PixelJunk Monsters (PS3)

 








Note générale


Sortie du jeu : janvier 2008
Développeur : Q-Games
Editeur : Sony Computer
Genre : stratégie (tower defense)

Support : en téléchargement sur PSN
Version testée : Française
Voix dans le jeu : FR
Textes à l'écran : FR

Espace disque nécessaire : 60Mo (install)
Définitions HD : 720p - 1080p
Difficulté :
Multi-joueurs : 2 joueurs en coopération
Prix au lancement : 5€



Les sites partenaires :





_________________________________

Pages vues (depuis avril 2016)




Visiteurs uniques (depuis avril 2016)

PixelJunk Monsters








3 mois après PixelJunk Racers,
En tant que Tower Defense, il faut évidemment défendre sa maison
la petite série qui enrichie le PSN, voit sortir un jeu tout à fait différent du précédent. Fini les courses de circuits, place à la stratégie. Entendons-nous de suite, quand je dis stratégie il ne faut pas s'attendre à du Command & Conquer 3. Ici c'est du "tower defense" basique et notre curseur est remplacé par un père de famille proche d'un indien, qui doit protéger sa famille. Famille composée essentiellement de bébés, la femme étant à mon avis trop crevée pour se montrer (et oui faire 20 gosses, c'est tuant !). Il faut donc protéger sa marmaille des vilains monstres qui n'ont qu'un seul but : les enlever. Pour se faire, notre papa pourra transformer, moyennement finance, tout arbre de la forêt avoisinante (n'est-ce pas le propre de l'Homme de détruire la nature pour soi-disant se protéger ?). Arbalète, canon et selon le niveau on pourra aussi accéder à des armes moins dans le ton comme des lasers, un canon Tesla ou des canons sol-air. D'ailleurs la forêt dessine un tracé et les monstres, bien cons il faut le dire, le suivront à la queue-leu-leu. Du coup il est plus facile d'agencer sa stratégie de défense en plaçant judicieusement ses tourelles. Chaque tourelle coûte de l'argent mais chaque monstre abattu vous en rapporte (vous en trouverez aussi, de l'argent, si vous fouillez la forêt). Autre subtilité, les ennemis déposent parfois des oeufs qui vous serviront à upgrader vos défenses. En les améliorant, vous allongez leur portée et leur vitesse de tir. Les montres sont bien sûr de plusieurs types, dont certains seront moins sensibles à certaines armes que d'autres. Par exemple un monstre de pierre subira plus de dégâts sous le feu des canons que des arbalètes. Tout ça pour arriver au boss qu'il faudra impérativement tuer sinon on perd la partie en cours. Ce premier petit niveau passé, qui fait office de didacticiel, on se retrouve sur une carte qui propose 20 niveaux. Certes peu variés (surtout au niveau du gameplay) il faut voir PixelJunk Monsters comme un petit jeu qui se consomme sans faim. De tout façon pour 5€ on ne va pas demander la lune non plus. Techniquement le titre de Q-Games est très sobre. Hormis sa robe HD, on est face à une production qui se contente du strict minimum. Il est vrai que le tout n'est pas dénué de charme mais ça pourrait largement tourner sur PS2, d'autant que tout est en 2D. Idem pour le son qui se contente de quelques cris de monstres, des musiques douces et hypnotiques mais ça reste à l'image d'une jouabilité qui se suffit de 2 boutons. Ceci dit, comme je le disais précédemment, à 5€ il est difficile d'en demander beaucoup plus...



Personnellement Note
j'ai apprécié l'expérience PixelJunk Monsters, trouvant en lui un certain repos ludique, allié à une stratégie basique mais fort agréable. A mon avis ce jeu vaut le coup, surtout pour son prix, même s'il est un peu répétitif et techniquement à la ramasse.



Test réalisé par iiYama

janvier 2008