Star Trek D-A-C (PS3)

 








Note générale


Sortie du jeu : décembre 2009
Développeur : Naked Sky Entertainment
Editeur : Paramount Digital Ent.
Genre : shoot-them-up

Support : en téléchargement sur PSN
Version testée : Française
Voix dans le jeu : US
Textes à l'écran : FR

Moteur graphique : NimbusEngine
Définitions HD : 720p - 1080p
Difficulté :
Multi-joueurs : 12 joueurs online
Prix au lancement : 10€


Aussi disponible sur :




Les sites partenaires :





_________________________________

Pages vues (depuis avril 2016)




Visiteurs uniques (depuis avril 2016)

Star Trek D-A-C








Adapté ouvertement
Encore un shoot... et pas forcément le meilleur. A réserver aux fans
du film sorti en 2009 (un bon film et pourtant je ne suis pas fan de la licence), réalisé J. J. Abrams et avec Chris Pine et le très bon Zachary Quinto, Star Trek s'affuble d'un étonnant D.A.C dont visiblement personne ne sait ce que ça veut dire (sur Gamespot on trouve une pseudo traduction par Deathmatch - Assault - Conquest, soit les 3 modes de jeu). Poussé par un NimbusEngine apparemment en très grande forme, Star Trek DAC affiche un rendu visuel de toute beauté. Le jeu a beau être en pseudo vue de profil, il ne manque pas de profondeur et les décors sont somptueusement réalisés. Avec ça on a de jolies gerbes de particules et quelques effets de vague assez bien vu, donnant au titre un véritable cachet visuel. Niveau son on retrouve, comme on pouvait s'en douter, les thèmes du film ainsi que des bruitages assez fantaisistes mais dans le ton. Le gameplay de cet énième portage de la célèbre série conçue à l'origine par Gene Roddenberry, se cale sur les shoot-them-ups dématérialisés actuels. A l'image d'un Super Stardust HD on déplace son vaisseau avec le stick gauche, on oriente son tir avec le stick droit, avec la délicate péniblerie que dans Star Trek, quand on veut tirer il faut en plus presser R2 (on a fait plus pratique). 3 modes de jeux sont disponibles (solo, versus et coop') et on y verra s'affronter les troupes de la Fédération contre celles des Romuliens, avec la possibilité de prendre n'importe quelles des 2 parties. Et dans un cas comme dans l'autre, on pourra choisir entre 3 types de vaisseaux : chasseur (petit et rapide), bombardier (taille moyenne et donc équilibré) ou le vaisseau impérial (lent mais puissant). L'armement est évidemment upgradable (la puissance et la portée s'amplifient), bien que souvent on ait pas le temps d'en profiter. Les plus gros vaisseaux possèdent en plus un rayon tracteur.



Les fans apprécieront Note
sans doute de pouvoir piloter l'Enterprise et de retrouver un peu l'ambiance du film grâce à la bande-son, seulement pour les 10€ que coûte le jeu, le PlayStation Network recèle tellement de perles que je suis sûr qu'il y a mieux à trouver ailleurs. C'est pas que le jeu soit mauvais mais il n'est pas prenant, la jouabilité accuse trop d'inertie et en solo c'est trop difficile pour s'éclater convenablement. Pour le même prix, un PixelJunk Shooter vous en donnera bien plus.



Test réalisé par iiYama

décembre 2009