Sonic Unleashed (PS3)

 








Note générale


Sortie du jeu : décembre 2008
Développeur : SEGA (Sonic Team)
Editeur : SEGA
Genre : plate-formes / beat-them-all

Support : 1 Blu-Ray
Version testée : Française
Voix dans le jeu : US
Textes à l'écran : FR

Espace disque nécessaire : 51Mo (saves)
Moteur graphique : Hedgehog Engine
Moteur physique : Havok
Définitions HD : 720p - 1080p
Difficulté :

Multi-joueurs : non
Titre alternatif : Sonic World Adventure
Prix au lancement : 60€
Score des ventes : 4.9 millions (tous supports)


Aussi disponible sur :




Les sites partenaires :





_________________________________

Pages vues (depuis avril 2016)




Visiteurs uniques (depuis avril 2016)

Sonic Unleashed

La Malédiction du Hérisson



C'est une tendance
Les phases de course sont belles mais se résument à foncer droit devant... c'est désolant :(
depuis que Sonic a quitté le merveilleux monde des consoles 16-bits, il ne sait plus où aller pour faire plaisir à ses fans, ni ne sait plus quoi faire pour se démarquer. Alors que Mario nous sort une ultime aventure fantastique de profondeur dans Super Mario Galaxy, Sonic s'enfonce une fois de plus dans le grand spectacle à caractère spectatif et non jouable, en gros Sonic cherche encore sa place. Commençons par les bases de ce nouveau titre. Chaque niveau se compose de 2 parties bien distinctes : de jour Sonic traverse les niveaux comme s'il avait la mort aux trousses, de nuit il se transforme en hérisson-garou (le werehog) et le gameplay devient un beat-them-all peu inspiré. Comment la Sonic Team en est-elle arrivée à de telles extrémités ? Sans dire que les fans voudraient que Sonic revienne à se qu'il sait faire de mieux, à savoir de la plate-formes 2D, on est quand même en droit d'espérer retrouver le gros fun d'un Sonic Adventure. Mais depuis que la DreamCast est morte, il semblerait que la Sonic Team ait perdue quelque chose au passage. Dans les phases de jour, on traverse des niveaux immenses à une vitesse folle. C'est à tel point qu'on ne contrôle absolument rien, on dirige son stick vers l'avant et le jeu se charge de caller notre personnage dans l'axe. On peut donner un coup de boost qui sert aussi d'attaque, faire un "slide" sur des rails (un moment sympa) ou pour passer à travers un passage concis mais globalement c'est facile, ça fonce, ça défoule mais on est en droit de se demander : où est l'intérêt ? Le but d'un jeu c'est encore de jouer et non de regarder pendant 5 bonnes minutes notre héros courir comme un cinglé. Et si les niveaux sont immenses, sachez qu'il ne sert absolument à rien de tenter la moindre exploration. Cloisonné à un vulgaire couloir, rien ne sert de chercher une quelconque échappatoire. Si on n'a pas envi de courir à fond la caisse tout le temps ou tout simplement si on veut collecter le plus possible de rings (anneaux), on peut tout aussi bien aller à sa vitesse. Mais visiblement le jeu n'est pas fait pour ça car la caméra est capricieuse, le maniement est d'une imprécision sans commune mesure (on s'en aperçoit vite lorsqu'on veut collecter les rings) et finalement on s'ennuie... encore plus qu'en fonçant droit devant. SEGA a bien compris que le fun d'un Sonic c'est la vitesse mais là, c'est peut-être un peu trop...


En fait ces
Les phases de beat-them-all sont hors de propos. La Sonic Team fait vraiment n'importe quoi !
passages de Sonic Unleashed ne sont rien d'autre qu'une adaptation améliorée de Sonic & the Secret Ring (Wii), une autre désespérante adaptation du hérisson. En amélioré bien sûr parce que c'est bien plus beau et qu'on garde un minimum de contrôle (on peut s'arrêter si on le souhaite) mais ça reste tout aussi frustrant. Petite parenthèse, j'ai trouvé sympa de perdre 20 rings lorsqu'on se fait toucher au lieu de tout perdre comme c'était le cas avant. Il faut aussi signaler que lors de ces passages-là, le contrôle alterne vue 2D et vue 3D. Ainsi on bascule de temps en temps entre un contrôle à la Sonic Mega Drive et un contrôle à la Sonic Adventure de la DreamCast. Inutile mais bien sympa, ça nous laisse rêver de ce que pourrait devenir un futur Sonic, si les développeurs prennent un jour conscience que c'est ce qu'on attend tous... Dans les phases de nuit, Sonic devient le "werehog" et le jeu se transforme en un beat-them-all un peu laid. Lourd-dingue, répétitif, long, en comparaison des phases de plate-formes, si ces moments-là apportent une vraie nouveauté à la série, on se demande quand même ce qu'elles foutent là ! On est loin de "l'esprit Sonic" vous ne trouvez pas ? Plus lourd encore, si les premiers niveaux nous infligent quelques QTEs sympas, histoire d'activer un passage secret ou un boost supplémentaire, il y a éalement des niveaux où ces mêmes QTEs sont encombrants voire même pénalisants. Comme toujours, la Sonic Team innove et trébuche sur ses propres concepts. Sur la question de la réalisation, le Hedgehog Engine (un moteur maison, couplé au moteur Havok pour la gestion de la physique), offre de jolis décors. Joli à pleine vitesse mais un peu moins rutilant lorsqu'on prend le temps d'y regarder de plus près. Malgré tout, cet épisode nous offre un rendu visuel à des années lumière du premier épisode "New Gen" sorti entre novembre 2006 et mars 2007. En clair ça reste joli, très HD dans l'âme même si dans les phases de plate-formes on aura guère le temps de les apprécier. Car malgré quelques baisses de framerate, le scrolling est monstrueusement rapide ! C'est impressionnant de voir à quelle vitesse ça défile même si, encore une fois, toute cette débauche nuit au gameplay puisqu'on est plus spectateur qu'acteur. Enfin le son nous distille des musiques basiques, pas totalement pourries mais pas géniales non plus, et des bruitages toujours aussi fantaisistes quoiqu'on ne puisse rien dire là dessus...



Malgré de gros efforts Note
de la part de SEGA, on est quand même déçu par cet épisode car il aurait clairement pu être mieux. Très rapide, trop rapide même, on ne contrôle presque plus son personnage, le joueur devenant un spectateur agissant seulement sur quelques QTEs. J'exagère mais l'idée est là. Et encore, ces phases-là sont les meilleures du jeu, car elles sont tout de même plus réussies que celles de castagne, qui ne seront pas sans rappeler un autre ratage maison (Altered Beast). Que dire de plus si ce n'est que ça reste quand même mieux qu'un Secret Ring bien pauvre mais encore trop loin de l'esprit Sonic, trop loin de ce qu'on attend depuis des années. C'est quand ils veulent qu'ils nous sortent un Sonic Adventure 3, autrement dit un "vrai jeu", une "vraie suite", un "vrai Sonic"...



Test réalisé par iiYama

décembre 2008