WipEout HD / WipEout HD Fury (PS3)

 






 


Développement scénaristique
Jouabilité & Gameplay
L'image
Le son
Note générale


Sortie du jeu : septembre 2008 (PSN) - octobre 2009 (boite)
Développeur : Studio Liverpool (Sony Computer)
Editeur : Sony Computer
Genre : courses

Support : en téléchargement sur PSN ou au format disque (Blu-Ray)
Version testée : Française
Voix dans le jeu : US
Textes à l'écran : FR

Espaces disque nécessaires : 900Mo (WipEout HD) - 1Go (extension Fury)
Définitions HD : 720p - 1080p
Difficulté :
Multi-joueurs : 8 joueurs online
Abréviation : WO HD
Prix au lancement : 18€ (WipEout HD) - 10€ (extension Fury)


WipEout Pure et Pulse sont aussi disponible sur :







Les sites partenaires :





_________________________________

Pages vues (depuis avril 2016)




Visiteurs uniques (depuis avril 2016)

WipEout HD

WipEout HD Fury







Petite piqûre de
WipEout HD est le nouvel embassadeur d'un 1080p trop rare sur PS3
rappel : à part un épisode où Psygnosis est passé à l'ennemi en développant WipEout 64, le studio a presque toujours préféré les consoles Sony. Aujourd'hui, racheté par Sony justement et renommé Studios Liverpool, l'ancien Psygnosis développe toujours des WipEout pour les PlayStation. Si le PSN se trouve enrichi par la présence des 3 grands épisodes de la série (ceux sortis sur PSOne), on n'avait pas vu de nouvel opus sur console de salon depuis WipEout Fusion, sorti sur PS2 en 2002. Les fans commençaient donc à s'impatienter. Afin de promouvoir son PlayStation Network, ce nouvel opus joliment sous-titré HD, était à l'origine uniquement disponible sous ce format dématérialisé mais en juillet 2009 (10 mois après sa sortie initiale) est sorti le pack d'extension nommé Fury, proposant de nouveaux circuits et de nouveaux modes de jeux. Ensuite, le jeu incluant le DLC Fury, est sorti au format disque en octobre 2009. Ceci dit, à l'origine Sony avait bien compris le sens du mot "dématérialisé" car le fait qu'il n'y ait pas de boite, pas de notice et surtout pas de disque de jeu, fait que cet épisode ne coûtait que 18€. Et à ce prix-là, on était en droit d'être inquiet quant à son contenu. Je vous rassure, il n'en est rien puisqu'on est en présence d'un titre très complet pour son prix. Somptueux remix des épisodes sortis sur PSP, puisque cette suite n'est en fait qu'un remake de luxe des version Pure (2005) et Pulse (2007), WipEout HD se pare en tout premier lieu d'une réalisation démesurée. Certes il reste encore un peu d'aliasing sur les arêtes lointaines (l'effet est très diminué sur les contours proches) mais quelle claque ! Nouveau leader du 1080p sur PS3 (une résolution qui se fait rare, surtout pour les jeux multi plate-formes) et en 60 images/seconde s'il vous plait, le moteur 3D nous livre des graphismes flamboyants où les couleurs sont maîtrisées, les effets (notamment d'explosion) sont sublimes et les reflets (surtout au sol) sont vraiment somptueux.


   

Les appareils sont
La jouabilité est toujours un peu délicate à prendre en mains
parfaitement modélisés (le soucis du détail est impressionnant), le jeu est très rapide (un peu lent en Venom mais carrément démoniaque en Phantom) et les accélérations dues au turbo sont fulgurantes ! Le moteur graphique brille donc de mille feux, comme quoi on a bien fait d'être patients. Comme je viens de l'évoquer, on retrouve comme à l'accoutumé les 4 catégories de course (Venom, Flash, Rapier et Phantom) qui vont crescendo sur la difficulté et la vitesse. En parlant de difficulté, il faudra sérieusement s'accrocher pour finir cette itération HD car les adversaires ne laissent rien passer et utilisent en permanence les accélérateurs. Ensuite sur le délicat sujet du son, on retrouve bien sûr ce qui se fait de mieux en ce moment en terme d'Electro et de Techno/Trance. Si on ne retrouve plus toute la puissance acoustique de l'épisode 2097, aussi parce que CoLD SToRaGE ne fait plus parti des musicos, la plage sonore s'avère déjà très technoïte (9 titres musicaux remastérisés en 5.1) et nous fait entrer de plein-pied dans cet univers hi-tech. Comme toujours, les voix et les bruitages sont irréprochables. Question contenu, les développeurs n'ont pas lésinés. La première option qui semble étrange, c'est le fait pouvoir recadrer son jeu jusqu'à -20%. Le but est de recentrer l'image pour moins subir les effets de tangage lorsqu'on joue en vue intérieure. Pratique pour les petites natures. Ensuite il est possible de jouer grâce à la détection de mouvement SixAxis. Contrairement à ce que pensent les 2 du fond qui sont déjà entrain de se marrer, c'est parfaitement jouable... en Venom. Bien sûr comme les réactions ne peuvent en aucun cas être aussi rapides et précises qu'en jouant avec la croix de direction ou le stick analogique, rien ne sert d'essayer dans un mode plus rapide. Et puisqu'on est à parler de jouabilité, tout le monde s'en doute, celle-ci est parfaite. Comment aurait-il pu en être autrement ? Comme d'habitude on retrouve nos vaisseaux fétiches, soit les 12 appareils vu dans WipEout Pulse. A chaque vaisseau nous avons 3 skins (dont 2 déblocables) et la possibilité d'admirer le travail des graphistes en l'observant sous tous les angles (on voit même le pilote).


Jouable en splitté
On retrouve les classes et les véhicules habituels à la série
(vertical ou horizontal) mais aussi online jusqu'à 8 (une première sur PlayStation de salon), on retrouve les 8 circuits repris de Pure et de Pulse, ainsi que leurs 8 versions reverses (dont 7 inédites) pour un total de 16 parcours jouable sur 5 modes : Course unique, Tournoi, Contre-la-montre, Tour rapide et Zone. En plein jeu, on retrouve bien sûr les fameuses dalles accélératrices que les concurrents ne se privent pas de prendre, ainsi que de nouvelles armes, portant le tout à 11. Enfin WipEout HD dispose d'un mode photo étonnamment poussé en fonctions, qui vous permettra de faire vos propres papiers peints ou galerie d'Artworks. WipEout HD est donc l'aboutissement final des 2 opus PSP puisqu'il en reprend le contenu. Mais loin du simple portage à la va vite, les développeurs ont fait très fort en matière de contenu puisque pour 18€ (le quart du prix d'un jeu boite) on se retrouve avec un épisode hyper complet. Si la bande-son est selon moi encore discutable (surtout qu'on ne peut pas lire ses propres Mp3), le rendu visuel lui, fait l'unanimité. A part un petit aliasing (peu gênant) dont on ne fera plus du tout attention en pleine course, les graphismes sont véritablement somptueux, sans pour autant freiner un défilement du décor ahurissant. Le tout est parfaitement fluide (merci le 60 fps) et détaillé grâce au 1080p natif. Pour conclure, sachez que le pack Fury apporte son lot de contenu : nouveaux modes de jeu, nouvelles musiques et bien entendu, nouveaux circuits. Le pack Fury implémente donc les épreuves Combat Zone, Detonator et Eliminator, il ajoute une nouvelle "campagne" de 80 compétitions et 8 nouveaux tracés (dont 4 sont uniquement jouables en sens unique et sont dédiés aux modes Zone, Combat Zone et Detonator). Vendu au prix de 10€, l'extension Fury propose donc un bon contenu et à un prix valable, pour celles et ceux qui veulent pérenniser leur achat d'origine. Ceci dit, une fois encore il faut faire attention à la difficulté du titre, qui est loin d'être abordable...



WipEout HD Note
porte 3 casquettes en même temps et les assument parfaitement : être l'un des jeux les mieux développé de la PS3 avec son 1080p/60fps et ses graphismes divins, faire suite à l'épisode Fusion sans brider le contenu et (à l'origine) promouvoir le PSN avec un prix attractif et justifié. Que dire de plus, si ce n'est que WipEout HD est un indispensable de la course futuriste sur PS3. Quant à l'extension Fury, elle apporte une très bonne plus-value, afin de grossir un contenu dès le départ, d'excellente qualité.



Test réalisé par iiYama

février 2009 (mise à jour : aout 2015)