Soldner-X 2 (PS3)

 








Développement scénaristique
Jouabilité & Gameplay
L'image
Le son
Note générale


Sortie du jeu : mai 2010
Développeur : SideQuest studios
Editeur : Eastasia software
Genre : shoot-them-up

Support : en téléchargement sur PSN
Version testée : Euro
Voix dans le jeu : US
Textes à l'écran : FR

Espace disque nécessaire : 1.6Go
Définitions HD : 720p - 1080p
Difficulté :
Multi-joueurs : 2 joueurs en coop'
Abréviation : Soldner X 2
Prix au lancement : 13€





Les sites partenaires :





_________________________________

Pages vues (depuis avril 2016)




Visiteurs uniques (depuis avril 2016)

Söldner-X 2

Final Prototype



Sorti
Toujours pas de vidéos et la scénarisation s'est réduite à une intro et 2 fins. C'est décevant
en décembre 2007 sur PC, puis porté sur PS3 juste un an plus tard, Söldner-X (à ne surtout pas confondre avec Söldner "tout court") est un shoot-them-up horizontal qui aura marqué pas mal d'amateurs du genre. Action frénétique, graphismes splendides, animation en bêton armé et bande-son mélodieuse, finalement on ne pourra pester que contre un armement souvent limite et surtout, surtout, une difficulté surhumaine ! Résultat, malgré ses nombreuses qualités, il n'y aura eu que les érudits du shump' qui se seront éclatés sur ce jeu élitiste, même si sur PS3 un mode "beginner" (ajouté via un patch) nous a permis d'aller un peu plus loin que d'accoutumé (sur PC c'est plus simple, il suffit de jouer avec un trainer). Un an et demi plus tard, SideQuest remet le couvert avec une suite directe et cette fois, exclusive à la PS3. A croire que le marché PC n'a pas été assez réceptif au titre, malgré la sortie exclusive d'une édition collector. Toujours est-il que Söldner-X 2 nous a promis beaucoup et il est grand temps de voir s'il tient ses promesses. Première bonne nouvelle, cette fois le jeu est sous-titré en français, ce qui fera sûrement plaisir aux anglophobes qui n'avaient pas compris grand-chose au premier scénario. Tien en parlant de scénario, si ce dernier est toujours un prétexte à se livrer une guerre sans merci, dans cet opus la scénarisation a été fortement réduite. Comme pour le premier jet on retrouve ces petites scénettes à base d'images plus ou moins fixes, contées par une voix-off. Or si autrefois on avait une scène à chaque demi-stage, désormais on se contentera d'une intro et de 2 fins. Ce qui faisait l'une des originalités du titre n'est plus à l'ordre du jour et c'est bien dommage. En plus, ça manque toujours autant de vidéos (au minimum des cut-scènes conçues avec le moteur du jeu). C'est un peu la solution de facilité depuis que les jeux dématérialisés sont en plein essor. Effectivement, il y a 2 fins. En réalité les levels 1 à 4 peuvent s'enchainer sans problème et on découle sur la "fausse fin". A partir de là, il faudra récolter des clés. Ces items cachés dans les niveaux (et souvent je dirai même "bien cachés"), permettent de débloquer successivement les niveaux 5, 6 et 7. Et le niveau 7 n'est accessible que si on récolte 24 clés, soit les 4 clés sur 5, de chaque niveau. C'est un excellent moyen de refaire plusieurs fois le jeu et de booster de façon subtile, la rejouabilité du titre.


Toujours jouable
Le jeu est enfin abordable et la durée de vie est gonflée par la recherche des clés et l'accomplissement des challenges
à 2 en coop' et en se partageant la même barre de vie (ce qui permet de doubler sa puissance de feu sans doubler son endurance), on retrouve la même possibilité de changer ses touches (et avec ce même système tout pourri de config') et bien entendu, plusieurs niveaux de difficulté. Ici se pose la plus grosse bonne nouveauté de cette suite : la difficulté est tout à fait abordable ! Pas la peine de s'appeler le "Dieu du Pad" ou le "Roi du Shmup" pour prétendre finir l'aventure. Car bien souvent la difficulté est un moyen simple de doper une durée de vie trop juste, seulement c'est aussi avec ça qu'on perd ses clients. SideQuest l'a bien compris, à l'heure où les jeux deviennent de plus en plus faciles et ouverts à un plus large public, Söldner-X 2 suit la tendance et gonfle sa durée de vie comme précédemment explicité. Du coup, même si en coop' en a encore tendance à confondre les 2 appareils et à se manger un mur à cause de ça, on ne s'arrachera plus les cheveux à essayer de finir le jeu. A côté de ça, il y a plusieurs nouveautés à commencer par le fait qu'on ait à disposition 2 appareils différents et à l'armement lui aussi, radicalement opposé. Pour chacun on a 2 armes de base et bien entendu il est ensuite possible d'en attraper de nouvelles. On regrette par contre que le principe de l'armement soit toujours aussi confus et si peu clair. Si désormais nos armes peuvent tirer en continu puisqu'il n'y a plus de jauge d'énergie pour freiner l'abondance de nos tirs, à contrario on se retrouve encore une fois avec quelques armes moins utiles et comme je le disais, un système un peu flou. Prenons l'exemple d'un Thunder Force, selon le niveau ou le boss à affronter, on va sélectionner son outil de mort. Dans Söldner-X, le 1 comme le 2, on dispose de 3 armes imposées au gré du vaisseau ou des items acquis, ce qui n'est pas bien confortable. Reste que les armes, même les pires, sont toujours plus efficaces qu'autrefois et des items bonus comme les drones additifs sont bien agréables. Question bombes, on dispose de 2 grosses attaques par niveau mais sérieusement, ce qui devrait faire le ménage à l'écran, est souvent inefficace… surtout contre les boss. C'est vraiment dommage. Les autres nouveautés, c'est que selon son rang au sein du niveau (à savoir si on assure comme une bête ou qu'on se fait poutrer lamentablement) le niveau de difficulté s'adapte automatiquement. Il existe même un "état de frénésie" lorsque la jauge de vie est au plus bas, comme un baroud d'honneur avant la mort et qui permet de sulfater méchamment avant de se faire laminer. Ça aussi, c'est bien sympa. Autre point, les ennemis lâchent souvent des anneaux, strictement semblables aux rings de Sonic. Si les idées les plus folles d'un magasin à chaque fin de niveau nous a fait frissonner l'échine durant le premier level, très vite on s'est aperçu que c'est du vent : les rings ne permettent que de gonfler son score, un vieux principe de challenge qui date de l'Arcade et qui s'était perdu (à raison) ces dernières années.


C'est vraiment
Techniquement c'est irréprochable ! Les graphismes sont splendides et les musiques vont vous exploser les oreilles. Que du bonheur :)
regrettable que les développeurs ne cherchent jamais à instaurer ce genre de système où par exemple 1000 anneaux donneraient une vie, 500 anneaux donneraient une nouvelle bombe ou que dans le magasin on pourrait s'acheter (par exemple) de nouvelles armes. En 20 ans de fanboyisme dans le shoot, je n'ai vu ça que trop rarement. Enfin dernier point du gameplay : finir les niveaux avec un certain rang ou récolter un certain nombre de clés, ouvre des challenges. Ils sont de diverses sortes et vous mettent au défi comme refaire tout le jeu en récoltant toutes les clés ou choper 999 anneaux dans un level spécifique. Ces 17 challenges apportent eux aussi, une pointe de longévité non négligeable et c'est en passant par là que vous pourrez également débloquer un 3e vaisseau. A l'heure où les consoles de salon sont à la HD et aux puissances de calcul phénoménales, il est évident que les jeux de ce genre en profitent pour nous en mettre plein les yeux. Si le premier Söldner-X était déjà très beau, cette suite fait bien plus fort. Exit la 2D, cette fois décors et ennemis sont entièrement en 3D, ce qui offre un rendu plus propre et surtout plus animé. Les décors sont plus travaillés, plus détaillés, le scrolling est hyper rapide (perso, j'adore ça :) et même avec son affichage Full HD, l'animation ne souffre d'aucun ralentissement. Autant dire que c'est très impressionnant, d'autant que les développeurs n'ont pas lésinés sur les effets lumineux, une myriade de petits détails ou encore des boss assez impressionnants. Toujours composée par Rafael Dyll, qu'on connait également sous l'effigie de soniQfactory et qui a participé à la magistrale bande-son de Last Hope et du premier Söldner-X, il a réalisé sans réfléchir ses plus belles compositions. Avec des morceaux absolument fabuleux, rythmés et très mélodieux, il n'a pas été rare d'avoir des frissons de plaisir, de ressentir tout le côté épique du jeu, dans ce déluge de notes aux accents 16-bits, sans sacrifier à la sacro-sainte qualité de nos machines actuelles. Un véritable régal pour connaisseur(s), un plaisir acoustique qui nous a forcé à pousser le son relativement haut, rien que pour s'émerveiller les neurones et offrir à nos âmes de joueurs, tout le bonheur impalpable que peut nous offrir une magnifique bande-son et qui nous ramène à ses glorieuses années où la musique de nos jeux étaient des œuvres de compositions synthétiques. Merci pour ça Monsieur Dyll, merci. A côté de cette OST qu'on ne se lasse pas d'entendre à tue-tête, on profite également de superbes effets sonores (les explosions sont particulièrement dynamiques) et d'un doublage en anglais correct.



Si pour le coup Note
il est devenu le fleuron du shoot sur PS3 et une exclue envers laquelle les fans du premier opus sur PC trouvent forcément à râler, autant vous le dire, Söldner-X 2 vaut son pesant d'€uros. D'accord il n'est pas super original (il est même très classique), d'accord la scénarisation s'est réduite à peau-de-chagrin, d'accord on pourrait pester encore un peu sur certains aspect du titre (comme ces anneaux qui auraient pu servir à autre chose qu'au scoring) mais comment ne pas devenir fan ? Absolument génial quand il s'agit de vous faire prendre votre pied à grand renfort d'ennemis en surnombre, d'armes puissantes, de graphismes hyper léchés et surtout de bande-son de frappa-dingue à faire péter les watts (c'est les voisins qui ont été contents durant nos 5 heures de test :) Söldner-X 2 enfonce littéralement son prédécesseur. Lui qui était déjà un bon shoot, cette suite apporte tout ce qu'on attendait d'elle (ou presque), tant en matière de contenu que de réalisation. Alors comprenez bien que si vous aimez les shoots, vous avez devant vous l'un des meilleurs titres disponible sur le PSN.



Test réalisé par Aquel & iiYama

novembre 2011