Nascar 09 (PS3)

 








Note générale


Sortie du jeu : juin 2008
Développeur : Electronic Arts
Editeur : Electronic Arts
Genre : courses

Support : 1 Blu-Ray
Version testée : Americaine
Voix dans le jeu : US
Textes à l'écran : US

Difficulté :
Multi-joueurs : online
Score des ventes : 1 Million (tous supports)


Aussi disponible sur :




Les sites partenaires :





_________________________________

Pages vues (depuis avril 2016)




Visiteurs uniques (depuis avril 2016)

Nascar 09









L'année dernière
Le montage sur fond bleu est ridicule et sur route, les sensations sont toujours absentes
aux alentours de la même date, je testais (avec peu d'entrain) Nascar 08. Nouvelle saison, nouvelle édition, cette fois EA Games s'est payé les faveurs du champion Jeff Gordon afin de donner du corps à son jeu. Mais ses apparitions vous feront doucement sourire car le bougre a été filmé sur fond bleu et retranscris dans l'univers 3D du jeu. Autant dire que le résultat est vilain au possible, presque à croire qu'on a régressé jusqu'à la PSOne et où notre bon vieux Krazy Yvan abusait de la même technique foireuse. Sur le cas du contenu, Electronic Arts a tout de même planché sa copie avec plus de courses, plus de coureurs, des practices, des qualifications et bien sûr, les courses officielles. Il y a même de nouvelles fonctions comme le "Paint Booth" qui permet de décorer sa voiture à son goût ou encore la possibilité de faire le beau si on finit premier (en faisant par exemple de gros burns). En parlant de voitures, y'a des gars qui n'ont pas honte de nous torcher ce type de rendu avec des modélisations carrément faites à l'arrache ! Les voitures ressemblent à des cubes, à peine plus détaillés que ceux de Destruction Derby sur la première PlayStation. N'allez pas croire que les bagnoles ressemblent à celles sur les screenshots que j'ai trouvé, celles-ci étant plus des artworks (les images in-game étant difficiles à trouver). Entre nous, sur des machines comme la PS3 et la Xbox 360, ça fait tâche. On sent bien que le titre a d'abord été développé pour la PS2 (support où il a fait le plus de ventes) pour ensuite être adapté à l'emporte-pièce. En plus, si le décor semble assez joli avec parfois de timides reflets (notamment sur la carrosserie), les spectateurs sont du type "planche de carton" et pire, les replays ont gueule à rien. Lors du visionnage de nos ébats sur la piste, ce qui entre nous arrive souvent puisque le drapeau jaune sera de sortie dés qu'il y a un guignol qui fera une tête-à-queue, on peut observer des pilotes type dummies (vous savez, les mannequins qui servent aux crash-tests). En effet, ces poupées de cire ne bougent même pas les bras lorsque les roues tournent et restent complètement figés lors des chocs. C'est ridicule et prouve bien qu'une fois de plus, Electronic Arts nous a pondu une version faites à la vite. Moins défaitiste, en pleine course votre team vous divulguera de bons conseils et il est dommage que le bon gros Rock US ne sévissent que dans les menus (en pleine course, on n'aura que le ronflement, assez réaliste, des moteurs).



A l'instar Note
de son prédécesseur, ne croyez pas que Nascar 09 vous offrira de grandes sensations. Certes moins difficile que Nascar 08, cette suite est tout aussi molle (surtout si on le compare à Burnout Paradise) et comme le moindre contact est sanctionné, pas la peine d'essayer de jouer les stock-cars. Alors pour ceux qui rêvent de rejouer Jour de Tonnerre (le film) et se croire dans la peau de Tom Cruise afin de séduire la douce Nicole Kidman (qui n'est pas dans le jeu, je vous préviens) il faudra repasser ou être peu exigeant. Cette nouvelle mouture est certes plus aboutie que celle fournie l'an passé mais reste techniquement à la traîne, d'autant que malgré les 5 vues disponibles (dont une intérieure assez fidèle mais illisible) peu de sensations seront à éprouver. La licence Nascar trouve de moins en moins son public en France et lorsqu'on y réfléchit, ce n'est pas un mal...



Test réalisé par iiYama

juin 2008