic") puis appuyer sur R2 pour répandre la peinture. C'est simple, c'est cool et ça marche ! Autre fonctionnalité : le pavé tactile sera employé pour absorber les différentes matières, pour "drainer" vos pouvoirs, le premier étant la fumée. Il vous suffira alors d'une simple pression sur ce même pavé, tout en restant appuyé à proximité d'une cheminée, pour par exemple que Delsin tende la main le temps d'absorber ce dont il a besoin. Une de ses autres fonctionnalités, qui n'est pas très folichonne certes mais qui au moins a le mérite d'exister, est le fait de pouvoir ouvrir des portes en glissant votre doigt dessus dans le sens indiqué à l'écran. Autres petits trucs sympas dû à la mannette, ce sont les différents sons qui en sortent comme lorsque vous tagguez ou que Delsin reçoit un coup de téléphone. Le pad se met alors à vibrer, avec une petite musique de smartphone puis le personnage qui vous appelle vous parle directement à travers le haut parleur de la manette. C'est con mais moi j'ai bien aimé car ça procure un peu plus d'immersion dans le jeu.


Le héros que
Notre personnage est réellement puissant, ce qui rend le jeu très fun, jouissif même par moment !
l'on incarne aura également l'opportunité d'améliorer ses différentes capacités par le biais de noyaux disséminés un peu partout dans la ville. Des sortes d'upgrades, de pouvoirs en quelque sorte. Ainsi que des drones volants à détruire qui eux aussi vous aideront à vous améliorer durant le cours du jeu. Ainsi selon que Delsin agit en "héros" ou en "infâme", ses upgrades apporteront des différences relatives à ces choix. Ces mêmes upgrades, disponibles selon vos choix encore une fois, se font principalement via le menu du jeu. Delsin possédera au final 4 pouvoirs tout au long du soft, et qui lui permettront de se rapprocher petit à petit de son but. Les sensations et la jouissance procurées par ces pouvoirs font bien leur effet et l'impression d'être un super-héros (ou anti-héros) se fait bien ressentir ! Vous vous doutez bien que grâce à ces mêmes pouvoirs, Delsin aura donc 4 façons différentes de se déplacer à travers la ville ou d'immeubles en immeubles. Je n'en citerai qu'un pour ne pas vous spoiler (de toute façons vous les avez probablement déjà vu dans les trailers ou diverses bandes-annonces du jeu) : celui de la fumée (encore une fois) qui vous donne la capacité de prendre une bouche d'aération tout en bas d'un building et qui vous propulse en quelques secondes tout en haut de ce même building. Des bouches d'aérations serviront également de tremplins pour vous mouvoir sur les toits des différentes bâtisses et pour se faire il vous suffira de "rusher" en appuyant sur la touche rond vers cette même bouche, afin de bénéficier d'un boost de saut (ce qui est très pratique). Tout cela se fait encore une fois avec une aisance et une fluidité vraiment bien fichue. Le petit point négatif (pour certains) reste la répétitivité du jeu (un peu à l'image des 2 précédents opus ou de façon plus globale, de tout jeu open-world) mais si vous arrivez à bien doser votre aventure et à flirter entre quêtes annexes et quête principale, ça se fera bien moins ressentir. Abordons maintenant la question des graphismes qui, quant à eux, sont bel et bien dignes d'un jeu dis "next-gen" ! Beaucoup d'éléments du décor sont aussi destructibles et c'est vraiment fun! De plus, les effets, les décors, la modélisation de notre héros et des différents PNJs fourmillent de petits détails que l'on peut voir très clairement et très nettement sans devoir forcer l'oeil.


Le jeu est
La réalisation est impressionnante et augure du meilleur pour l'avenir de la PS4
d'une netteté et d'une propreté qui font plaisir à voir. Le soft possède également une distance d'affichage digne de ce nom que l'on se prend plaisir à admirer en grimpant tout en haut d'un immeuble ou même en regardant tout au loin (le niveau des détails reste bluffant !). Les cinématiques quand à elles sont sublimes et nous donnent l'impression parfois de regarder un film. Quand aux effets de particules, elles sont à couper le souffle. On remarque que Sucker Punch à mis les bouchées doubles et qu'ils savaient que, dans un jeu basé sur les pouvoirs, les particules ont un rôle important et c'est apparemment ce qu'on dut se dire les développeurs. Le gros point négatif reste la ville qui manque cruellement de PNJs et donc de vie dans cet opus, une ville ui n'est pas exploitée comme on le voudrait car il nous est tout bonnement impossible de rentrer dans un magasin par exemple ou n'importe quelle autre bâtisse. Le jeu reste malgré tout une belle vitrine graphique et technologique qui représente bien la puissance de la PS4. La bande-son n'a rien à envier au reste du jeu et fait également bien son travail en termes d'ambiance et de doublages, qui nous laissent la liberté de choisir entre la VF et la VO (qui reste un poil au dessus notamment grâce à une meilleure synchro labiale pour cette dernière mais la VF n'est pas en reste et fait également son office). Les musiques restent agréables mais ne resteront toutefois pas dans les annales. Une fois le jeu fini vous l'aurez déjà probablement oublié. La bande-son reste donc honorable mais sans casser 3 pattes à un canard dira-t'on. Enfin la durée de vie oscille entre une douzaine et une quinzaine d'heures, en incluant les quêtes annexes. Imaginez alors si vous voulez vous le refaire en "infâme" ou en "héros" (à l'inverse de votre premier "new game"), vous pourrez alors y mettre une bonne vingtaine d'heures au compteur, même si lors du 2e rush vous n'aurez pas forcément envie de vous refaire une 2e fois toutes les quêtes annexes (dont l'intérêt est parfois limité). Le jeu se dote donc d'une excellente durabilité et d'une bonne rejouabilité malgré sa redondance (mais encore une fois il vous suffira de bien doser entre les quêtes annexes et la quête principale pour que ça passe tout seul).



inFAMOUS : Second Son Note
est un très bon jeu, méritant bien l'appellation dite "next-gen" (contrairement à beaucoup de portages et autres remakes). S'offrant de très beaux graphismes, une bonne bande-son et une durabilité/rejouabilité digne d'un inFAMOUS, plus un système de combats cuisiné aux petits oignons. Il devient alors la référence de la PS4 en ce début de génération (aux côtés de Killzone : Shadow Fall, l'autre grosse exclusivité, bien entendu) et reste une belle vitrine technologique de la console. Malgré un scénario pas très folichon et une certaine redondance au niveau des quêtes annexes, Second Son reste malgré tout un des titres à posséder sur votre Playstation 4, qui j'en suis sûr, a faim depuis quelques temps. Avec ce 3e opus d'inFAMOUS, vous aurez ainsi la réponse à la question de ce qu'offre réellement la next-gen et quand je pense que c'est seulement l'un des premiers jeux de la PS4, je n'ose imaginer ce que donnera le futur de la machine qui risquera encore de bien nous surprendre.



Les -

  • Des petits bugs de collisions (seulement en début de jeu)
  • Un peu trop facile, même en mode expert
  • Ca manque un peu de vie dans la ville
  • Un peu répétitif
  • Les +

  • Les fonctionnalités de la manette sont bien utilisées
  • Graphiquement superbe
  • Un "vrai jeu" next-gen
  • Extrêmement jouissif
  • Plein de pouvoirs
  • La durée de vie


  • Test réalisé par Mugiwara

    novembre 2014