LEGO Indiana Jones 2 (PS3)

 








Note générale


Sortie du jeu : novembre 2009
Développeur : Traveller's Tales
Editeur : LucasArts Entertainment
Genre : plate-formes - aventure

Support : 1 Blu-Ray
Version testée : Française
Voix dans le jeu : -
Textes à l'écran : FR

Espace disque nécessaire : 4Mo (saves)
Définitions HD : 720p - 1080p
Difficulté :
Multi-joueurs : 2 joueurs local ou online

Abréviation : LEGO Indy 2
Titre alternatif : LEGO Indiana Jones 2 : The Adventure Continues
Prix au lancement : 60€
Score des ventes : 5 Millions (tous supports)


Aussi disponible sur :




Les sites partenaires :





_________________________________

Pages vues (depuis avril 2016)




Visiteurs uniques (depuis avril 2016)

LEGO Indiana Jones 2

L'Aventure Continue



C'est à un rythme soutenu
Même si le jeu reste sympa et rigolo, la formule n'évolue toujours pas
que sortent les versions LEGO des plus grosses licences. Apparue en juin 2008, le premier LEGO Indiana Jones sentait bon le recyclage facile mais gardait encore un peu de charme pour plaire. Depuis Traveller's Tales ne cesse de nous coller ses cubes de plastique à toutes les sauces, avec pour point de chute, de commencement de lassitude, un LEGO Batman trop similaire aux opus sortis avant lui. En attendant la sortie des LEGO Star Wars III et LEGO Harry Potter (qui va se payer le luxe de sortir en 2 fois, divisant ainsi les saisons), nous avons déjà eu droit au placébo LEGO Rock Band. Si on compte toutes les versions sorties à ce jour depuis le premier LEGO Star Wars (8 jeux d'ici la fin de l'année), on frise l'indigestion. Si on peut comprendre qu'un développeur cherche à rentabiliser ses licences (après tout ils font ça pour se faire du fric non ?), là c'est quand même un peu abusé. A quand LEGO Léa Passion, LEGO Nintendogs ou encore LEGO Marc Dorcel ? Après tout, quitte à coller les cubes de notre enfance un peu partout, autant aller au bout des choses et faire n'importe quoi, si ce n'est pas déjà le cas. Au rythme de 2 jeux par an, et sur plusieurs plate-formes, on se doute bien que les développeurs ne se cassent pas un ongle à chaque fois. C'est encore une fois le cas, vous vous en doutez bien. Reprenant ce coup-ci Le Royaume du Crâne de Cristal (le 4e film de la saga Indiana Jones) ainsi qu'un condensé des 3 premiers épisodes (dans des niveaux originaux pour éviter l'arnaque envers celui qui possède déjà l'autre épisode), nous avons cette fois 3 chapitres pour le 4e film, puis un chapitre par ancien long-métrage, cet opus faisant dans une durée plus que convenable. Au rang des nouveautés, Indiana pourra sauter un précipice avec son fouet, et les personnages armés d'un pistolet, pourront viser des cibles qui, par exemple, ouvriront des coffres ou débloqueront des objets. On pourra aussi se servir de quelques objets comme lancer des bouteilles d'eau pour éteindre un feu, planter des lances dans un mur pour pouvoir grimper, etc. Après ça, rien de neuf, on reprend l'exact gameplay du précédent opus LEGO (Batman) à savoir qu'on pourra piloter des véhicules toujours aussi peu jouables, transporter des objets, monter des pièces, détruire certains sprites pour la course à la pièces (or, argent) et déjouer des boss avec un peu plus de jugeote que le simple bourrinisme primaire. Rien de vraiment neuf en somme et c'est bien çà le problème. Techniquement, en plus de retrouver les excellentes musiques de la quadrilogie, on trouvera que le moteur s'est amélioré d'encore un poil. L'option de Synchro Verticale (une option bizarre sur consoles) permet d'éviter les cisaillements d'images (ça devrait être d'office ça non ?), et on trouvera que depuis LEGO Batman, les décors sont plus travaillés, les textures plus détaillées, bref que ça s'arrange même si pour nos puissantes consoles, ça reste des vacances.



Malheureusement, Note
à moins de découvrir la saga LEGO avec celui-ci, c'est encore la même critique qui sévit dans les lignes de notre site : ça n'a que très peu d'intérêt. Encore une fois on a l'impression de jouer encore, encore, encore et encore le même jeu depuis LEGO Star Wars, ce qui fait qu'on se lasse assez vite. En plus de ça la caméra n'est toujours pas libre, ce qui est irritant, surtout après autant d'ersatz de la formule originelle. Reste des cut-scènes bien fichues et à l'humour bien placé (en tout cas meilleur que lors d'un LEGO Batman que je n'ai pas trouvé drôle), un jeu orienté co-op et sans prise de tête (aucun challenge, on ne peut pas mourir). Reste le (petit) plaisir de redécouvrir les 4 films (plus longuement pour le dernier) ainsi que le charme LEGO mais entre nous, Traveller's Tales ferait bien de, soit remettre en question leur formule LEGO, soit de (enfin) passer à autre chose car depuis 2006 et LEGO Star Wars II, ça tourne en rond et encore, c'est sans parler du fait que le développeur aurait dû se contenter d'un seul et unique jeu plutôt que de proposer 2 itérations d'un même univers...



Test réalisé par iiYama

mars 2010