GTi Club + (PS3)

 








Note générale


Sortie du jeu : décembre 2008
Développeur : Konami
Adaptation : Sumo Digital Ltd
Editeur : Konami
Genre : courses

Support : en téléchargement sur PSN
Version testée : Française
Voix dans le jeu : -
Textes à l'écran : FR

Espace disque nécessaire : 300Mo (install)
Définitions HD : 720p
Difficulté :
Multi-joueurs : 8 joueurs online
Prix au lancement : 13€


Aussi disponible sur :




Les sites partenaires :





_________________________________

Pages vues (depuis avril 2016)




Visiteurs uniques (depuis avril 2016)

GTi Club +

Rally Côte d'Azur



Les plus jeunes
C'est fun, sans plus...
ne le connaissent sans doute pas, mais en 1997, GTI Club avait largement fait parler de lui et pour cause, au milieu des Daytona USA et des Ridge Racer qui envahissaient les salles d'Arcade, on avait enfin un peu d'originalité. Avec la possibilité de conduire de petites voitures (Austin Mini, R5 Alpine turbo) et d'autres un peu plus confortables (Lancia Delta, Golf GTi, Abarth) sans pour autant être vraiment grosses, on pouvait littéralement foncer dans tous les éléments du décor (une grande première à l'époque) mais aussi prendre quelques raccourcis, comme des ruelles étroites. Car l'autre originalité du jeu, c'est de proposer la Côte d'Azur comme lieu de pèlerinage. Autre particularité, si Ridge Racer imposait un savant dosage de contre-braquage et de freinage pour user de ses précieux dérapages, la borne de GTI Club nous mettait sous la main une réplique de frein à main pour négocier les tournants tout en sur-virage. Gros succès pour Konami donc, puisque c'est l'un des rares jeux à avoir percé dans cet ancien et difficile monde de l'Arcade (aujourd'hui l'Arcade n'existant presque plus). 11 ans plus tard, Konami et son jeu reviennent sur les devants de la scène et nous proposent une version améliorée spécialement pour la PS3, qu'on ne trouve d'ailleurs que sur le PSN Européen (en tout cas pour l'instant). L'adaptation est signée Sumo Digital à qui l'on doit des jeux moyens comme OutRun Online ou SEGA Superstars Tennis. A l'instar de beaucoup de titres dématérialisés et souvent bien sympas, GTI Club + (notez le +) n'existe que sous ce format, ne prend que 300Mo d'espace disque mais coûte tout de même 13€. Pas cher se disent certains c'est vrai, mais encore un peu trop à mon goût, étant donné le contenu que nous propose ce titre. En effet, il n'y a que 3 circuits de disponible et un seul environnement graphique, faisant penser à Monaco ou à Nice. Pas de variations de climat, pas de courses de nuit, on attend un potentiel succès du jeu pour avoir du contenu supplémentaire, on espère gratuit car déjà 13€ pour un jeu qui ne dure pas l'après-midi, ça fait cher. Notre version PS3 propose quand même quelques petits plus comme les épreuves Trophées (épreuves parfois farfelues), un replay assez efficace et même l'utilisation inopinée du PlayStation Eye (on peut prendre 4 photos qui s'afficheront selon votre place dans la course : joie, tristesse, moquerie, colère). Ça reste quand même gadget car une véritable fenêtre, qui affiche façon webcam la tête du pote qu'on affronte online, ça aurait été de meilleur goût.


2 vues sont disponibles
C'est joli, sans plus...
avec un net avantage pour la vue extérieure qui permet de mieux négocier ses dérapages, même si elle manque de sensations. Question jouabilité, le titre propose de jouer au stick analogique (quoi de plus normal ?) ainsi qu'à la détection SixAxis. Non on ne se moque pas, ce n'est pas si catastrophique que ça et je dirai même qu'en optant pour ce mode, les adversaires sont un peu moins coriaces. Et oui, GTI Club + est un jeu assez ardu. Si le mode facile se remporte assez vite, dés le mode normal on souffre pour finir dans les 3 premiers. Question modes de jeu, on l'a vu, il y a la course classique, les Trophées et leurs épreuves mais aussi le mode Passe la Bombe. Celui qui porte la bombe doit absolument la refiler à quelqu'un d'autre, le but étant de l'éviter à tout prix, avant que cette dernière n'explose. Sympa si on joue à plusieurs. Enfin dernière nouveauté, dans un éditeur on peut changer la couleur de sa voiture et la décorer avec les stickers qu'on aura débloqué. Ça reste quand même très sommaire. Afin de garder intact l'antique atmosphère du jeu de l'époque, GTI Club + semble sortir d'un autre âge. Il est agréable que certaines mises à jour (notamment graphiques) aient étés faites (comme la station Elf aux couleurs des stations actuelles), mais on pourra regretter qu'il n'y ait toujours pas de gestion des dégâts. Et si la robe HD est tout de même plus flatteuse que le rendu de 1997, on ne peut pas dire que ce soit très beau pour autant. La modélisation des voitures est cubique (même s'il est vrai que les voitures étaient un peu comme ça à l'époque), les décors sont jolis, baignés de soleil mais pas vraiment détaillés (il suffit de s'arrêter pour le voir) et l'animation n'est pas très rapide et en plus de saccade (lecture en continu du disque dur et s'il est fragmenté comme le mien, vous y aurez droit... le parfait exemple que la console manque de RAM).



Même avec sa remise en forme, Note
GTI Club trahit assez vite ses origines. Malgré tout ça reste fun, court mais amusant, en bref très Arcade dans l'âme. La jouabilité est parfaitement réactive mais pour gagner, vous l'aurez sans doute compris, oubliez le frein classique et n'utilisez que le frein à main. Finalement on ne rechignera que sur le maque de contenu, celui-ci étant inversement proportionnel à un prix un peu élevé pour ce qu'il propose.



Test réalisé par iiYama

décembre 2008