Uncharted 3 (PS3)

 







Développement scénaristique
Jouabilité & Gameplay
L'image
Le son
Note générale


Sortie du jeu : novembre 2011
Développeur : Naughty Dog
Editeur : Sony Computer
Genre : aventure - action

Support : 1 Blu-Ray
Update : 1.0.7
Version testée : Française
Voix dans le jeu : FR
Textes à l'écran : FR

Espace disque nécessaire : 1Go (fichier temporaire)
Moteur graphique : Naughty Dog Engine 3.0
Moteur physique : Havok
Définition HD : 720p
Compatible 3D : oui

Difficulté :
Compatible Move : non
Multi-joueurs : 2 joueurs en coop' - jusqu'à 10 joueurs online
Titre alternatif : Uncharted 3 : Drake's Deception
Prix au lancement : 70€
Score des ventes : 6.7 Millions







Les sites partenaires :





_________________________________

Pages vues (depuis avril 2016)




Visiteurs uniques (depuis avril 2016)

Uncharted 3

L'illusion de Drake



Je l'ai écrit
L'histoire est sympa mais le fil conducteur se perd constamment et au final, on trouve le jeu inconstant
une paire de fois déjà, 2011 aura été l'année des "épisodes 3". Certains sont bons, d'autres sont décevants, il n'empêche que tous accusent le même phénomène de "version 2.5". En effet, les seconds opus sont généralement les épisodes de la consécration, quand en général les épisodes 3 se reposent un peu sur leurs acquis. Evidemment cette loi n'est pas immuable mais l'histoire vidéo-ludique nous le prouve avec pas mal d'exemples. Bref, 2 ans après Uncharted 2, Naughty Dog compte bien boucler la boucle. En effet, cette génération de consoles se sera beaucoup reposée sur des trilogies, pour un cycle avoisinant les 6 ans. Et il faut le dire, Uncharted 2 a placé la barre très haute, tellement haute que même aujourd'hui, peu de titres lui arrivent ne serait-ce qu'à la cheville. Si personnellement je ne suis pas un grand fan de la PS3 (rassurez-vous, je ne vais encore ré-ouvrir le débat) je dois reconnaitre que ses exclusivités sont très fortes. Et sans doute que la PS3 ne jouirait pas de la même notoriété si Uncharted et Naughty Dog n'existaient pas. Ce 3e épisode ne nous fait pas le vieux coup de la préquelle, non c'est une suite tout ce qu'il y a de plus normal. Cette fois l'ami Drake part sur les traces de Lawrence d'Arabie, traces autrefois suivies par son soi-disant aïeul Sir Francis Drake. Par-dessus ça, le grand méchant de cet opus se nomme Katherine Marlow (oui, c'est une vieille peau, bien méchante et caricaturale comme on aime), avec ce que ça implique de sbires sous ses ordres. Evidemment, le casting original répond toujours présent (Elena, Chloé, Sullivan), plus de nouveaux protagonistes (Charlie Cutter) et même de nouveaux antagonistes (Talbot). Maintenant je vais être franc, le scénario m'a déçu. En effet les débuts du jeu sont fastidieux, pas forcément intéressants mais c'est surtout que l'écriture se disperse en permanence. Au final on ne sait que vaguement pourquoi on part, puis Drake court partout, saute, tue des gens… mais le fil conducteur n'y est plus ! Alors c'est vrai qu'on en apprend plus sur le passif des personnages (comme la jeunesse du héros), que les liens entre Drake et Elena vont être un peu plus explicites (à la fin d'Uncharted 2 ils semblaient être ensemble et là, ils ne le sont plus… c'est pénible, on se croirait dans les Feux de l'Amour !), idem pour Drake et Sully… bref le contenu est là, l'aventure se suit comme un film à gros budget, mais le fond est creux ! Et moi, c'est ça qui me gêne un peu.


Maintenant il faut
Il est inadmissible qu'au 3e épisode on subisse encore des problèmes de caméra, de jouabilité et de visée... inadmissible !
être clair, la mise en scène est toujours d'un aussi bon niveau, avec d'un côté des cut-scènes et de l'autre des vidéos créées avec le moteur du jeu. Une formule gagnante qui permet d'avoir un rendu graphique constant, mais nettement plus détaillé lors des vidéos, où les modélisations explosent de détails. Il est par contre dommage de voir que Chloé et Elena ont changées (Sully et Drake sont pareils à eux même). C'est surtout vrai pour Chloé qui a été beaucoup modifiée : elle n'a plus son nez crochu, la forme du visage n'est plus aussi rond, sa poitrine a diminuée, même son attitude (très poufiasse avant) a changé ! Bref, a-t'elle subie une chirurgie et une greffe de cerveau ? Pour avoir joué à la trilogie à la suite (pour mieux faire les vidéo-tests) je trouve ça vraiment surprenant (Elena a aussi été modifié mais c'est moins flagrant). Une chose est sûre, après la jungle du premier opus et les montagnes enneigées de l'épisode 2, les développeurs ont cherchés à rendre cette ultime aventure plus variée, et ce n'est pas un mal. Certes on va manger du désert (lieu phare de cet épisode) mais pas que, vraiment pas que. Plus éclectique que jamais, nous avons un cimetière de bateaux, le métro, des cavernes, des villes, un château français (merci de penser à nous :)… mais là encore, j'y trouve à redire. Autrefois, Uncharted avait ce côté mystique qui fait le charme des Tomb Raider. Quitte à faire un "Indiana Jones-like" autant visiter des temples abandonnés sur les traces de civilisations depuis longtemps disparues. Or dans Uncharted 3, c'est certes très varié mais on ne retrouve pas cette ambiance envoutante et poussiéreuse, qui arrivait presque à nous fasciner lorsqu'on la découvrait. Pour faire comme les copains, Uncharted 3 propose un mode multi (déjà dispo dans le 2) mais aussi un mode coop'. Nathan sera souvent accompagné d'un allié (qui changera en fonction du lieu mais généralement c'est Sully qui tient ce rôle) et le joueur 2 pourra prendre part à l'aventure en contrôlant justement ce second protagoniste. C'est sympa et plutôt bien fait, car il faut être honnête, en solo les coéquipiers ne servent vraiment à rien ! Il ne faut surtout pas compter sur eux pour nous aider, ce serait trop leur demander… Plus agile que jamais, Drake sera enfin nager sous l'eau, il y a quelques nouveautés et surtout un tout nouveau système de combat à mains nues. Moins direct et automatisé qu'autrefois, désormais nous prenons part à de véritables pugilats où attaque, esquive et blocage (parfois sous forme de QTEs) permettent d'avoir des affrontements plus dynamiques.


D'ailleurs le développeur
Sur la première moitié de l'aventure, énigmes et plate-formes prennent le pas sur l'action
s'en est donné à cœur-joie puisqu'on distribuera souvent des pains dans la gueule, avec une astucieuse utilisation du décor, ce qui amène à quelques scènes bien sympas et au ralenti s'il vous plait. Si personnellement je préférais l'ancien système (tellement plus simple et expéditif), je dois reconnaitre que celui-ci est très efficace. On retrouve aussi les 100 trésors à dénicher un peu partout dans le décor mais je regrette vraiment que leur utilité soit si amoindri par rapport à Uncharted 2. Souvenez-vous, les trésors étaient "rémunérés" et ça permettait d'avoir des options rigolotes. Ainsi chercher les artéfacts avait un sens, un intérêt. Désormais ça ne sert strictement à rien, si ce n'est choper ces inutiles trophées... Uncharted 3 est plus varié comme on vient de le voir, mais il est aussi moins tape-à-l'œil. En effet, il y a moins de scènes impressionnantes et explosives que dans l'épisode 2, et il y a aussi moins de fusillades. En fait, cette séquelle se recentre sur la plate-formes et sur les énigmes (c'est surtout vrai sur la première moitié de l'aventure), ce que certains apprécieront indubitablement. Pourtant force est de reconnaitre qu'au final, Uncharted 3 est moins marquant que le 2. Et puis lorsqu'on arrive à tel niveau d'excellence technique (j'y reviens après), il y a des écueils qui cette fois, ne passent plus. Dans cet épisode il m'est arrivé d'avoir plusieurs bugs de scripts qui ne se déclenchent pas. Résultat, il faut relancer la dernière sauvegarde, sous peine de rester bloqué (et ce, malgré l'update 1.0.7). Je n'en ai encore jamais parlé, mais le manuscrit de Nathan s'écrit au fil du jeu. Alors pour les dessins qu'il fait lui-même, je veux bien. Seulement que plusieurs pages s'écrivent comme par magie suite à une cut-scène, là je dis non ! Toutes les pages devraient être déjà pleines et Drake devrait aller voir la page concernée au besoin : un minimum de crédibilité que diable ! Et le plus gonflant dans tout ça, c'est qu'encore une fois tout y est écrit en anglais, comme si refaire quelques textures demandaient de gros efforts. Dans le même ordre d'idées, il arrive que suite à une cut-scène, hop! on nous change l'arsenal ! C'est rare mais ça reste chiant, surtout quand les munitions étaient au max. Mais tout ça encore, ça passe. La tuile, c'est que pour la 3e fois, la jouabilité est merdique !


Commençons par les
Cette vieille bique et son bulldog, vont vous en faire baver...
phases de plate-formes : il arrive que notre personnage ne comprenne pas une direction toute simple (genre il n'y a qu'une direction possible, à droite, on tire son stick à droite et lui il comprend rien), résultat c'est la chute et la mort. Sur les cordes c'est toujours autant festival et lorsqu'on se déplace les 2 pieds sur le sol, on a toujours cette étrange et désagréable "sensation de flottaison", de "tangage". Mais le pire reste sans conteste la visée. En effet, Uncharted s'est toujours pris pour un TPS (mise à couvert, tir au jugé, arsenal complet…) et je ne sais par quel miracle, la visée est la plus pourrie des 3 épisodes ! Je vous l'ai dit, j'ai enchainé les 3 opus, donc le problème ne vient clairement pas de moi. Et dire que de soi-disant professionnels la clament parfaite… et ils se disent objectifs en plus ! Pourtant j'ai tout essayé, plus rapide, plus lente, rien n'y fait, la visée est molle, imprécise, ce qui rend les phases de tir gonflantes (même si elles gardent quand même un bon feeling, celui de l'action brute et bien sympa). Ainsi ce qu'on pardonnait dans le premier Uncharted, est inadmissible dans le 3e opus ! Personnellement, j'en ai marre de cette visée, marre de ce personnage qui fait parfois (souvent ?) ce qu'il veut, au risque de chuter et de devoir recommencer (les pires moments étant les poursuites… je déteste ces passages !). La licence est en pleine maturité, il y a donc des choses qu'on ne devrait plus subir ! Et encore là je n'évoque pas les sempiternels problèmes de caméra. La plupart du temps elle ne pose pas problème mais lorsqu'elle s'y met, on ne voit plus rien ! Et c'est d'autant plus vrai dans les espaces éxigus, là où justement on a besoin d'y voir clair. Heureusement le jeu n'est pas difficile, les phases de plate-formes sont toujours autant assistées et au final on s'en sort. Heureusement sinon ce 3e opus aurait subi mon courroux !! :) Blague à part, tout n'est quand même pas noir et techniquement, Uncharted 3 est presque irréprochable. Les seuls bémols c'est que l'aliasing semble plus présent que dans l'épisode 2 et le premier chargement est lonnnnnnnnng (c'est interminable, on n'en voit pas le bout). Après ça, tout se passe en streaming, les écrans de loading sont extrêmement rares et on vivra son aventure plus ou moins d'une traite.


De plus Naughty
C'est inconstestable, Uncharted 3 est vraiment magnifique, l'un des plus beaux jeux d'une PS3 que le développeur maitrise parfaitement
Dog nous dévoile l'évolution de son moteur fétiche (le Naughty Dog Engine qui passe pour l'occasion à la version 3.0) et le résultat est là. Les effets de Bokeh sont nettement mieux gérés (en tout cas ils se font plus discrets, mieux maitrisés), le jeu est toujours fluide malgré de gros événements à l'écran et autant vous le dire, c'est encore une fois l'un des plus beaux jeux de la console (très varié qui plus est !). J'ai particulièrement apprécié le passage en plein désert, le dernier niveau (dans le temple) ou encore celui où la mer est déchainée, l'effet y est admirablement bien retranscrit. Sans ça les animations sont toujours aussi bonnes et les décors assument un niveau de détails ahurissant. Il arrive plus d'une fois qu'on fasse de véritables pauses contemplatives (les cavernes, la forêt, le désert…) tellement c'est beau ! Pareil, j'ai été impressionné de voir avec quelle finesse la physique est gérée. Les objets ne sont pas figés et même si le poids n'est pas toujours respecté, le résultat n'en demeure pas moins impressionnant (merci Havok :). Les éclairages aussi, sont ciselés (comme lorsqu'on prend une torche) ce qui donne une grosse impression de réalisme, dû à un travail admirable sur chaque détail. Notez tout de même qu'à l'image des 2 autres opus, le jeu ne s'installe pas mais se sert activement du disque dur. Un bon gros giga-octects est nécessaire au bon fonctionnement du jeu, puisque le disque dur sert de fichier d'échange et de tampon entre le lecteur Blu-Ray et la RAM de la console. Enfin on profite encore une fois d'une bande-son calibrée pour l'aventure, mais aussi de bruitages revus et corrigés. Il était grand temps que la série se targue enfin d'armes vivaces, et non de fusil de paint-ball (ce qui avait tendance à me désœuvrer). Dernier point : le doublage est excellent. Nous n'avons plus les déboires d'Uncharted 2, où certains personnages, en cours de jeu, ont changés de voix (c'était surtout valable pour Lazarevic et Elena), ici le rendu est continu, de grande qualité et on appréciera que tout le monde ait encore une fois sa voix originelle. Du très bon travail même si encore une fois, la synchro labiale n'aurait pas été de trop, vu le niveau de la réalisation.



Uncharted 3 Note
est un très bon jeu qui, malheureusement, est entaché de problèmes parfois récurrents à la série. Il est vrai que l'ambiance et le rythme vont crescendo, du coup les débuts sont mous, fastidieux et pas toujours digne d'intérêt. Mais le pire reste cette jouabilité miteuse qui nous gâche les phases de TPS, avec une visée misérablement imprécise, quelle soit lente ou rapide. Au 3e épisode, il est vraiment regrettable que la licence souffre encore de telles approximations. De même, le fil conducteur du scénario est flou et à faire un jeu plus varié que jamais, on perd le charme et le mysticisme qui fait l'attrait de ce genre de titres. Pourtant force est de reconnaitre que Naughty Dog a réalisé un grand jeu. Tout d'abord c'est beau, très beau même, au point que certains affirment comme autrefois que nous tenons là, le plus beau jeu console actuel. Je n'irai pas jusque-là mais j'avoue qu'Uncharted 3, visuellement, explose bien la rétine. Et puis le son est de qualité, l'aventure est palpitante, mouvementée, sans parler que Nathan Drake, ce héros malgré lui et maladroit, est un personnage attachant (tout comme Elena, toujours aussi charmante). Alors certes, j'estime qu'Uncharted 2 lui est supérieur d'un cheveu (en fait il reste à sa place de meilleur jeu d'aventure du support, tout simplement) et ce pour des raisons déjà évoquées, mais il n'empêche que sur les 8 heures que dure cette séquelle, vous allez vraiment apprécier cet ultime pérégrination de l'ami "Nate". La trilogie étant désormais bouclée, le développeur phare de Sony est déjà passé à autre chose avec The Last of Us, mais gageons que nous réentendrons parler de Nathan Drake et de Uncharted, car cette licence forme à elle seule toute l'identité de la PlayStation 3. Et à mon avis, Sony ne va pas abandonner son joyau si facilement. De plus, comme c'est toujours un plaisir à découvrir et à parcourir (même si ce 3e opus ne se renouvelle pas assez, sans doute souffrant du syndrome de l'épisode 2.5), je suis impatient de voir comment va évoluer la licence sur PlayStation 4...




Les -

  • Les débuts mous, fastidieux et pas toujours digne d'intérêt
  • Les bugs de scripts (rares mais chiants)
  • Trouver les trésors est redevenu inutile
  • Le fil conducteur se perd constamment
  • Le manuscrit se remplit par magie
  • Chloé a tellement changée...
  • Jouabilité super imprécise
  • Visée exécrable !
  • Les +

  • Un moteur graphique et un rendu 100% maitrisés
  • Enfin des armes qui ont du coffre !
  • C'est beau, très très beau même !
  • Nettement plus varié qu'autrefois
  • Une "vraie" jolie fin


  • Vidéo-test




    A savoir : cliquez pour ouvrir


    Test réalisé par iiYama

    juillet 2012