inFAMOUS 2 (PS3)

 








Développement scénaristique
Jouabilité & Gameplay
L'image
Le son
Note générale


Sortie du jeu : juin 2011
Développeur : Sucker Punch
Editeur : Sony Computer
Genre : aventure - action

Support : 1 Blu-Ray
Version testée : Française
Voix dans le jeu : FR
Textes à l'écran : FR

Espace disque nécessaire : 700Mo (install)
Moteur graphique : Deferred Rendering Engine
Définitions HD : 720p
Difficulté :
Compatible 3D : oui

Compatible Move : non
Multi-joueurs : non
Titre alternatif : in Famous 2
Prix au lancement : 70€
Score des ventes : 1.8 Millions






Les sites partenaires :





_________________________________

Pages vues (depuis avril 2016)




Visiteurs uniques (depuis avril 2016)

inFAMOUS 2









Je me souviens
On retrouve la même scénarisation, à la différence que cette fois, les cut-scènes ont de la gueule
encore très bien d'inFAMOUS, paru en mai 2009 et sorti un peu de nulle part. Sucker Punch, son développeur, était autrefois le créateur de Sly Racoon (dont les 3 épisodes parus sur PS2 ont fait date) et avec inFAMOUS, ils se sont lancés dans un univers plus proche de ce qu'on trouve dans un Comics, avec pour la première fois un héros "humain" et un aspect global plus réaliste. inFAMOUS c'est donc un terrain de jeu ouvert, une narration découpée, une mise en scène ratée, une jouabilité approximative, une réalisation qui n'est pas à la hauteur des capacités de la console et surtout, des missions ultra pénibles et répétitives, même si dans le fond, le jeu n'est pas spécialement difficile. Mais le succès fut là et le titre s'est bien vendu (presque 3 millions de vente !) et ce pour une seule raison : c'est fun ! Et moi le premier, si j'ai véritablement pesté contre les défauts du titre, je lui reconnais un gameplay génial et une ambiance savoureusement accrocheuse. Pile 2 ans plus tard, Sucker Punch (le développeur, pas le sympathique film de Zack Snyder, sorti à peu près à la même période) remet le couvert avec un épisode 2 bien meilleur. Les mauvaises langues diront que les développeurs ont su améliorer la formule originale sans en trahir l'esprit, faire un jeu plus beau mais sans complètement régler les problèmes et les bugs, et sans trop prendre de risques non plus… et ils n'auraient pas tout à fait tort les bougres. Tout commence par une intro qui nous explique le fond de l'histoire et qui résume de belle manière le premier opus. On retrouve le style graphique d'autrefois, à savoir des planches de BD faussement animées. Ensuite en plein jeu on aura naturellement des cut-scènes gérées en temps réel, qui auront cette fois bien meilleure gueule. Les raisons sont simples, d'abord le doublage est de meilleure qualité, nous avons une synchro labiale respectée (belle surprise !), une gestuelle mieux peaufinée et surtout des modélisations de bien meilleure facture. Alors si on peut regretter que Cole McGrath (le héros) ou Zeke (son meilleur ami) n'ont plus vraiment le même visage (et on se demande bien pourquoi), après il n'y a rien à regretter, la mise en scène est autrement mieux fignolée.


A noter qu'à
Quelques passages sont jolis mais globalement, la PS3 est capable de mieux. Surtout que l'aliasing est encore très présent
l'origine Sucker Punch voulait complètement modifier son héros mais devant les mauvaises réactions du public, ils sont revenus à un Cole plus classique. Et moi je vous avoue en toute honnêteté que je trouve ça totalement absurde de vouloir totalement changer le look et le faciés du personnage, surtout si c'est toujours le même ! Faut vraiment avoir les idées tordues... Après Empire City et ses 3 quartiers, Cole débarque à New Marais en vue de devenir plus puissant afin de pouvoir détruire "la bête", celle-là même qui ravage les villes. Il part donc en quête de fragments qui boostent ses facultés, entre autre chose… Il est évident que d'un épisode à l'autre, la formule inFAMOUS n'a pas vraiment changée. On se baladera toujours sur les câbles qui relient 2 immeubles, on pourra toujours voler quelques instants, lancer des grenades, guérir les gens ou les "aspirer", faire de la grimpette sur les bâtiments (ce qui rappelle toujours Uncharted), on évolue toujours dans un monde ouvert où on peut choisir ses missions primaires et secondaires (généralement non obligatoires) et bien sûr Cole est toujours partagé entre faire le bien et faire le mal, auquel cas il aura accès à un panel de pouvoirs que son opposé n'a pas. C'est une bonne chose que le développeur ait repris ce qui faisait toute le force et tout le charme du premier épisode (j'ai par ailleurs apprécié que cette fois, si on joue "du côté obscur de la Force", même de simples gens s'en prennent à nous). On notera également que la jouabilité n'a pas du tout changée et se révèle toujours aussi brouillon et imprécise (sauf peut-être lorsqu'on tire sur un ennemi, le mode visée a été amélioré et ce n'est pas un mal). Heureusement, son gameplay ultra jouissif est aussi de retour et il a même été amélioré. Au corps à corps, Cole utilise désormais un caténaire pour cogner plus fort (d'ailleurs il possède une attaque spéciale, liée à une jauge qu'il faut remplir, ce qui se révèle particulièrement efficace), certains pans de décors peuvent être détruits (notamment avec des grenades) et petit à petit on obtiendra de nouveaux pouvoirs, comme cette faculté de tirer les arcs électriques comme une vraie mitraillette. Résultat Cole deviendra une véritable machine à tuer, doublé d'une centrale électrique (EDF n'est pas loin :).


Bien entendu,
inFAMOUS 2 c'est des défauts mais aussi et surtout, un très gros fun !!
les nouveaux pouvoirs s'accompagnent de nouveaux ennemis et de nouveaux monstres (ravageurs, dévoreurs…), dont certains (notamment les boss) sont énormes. Par ailleurs, on appréciera une difficulté mieux dosée et surtout, des missions moins pénibles. Par exemple, si on doit escorter quelqu'un, il/elle peut être blessé(e) mais il/elle ne meurt pas : pour repartir il suffit de le/la guérir. C'est moins gonflant que si il/elle crevait au moindre faux-pas. Graphiquement, un gros effort a été fait mais comme le jeu tourne toujours sur le même moteur, on retrouve les mêmes défauts, surtout en termes d'aliasing qui est encore une fois, très (trop) présent. On notera comme d'habitude que les animations des PNJs ne sont pas top niveau, qu'il subsiste beaucoup de bugs et qu'il sera un peu difficile de s'extasier sur les décors. Malgré tout New Marais est pas mal variée, comme je le disais les cut-scènes ressemblent cette fois à quelques chose grâce à des modélisations très correctes et globalement, c'est bien plus fini et plus bien beau que lors du premier opus. Les effets notamment, sont assez saisissants. Enfin j'ai pris plaisir de constater que le doublage a été assuré par la même équipe, avec en plus un travail voxographique plus impliqué. Malheureusement, on note encore une plage musicale très bof-bof et surtout, pas assez présente, notamment lorsqu'une petite note épique vient à manquer. Et pour les bruitages c'est pareil, une fois encore je les trouve mous et ils ne donnent pas le change à une aventure qui au contraire, a pris un sacré pep's. Car inFAMOUS 2 n'est plus l'épisode d'essai du studio. Cette fois ils s'affirment avec un titre nerveux, bien plus poussé, bien plus dynamique, tout en étant plus équilibré. C'est un vrai plaisir de retrouver Cole. Enfin on notera que le studio Sucker Punch, suite à la sortie du jeu, a été acheté par Sony (après 12 ans de partenariat, c'était la moindre des choses), que certaines versions étaient gratifiées d'une clé pour la bêta multi d'Uncharted 3 ou encore que le PSN propose un éditeur de missions. Si ce n'est pas du niveau d'un littleBIGplanet, c'est quand même le genre d'options qui fait toujours plaisir, même si le solo est déjà pas mal cossu (environ 15 heures).



inFAMOUS 2 Note
est bien meilleur et plus équilibré que son prédécesseur. Si vous avez aimé le premier épisode, foncez ! Si au contraire il vous a rebuté(e), testez la démo, il y a des chances que vous soyez surpris(e). Avec sa mise en scène de bien meilleure qualité, son doublage peaufiné (et avec synchro s'il vous plait !), sa jouabilité réajustée (toujours un peu imprécise mais le mode tir s'est vu rectifié, ce qui n'est pas un mal), ses missions moins relous, plus diversifiées et surtout son gameplay bien fun, open-world et encore plus dynamique, c'est avec plaisir qu'on retrouve l'ami Cole McGrath et ses cabrioles électriques. S'il subsiste encore quelques fautes (aliasing, musiques bof-bof...), cette séquelle apporte pratiquement tout ce qu'on attend d'une suite, donc comment ne pas vous conseiller cette exclusivité PS3 ?



Test réalisé par iiYama

janvier 2012