S.O.S. Fantomes (PS3)

 








Note générale


Sortie du jeu : juin 2009
Développeur : Terminal Reality
Editeur : Sony Computer
Genre : action

Support : 1 Blu-Ray
Version testée : Française
Voix dans le jeu : FR
Textes à l'écran : FR

Espace disque nécessaire : 4Go (install)
Définitions HD : 720p - 1080p
Moteur graphique : Infernal Engine
Compatible 3D : non
Difficulté :

Compatible Move : non
Multi-joueurs : 4 joueurs online
Titre alternatif : Ghostbusters : The Video Game (US)
Prix au lancement : 70€
Score des ventes : 3.3 Millions (tous supports)


Aussi disponible sur :




Les sites partenaires :





_________________________________

Pages vues (depuis avril 2016)




Visiteurs uniques (depuis avril 2016)

S.O.S. Fantômes

Le Jeu Vidéo



C'est après avoir revu
Que le film soit inclus, apporte une vraie plus-value à cette version. Mais bien que ce soit un jeu sympatoche, son prix d'origine est trop élevé
ce film culte sorti en 1984 qu'est Ghostbusters, que j'ai mis la main sur le jeu, un jeu qui sort 25 ans après le premier long métrage. Non, pas encore de Ghostbusters 3 à l'horizon dans nos cinoches mais un jeu qui fait quelque peu office de suite au second film, tout en reprenant les gros éléments du premier. On retrouve bien entendu nos 4 fidèles chasseurs de fantômes (Peter Venkman, Raymond Stantz, Egon Spengler et Winston Zeddemore... désolé pas de Dana Barrett alias Segourney Weaver) dans un jeu qui se calque complètement sur les films. On contrôle la nouvelle recrue de la petite société (un gars qui ne dit presque jamais rien), on cherche les fantômes avec le détecteur ectoplasmique puis on les chasse avec notre pack à protons multi-fonctions. Un brin redondant, linéaire et scripté à mort, SOS Fantômes plaira surtout aux fans des long-métrages pour sa fidélité à l'ambiance originale. Quant aux autres, ils n'y verront qu'un jeu de traque/action de plus. C'est jouable et sympa d'incarner nos antiques héros mais ça tourne vite en rond malgré une prédisposition à nous faire quelques gentilles frayeurs. Et ce constat est en parti dû à la réalisation. Animé par un Infernal Engine dont le nom pète plus que le résultat, on a de bons gros monstres à réduire, des décors assez variés mais aussi un jeu très sobre dont quelques textures bien grossières font tâches, ainsi qu'un vilain aliasing qui salit l'image. Les modélisations feront plaisir aux inconditionnels, car ils retrouveront assez fidèlement les personnages principaux. Animés par FaceFX, le micro-moteur spécial visage, j'ai pas trouvé le résultat si faramineux que ça. On les reconnaît certes, la synchro labiale (en version US) est sympa mais ça manque un peu de détails et surtout d'expressions faciales. Et on peut en dire autant sur le reste des personnages : ton cireux, mouvements robotisés... on jurerait des patotes en plastique. Reste le son, qui est assez fidèle aux films et pour cause, que ce soit en VO comme en VF, les développeurs ont eu la bonne idée de mettre derrière les micros les acteurs originels (Ernie Hudson, Dan Aykroyd, Harold Ramis et Bill Murray) pour la version US, et les doubleurs officiels pour notre version VF.



SOS Fantômes est un petit jeu, Note
assurant un gros fan service (comme lorsqu'on voit le tableau de Vigo vu dans Ghostbusters II ou le combat contre Bidendum Chamallow), mais aussi un jeu qui pourrait déplaire aux néophytes comme aux admirateurs, notamment à cause de combats brouillons au possible (même s'ils retranscrivent bien l'ambiance des films) ou encore de graphismes largement en dessous des attentes. Cette 8e adaptation en jeu de Ghostbusters, est sans réfléchir la plus fidèle et la plus amusante d'entre toutes. Car depuis la sortie du film en 1984, les conversions ludiques sont aller bon-train, même en allant adapter le dessin-animé éponyme qui n'était pas bien génial. Sans doute pour préparer la future sortie de Ghostbuster : Go to Hell, à savoir SOS Fantômes 3 prévu pour 2012 au cinéma, SOS Fantômes : Le Jeu Vidéo n'est pas génial mais on ne peut pas le considérer comme mauvais. C'est juste un petit jeu, un poil court (7 heures), marrant et le fait que le film soit inclus (au format Blu-Ray, s'il vous plait), apporte une certaine plus-value. Maintenant à 60/70€, c'est sans doute un peu cher...



A savoir : en Europe, alors que les consoles PS2 et PS3 profitent du jeu depuis juin 2009, les versions Wii, Xbox 360, DS et PC n'ont pas trouvé de suite de distributeur (les Etats-Unis ne furent pas concerné par cet embargo). En fait, en Europe c'est Sony qui distribue le jeu (d'où l'incompréhension du retard de la version PSP) et on voit mal le géant Japonais concurrencer ses propres machines avec les jeux des autres. D'où un petit monopole que Sony se réjouit d'avoir. A noter que la sortie du jeu s'est accompagnée (à quelques jours près) de la réédition du film en DVD et Blu-Ray, une réédition qui fête les 25 ans de la licence. Et vous savez qui distribue le film ? Et bien oui, c'est Sony... Finalement les versions Xbox 360, PC, DS et PSP sont sorties entre octobre et novembre 2009, soit 4 à 5 mois après les versions PS2 et PS3.



Test réalisé par iiYama

juin 2009