Snakeball (PS3)

 








Note générale


Sortie du jeu : décembre 2007
Développeur : Gamoola software
Editeur : Sony computer
Genre : adresse

Support : en téléchargement sur PlayStation Network
Version testée : Américaine
Voix dans le jeu : US
Textes à l'écran : US

Définitions HD : 720p - 1080p
Difficulté :
Multi-joueurs : 2 joueurs simultanément - 8 joueurs online
Prix au lancement : 8€



Les sites partenaires :





_________________________________

Pages vues (depuis avril 2016)




Visiteurs uniques (depuis avril 2016)

Snakeball








Il est vrai
Le Snake des téléphones Nokia arrive sur PSN (Cool :) et avec ses couleurs fluo, on a une ambiance '70 assez agréable
qu'en matière de portail Internet dédié aux consoles, il sera très difficile d'atteindre le niveau de Microsoft et de son Xbox Live Arcade. Pourtant je trouve que le Playstation Network de Sony s'en sort déjà fort bien. On y trouve pas mal de goodies (payantes et gratuites), des add-ons, des jeux PSOne, des trailers, des démos et même des jeux complets à prix réduit. C'est le cas de Snakeball, un titre tout mignon à la croisée des genres. Mélange de Snake Rattle'n Roll (sorti en 1990 sur NES), du Snake de Nokia qui sévit sur nos (vieux) téléphones portables, d'un peu de WipEout pour l'ambiance techno et même de Bomberman pour ses personnages rigolos et attachants, Snakeball est un pot-pourri de plusieurs univers oui, mais un pot-pourri qui sent bon. Le principe est assez simple : on a les commandes d'un petit bonhomme qui pilote une sorte de serpent mécanique et qui doit récupérer des boules pour marquer des buts. On ajoute à ce concept le fait que le serpent ne doit pas se mordre la queue (comme sur les téléphones), qu'il y a des mines et mêmes des adversaires selon le mode de jeu. En parlant de modes de jeu, ils sont au nombre de 3 : nous avons le glouton (on doit récupérer un max de boules sans se mordre la queue ni exploser alors que chaque boule fait grandir notre bêbête), Defi qui propose diverses épreuves et le Snakeball qui n'est autre que le mode tournoi. Pour ne pas s'emmêler les pinceaux, le titre propose un gros didacticiel qui vous renseignera sur tout ce qu'il faut savoir du jeu, du maniement aux armes (et oui y'a des armes) en passant par les téléporteurs, les boules et les buts. Enfin on dispose d'une jauge de "power" qui permet d'avoir une forte accélération pendant un temps limité. Pas trop difficile, jouable en solo ou online (jusqu'à 8) et parfaitement maniable, Snakeball est le parfait petit jeu qui se consomme sans faim, qui divertie et qui ne coûte pas cher (8€). Evidemment le plan technique ne brille pas beaucoup mais ça suffit amplement. Les graphismes sont propres, les effets de lumières sont jolis et ça tourne bien. En plus de ça le design, un peu flashy limite '70 est très séduisant. Enfin le son est sans grande prétention. Si les bruitages sont classiques, on retrouve par contre des musiques House sérieusement bas-de-gamme. Pour vous rapprocher le plus de ce que ça donne, ça ressemble à ces disques miteux qu'on nous passe en boucle dans ces bars de nuit perdus en plein centre-ville et où on se fait chier. Ce genre de musique sans fin, sans saveur et sans mélodie. Voyez le genre ?



Snakeball Note
est un petit jeu mignon et sympa. S'il n'a pas l'étoffe des grands titres, pour 8€ il fait parfaitement l'affaire, en offrant 3 modes de jeu, du fun et une réalisation très sympathique. Si comme beaucoup vous avez passé des heures à jouer à Snake (vous savez, le petit jeu de serpent qui équipait les anciens téléphones Nokia), la PS3 vous propose alors de retrouver ce titre mythique, dans une version bien entendu revue et corrigée.



Test réalisé par iiYama

décembre 2007