The Last of Us (PS3)

 






Cliquez pour agrandir



Développement scénaristique
Jouabilité & Gameplay
L'image
Le son
Note générale


Sortie du jeu : juin 2013
Développeur : Naughty Dog
Editeur : Sony Computer
Genre : survival-horror / action

Support : 1 Blu-Ray
Version testée : Française
Doublage : FR
Textes à l'écran : FR

Espace disque nécessaire : 50Mo (save)
Moteur physique : Havok
Définitions HD : 720p
Compatible 3D : non

Difficulté :
Multi-joueurs : 2 à 8 joueurs online
Abréviation : TLOU
Prix au lancement : 70€
Score des ventes : 9.6 Millions (tous supports)


Aussi disponible sur :



Les sites partenaires :





_________________________________

Pages vues (depuis avril 2016)




Visiteurs uniques (depuis avril 2016)

The Last of Us








The Last of
On se prend forcément d'affection pour Elie et Joël, dans ce scénario bien écrit et parfaitement mis en scène
Us (littéralement : "les derniers d'entre nous") est un jeu d'action-aventure-survie en vue à la troisième personne, et exclusif à notre bonne vieille PlayStation 3. Le jeu est arrivé chez nous le 14 juin 2013, et est développé par Naughty Dog (créateur de Crash Bandicoot ou plus récemment Uncharted). L'action se déroule dans un univers post-apocalyptique après qu'un champignon nommé le Cordyceps, ait provoqué une pandémie. L'histoire commence dans la ville d'Austin. Joël (notre héro) et sa fille Sarah âgée de 12 ans, vivent ensemble et sont très proches l'un de l'autre car sa femme est décédée. C'est alors que durant la nuit, une attaque bactériologique provoquée par le champignon Cordyceps commence à rendre les gens complètement fou et très agressifs ! Joël va tout tenter pour sauver sa vie et celle de sa fille dans une ville où la plupart des gens ont perdus les pédales et où tout est devenu chaotique en quelques heures à peine. Les "infectés" provoquent la panique et attaquent tout le monde sans faire de distinction. Notre protagoniste parvient à arriver jusqu'à une zone militarisée où il pourrait se mettre à l'abri avec sa fille (je vais m'arrêter ici sinon je risque de vous spoiler :). Nous retrouvons Joël quelques 20 années plus tard. C'est un homme devenu cinquantenaire qui a appris à survivre avec son amie Tess. Un homme très fermé et très rude, qui ne pense qu'à assurer sa propre survie en faisant de la contrebande et qui est même prêt à tuer si il le faut ! Lui et Tess ont vécu pendant 20 ans dans des zones de quarantaine où seule la loi du plus fort compte, un endroit où si vous tentez de sortir sans autorisation, vous vous prenez une balle dans la tête. Mais vous vous doutez bien que notre ami sait comment sortir sans demander son reste. Un jour il reçoit une nouvelle "mission" qui est de ramener un "colis" à destination, à l'autre bout du pays. Le colis en question est une adolescente de 14 ans, prénommée Elie. C'est ainsi que vous commencerez votre aventure à travers une Amérique complètement dévastée où sévissent des infectés et des hommes avides de pillages et de meurtres. Un monde où le bien et le mal n'existe plus et où seule compte votre propre survie… Comme à son habitude, le studio Naughty Dog nous offre un gameplay vraiment au poil (hé hé "dog", "poil"… ok je sors ^^). En effet, notre ami répond parfaitement à ce qu'on lui demande de faire et la prise en main est très intuitive. La caméra tangue un peu mais ce n'est pas dérangeant. Le soft quant à lui nous propose une mise en scène parfaitement rythmée tout en proposant un savant mélange d'action, de survie et d'infiltration.


Les personnages eux,
Le gameplay est particulièrement agréable. D'ailleurs on n'y joue pas un surhomme et l'infiltration ainsi qu'un brin de jugeote sont les bienvenus
ont une animation très réaliste nous offrant une fluidité vraiment bien maitrisée. En parlant de réalisme, ne vous attendez donc surtout pas à voir ici un Nathan Drake barbu ayant pris de l'âge ! Ici Joël marche lourdement et reste juste un homme dans la cinquantaine, qui est devenu fort à force de survivre. Toutefois il reste tout de même assez robuste pour faire sa fête aux infectés et autres. En clair, Joël est juste un être humain comme les autres, ayant ses propres forces et faiblesses. Malgré tout Naughty Dog offre à notre protagoniste une sorte de don, à l'image des derniers Batman Arkham ou Hitman Absolution : il possède en effet une sorte de radar qui lui permet de voir les ennemis à travers les murs grâce à son ouïe super fine. Une sorte de "pouvoir de concentration" et croyez-moi, ce n'est pas cheaté, au contraire ! Pour ce faire il suffira d'appuyer sur la touche R2 du pad. Je tiens à dire que ce mode est désactivable dans les options et en mode normal et n'est pas du tout disponible en mode hard. Quant au jeu, il vous demandera d'utiliser votre matière grise et d'avoir un peu de jugeote pour vous dépatouiller des différentes situations proposées. Pour cela vous aurez par exemple des échelles à déplacer, ou des planches à relier de toitures en toitures, déplacer et monter sur des bennes à ordures pour atteindre des endroits surélevés, etc. Durant votre périple, vous traverserez des villes dévastées où la nature à reprit ses droits au cours des vingt dernières années de chaos, et qui ont été vidées de leurs ressources par la poignée de survivants restants. Vous devrez donc, pour rester en vie, être à l'affut du moindre objet que vous pourriez utiliser. Vous devrez fouiller les bâtiments, les armoires, le moindre tiroir, etc. Pour les zones situées dans le noir, vous pourrez utiliser votre lampe torche à l'aide de la touche R3. Les objets les plus facilement trouvables sont des briques ou des bouteilles qui servent, avant tout, à distraire l'ennemi (même s'il est possible de les utiliser en tant qu'arme).Il est également essentiel, pour garder Joël en bonne santé, de vous procurer de la nourriture. Par contre attention, car votre survie ne dépendra pas seulement de ce que vous trouverez en chemin, mais plutôt de la façon dont vous l'utiliserez. Il est possible d'associer plusieurs objets ensemble afin d'en fabriquer d'autre. Exemple : une bouteille, un chiffon et de l'alcool donneront un cocktail molotov. Il est donc impératif de "concevoir" des armes ou des bandages dans la section confection, que vous ouvrirez avec la touche R1 en passant d'abord par l'inventaire avec la touche Select. Attention toutefois, car le jeu n'est pas en pause lorsque vous entrez dans ce menu (ce qui rappelle habilement le ZombiU d'Ubisoft). Prenez donc garde à bien choisir l'endroit où vous ouvrirez votre sac.


Au fil de l'aventure
La réalisation pousse la PS3 au delà de ses propres limites ! Le jeu offre ainsi des graphismes sans comparaison sur cette génération !
Joël pourra améliorer ses armes mais c'est à vous de dénicher les outils nécessaires et les composants requis. Vous trouverez aussi des armes à feu, ainsi que des armes blanches mais ne comptez pas vous en sortir en "arrosant" tout le monde un flingue à la main. En effet, le jeu est radin en matière de munitions et qui plus-est, recharger son arme et se soigner prend du temps. Vous comprendrez vite qu'il vaut mieux affronter les différentes situations en étant caché au maximum, un peu comme dans un jeu d'infiltration. Par contre, à mains nues (après avoir contourné un ennemi) ou à l'arme blanche, Joël est un pro du meurtre et laisse parler sa force brute (rarement les ennemis en ressortent vivants). Les mises à morts sont quant à elles contextuelles en fonction du décor. Divers objets sont également à collectionner durant votre périple comme des manuels, des bandes dessinées pour Elie ou des lettres de survivants qui donnent un plus au background, un peu comme dans les anciens Resident Evil. Tous ces objets sont disséminés dans ce paysage dévasté. A vous donc de bien chercher dans les endroits où vous passerez. Le jeu comporte plusieurs types d'ennemis : vous aurez droit à des infectés de différents types tel que les coureurs (infecté de base), les claqueurs (complètement aveugles à cause du champignon qui à pousser sur leur visage, ils se repèrent grâce aux ondes sonores -en claquant des dents- comme les chauve-souris… ils vous "oneshot" si vous ne les prenez pas par surprise) et le colosse (le stade le plus haut de l'infection, il est énorme et est recouvert de champignons ce qui lui sert de carapace… à vous de trouver comment l'atteindre). Les infectés ne seront pas les seuls ennemis que vous affronterez car il y a également des êtres humains qui tuent sans remord, juste pour vous piller, voir même pour vous bouffez ! Oui certains d'entre eux sont devenus cannibales... L'intelligence artificielle (IA) réagira différemment que vous soyez en face d'un infecté ou d'un "mec (presque) normal". Mais bon, la plupart du temps vous devrez vous la jouer infiltration car vous pourrez facilement vous faire submerger. Le seul bémol avec l'IA, c'est que lorsque vous vous cacher derrière une caisse où il n'y a qu'une seule place et qu'Elie veut cette même place, elle reste debout à côté de vous, ce qui est donc normalement et logiquement bien "visible" pour les ennemis. La tuile c'est qu'ils ne la voient pas ! Il y a pour ma part un petit manque de réalisme de ce côté-là... Mais bon, ce n'est pas forcément un défaut car si on devait se faire tuer à chaque fois que notre amie est visible, on en viendrait souvent à mourir. Après ne croyez pas qu'Elie reste là à ne rien faire, si elle ou vous-même êtes attaqué : ce n'est pas un boulet qui restera dans vos pattes et mieux encore, elle est capable de vous venir en aide d'elle-même, en jetant par exemple une brique sur l'ennemi, ou lui sauter dessus si vous êtes en mauvaise posture. A vous ensuite, une fois sauvé, de vous débarrasser de cet ennemi.


Passons maintenant
Bonne durée de vie, excellent mode multi, new game +... rien ne manque
aux graphismes qui sont franchement époustouflants ! Naughty Dog a vraiment repoussé les limites, en poussant notre PS3 dans ses derniers retranchements. Et ça se voit ! Les décors sont beaux et fourmillent de détails, et techniquement le jeu est splendide ! Le mélange entre nature et décors urbains est extrêmement cohérent, que ce soit dans le choix des couleurs ou dans la disposition des niveaux. On sent bien que rien n'a été fait au hasard. The Last of Us est un pur plaisir pour la rétine, et reste actuellement l'un des plus beaux jeux de la console ! Une vraie petite perle visuelle ! Quelques petits bugs de collision viendront ternir l'aventure sur la fin, mais rien de bien méchant. Il faut aussi savoir que l'immersion du jeu est totale et que les cinématiques "in-game" sont faites directement à partir du moteur graphique, ce qui la renforce encore plus l'immersion. Quant à la bande-son, elle est excellente ! Elle contribue d'ailleurs grandement, encore une fois, à l'immersion du joueur, grâce notamment à des bruitages saisissants de réalisme mais aussi grâce à un doublage entièrement traduit en français. Quant aux musiques, intégralement signées de la main du portoricain Gustavo Santaolalla, elles sont bien dans le ton des différentes situations et du jeu en lui-même. Seuls quelques bug de doublage et de synchro labiale viennent un peu casser le rythme en début d'aventure, mais encore une fois, ce n'est pas si méchant… Terminons par la durée de vie qui est assez conséquente. Il vous faudra une bonne quinzaine d'heures pour finir le jeu une première fois, sans forcément avoir tout récupérer. Mais rassurez-vous, une fois fini vous aurez accès à un "New Game +" afin de finir ce que vous avez manqué, tout en gardant vos armes et améliorations du premier passage. En plus de ça vous aurez également droit à un mode multi assez conséquent qui m'a pour une fois agréablement surpris ! En effet, les combats du mode multi se déroulent en 4 contre 4 mais cette fois-ci avec de vrais joueurs en face de vous ce qui est beaucoup plus difficile que de se battre contre l'IA. La tension et la frénésie que vous auriez pu ressentir en solo, est ici décuplée par ce fait. Le système de confection est également présent dans ce même mode en ligne, mais avec quelques petits changements. Des boites de ressources sont éparpillées à travers la map et le meilleur joueur sera celui qui en aura fait le meilleur usage. Vous n'aurez donc aucun répit ! Autant vous dire que la tension est palpable lorsque vous jouez et qu'il faut être extrêmement prudent.



The Last of Note
Us est un chef-d'œuvre vidéo-ludique ! Un jeu à faire et à posséder absolument sur PS3 ! A faire déjà pour son histoire mais également pour sa morale et les leçons à en tirer. De plus les graphismes et le gameplay sont cuisinés aux petits oignons. Et avec ça, un bon mode multi vient agrémenter le tout. Que dire de plus ? Malheureusement le jeu prendra un 18/20 et non pas un 19 comme ce fut le cas sur la plupart des sites pros, tout simplement parce que ce ne serait pas objectif et que le jeu a quelques bugs que ces sites ne citent justement pas. Malgré tout, 18/20 est une excellente note et le soft reste un must-have à ranger fièrement dans sa ludothèque. Bref, c'est un bel hommage à une PS3 en fin de vie, une console qui ne cesse de nous surprendre et qui offre ici une qualité de mise en scène et une réalisation graphique tout simplement sans comparaison !! Difficile de dire si c'est le chant du cygne de ce support à la durée de vie étonnamment longue (7 ans, pensez donc !), toujours est-il que The Last of Us est sans réfléchir, l'un des 5 meilleurs jeux de la console. Bon, vous attendez quoi pour aller l'acheter ? ^__^



Les -

  • L'IA ne voit pas Elie sur le champ de bataille
  • Bug de doublage et de synchro labiale
  • Quelques bugs de collisions
  • Les +

  • La bande son et les bruitages sont sublimes
  • Une excellente durée de vie
  • Magnifique visuellement !!
  • Un bon mode multi
  • Gameplay au poil !


  • Test réalisé par Mugiwara

    septembre 2013