God of War : Ascension (PS3)

 






Cliquez pour agrandir



Note générale


Sortie du jeu : mars 2013
Développeur : Sony Computer : Santa Monica Studio
Editeur : Sony Computer
Genre : beat-them-all

Support : 1 Blu-Ray
Version testée : Française
Doublage : FR
Textes à l'écran : FR
Espace disque nécessaire : 12Go (install)
Moteur graphique : God of War III Engine
Définitions HD : 720p
Compatible 3D : non

Difficulté :
Multi-joueurs : 8 joueurs online
Abréviation : GoWA
Titre alternatif : God of War IV
Prix au lancement : 70€
Score des ventes : 2.1 Millions


Les sites partenaires :





_________________________________

Pages vues (depuis avril 2016)




Visiteurs uniques (depuis avril 2016)

God of War

Ascension


Kratos, notre héros
Ascension est une préquelle qui prend donc place avant le premier opus
sanguinaire et énervé, reprend du service dans ce nouvel opus. Après un excellent God of War III sorti en 2010, le studio Sony Santa Monica remet le couvert ! Un quatrième épisode qui s'avère être une préquelle à la série éponyme. L’action se déroule donc avant les autres opus et nous dévoile comment le guerrier spartiate deviendra petit a petit ce héros légendaire et torturé connu sous le nom de "fantôme de Sparte". Le titre reprend avec brio la recette bien connue de la série et les gênes "God of Waresque" sont bel et bien là. Le soft possède également un mode multi mais Le résultat est-il être à la hauteur de nos espérances, ou s'agit-il tout simplement de l'épisode en trop ? Et bien, vous le saurez tout simplement en lisant ce test, chers lecteurs. Du point de vue du synopsis le soft prend place en amont des événements de God of War premier du nom, sorti il y a quelques années déjà sur PS2. Kratos va tenté, dans cet épisode, de se défaire des liens forcés qui le lie à Ares, le dieu de la guerre. On découvre ici un Kratos plus humain et plus "calme" qu'à son habitude. Il n'est pas encore à proprement parlé assoiffé de vengeance envers les dieux, il est par contre toujours aussi tourmenté par des visions horrifiques où il se revoit sans cesse tué sa propre famille. Ou dans d'autres cas, des hallucinations où il la retrouve. Notre ami, voulant brisé ses liens avec Ares, se retrouve alors emprisonné de force dans l'hécatonchire, une prison vivante dirigée par les trois Érinyes (Mégère,Tisiphone et Alecto). Kratos devra alors combattre pour assurer sa liberté, sa survie pour pouvoir peut-être arrivé à ses fins. Le scénario se déroule cette fois-ci sous forme de flashbacks, contrairement aux anciens God of War qui se déroulaient de façon chronologique.


Le gameplay,
Les nouveautés sont très rares (à part ce multi anecdotique et qui semble faire bouche-trou) et seules les lames du chaos serviront d'armes principales
quant à lui, est aux petits oignons et reste quasi pareil aux précédents volets. Après tout, on ne change pas une formule gagnante pas vrai ? Bon, il y a quelques toutes petites différences mais ce n'est pas bien méchant. Concentrons nous plutôt sur le système de combat. Vous aurez pour le coup, encore et toujours droit aux lames du chaos. Au fur et a mesure de votre avancée vous pourrez les combinés à 4 éléments (feu, glace, foudre et âme). Vous pourrez en changer à la volée avec la croix directionnelle associée à chaque élément. Vous pourrez les améliorer (comme d'habitude) avec les orbes rouges trouvées sur votre chemin, soit en ouvrant des coffres, soit en tuant des ennemis ou soit à la façon "Link" en brisant des vases ou autres objets. Par contre (et c'est un petit défaut) il n'y a aucune autre arme que vous pourrez emporter avec vous ! Avec lames du chaos vous commencerez, avec lames du chaos vous resterez ! Il y a bien des armes secondaires que vous pourrez ramasser mais ça ne reste que des armes secondaires... Pour les utilisées, il suffira d'appuyer sur rond eeeeeet c'est tout ! Cette même touche sert aussi à donner de bons coups de tatanes aux différents ennemis lorsque vous n'êtes pas équipé d'une arme contextuelle. Pour vous débarrasser de cette même arme tout en faisant des dégâts, il suffit d'appuyer sur rond et R1 en même temps. Notre héros se débarrasse alors de son arme tout en blessant les ennemis lui barrant la route. La touche R1 sert également de grappin sur les gros-méchants-pas-beaux ou tout simplement dans le jeu en lui même pour se balancer d'un point à un autre ou encore pour pouvoir gravir de hautes montagnes. La touche L1 quant à elle sert tout simplement à parer les différentes attaques. Il y aussi une "jauge de rage" fort bien utile dans cet épisode vu la difficulté, plus élevée comparée aux anciens God of War. Plus vous frapperez d'ennemis plus elle augmentera, il suffira alors d'appuyer sur R3 et L3 pour activer cette "fonction" qui décuple vos forces pendant un temps donné. Parlons maintenant des énigmes qui ont été revue à la hausse point de vue difficulté. Oui même les énigmes sont devenues plus corsées et ce n'est pas pour me déplaire. Il faudra bien utiliser votre matière grise pour en résoudre certaines.


Pour ce faire,
Utilisant le même moteur graphique que God of War III, le jeu est beau, spectaculaire, mais pas autant que son prédécesseur
vous aurez droit à 2 nouveaux artéfacts : la Pierre du Serment d’Orkos qui vous permettra de vous dédoubler et ainsi débloquer des mécanismes tout en effectuant une autre action simultanément, et l’amulette d’Uroborus qui vous sera utile pour reconstruire des parties du décor ou bien pour les détruire (cette même amulette permet également d’immobiliser les adversaires dans le temps afin de pouvoir les combattre plus facilement). Passons maintenant aux graphismes qui sont encore une fois sublime pour de la PS3 ! Le studio de Santa Monica nous avait déjà prouvé de quoi ils étaient capables avec la PS2, et sur PS3 ça continue de plus belle ! Les effets de lumières sont splendides et les décors sont à ravir. Le niveau de détails est impressionnant mais je tiens à dire qu'il est juste un cran en deçà de God of War III (bien que les 2 jeux utilisent le même moteur graphique). Techniquement c'est beau et on ne va pas s'en plaindre. God of War Ascension reste cependant moins impressionnant que son prédécesseur (et puis 12Go d'installation, c'est un peu abusé non ? Oo?) mais vous en prendrez néanmoins plein les mirettes ! Côté son, une fois de plus, le résultat est excellent ! Les thèmes sont tous tout aussi beaux et agréables à écouter les uns que les autres. La VF et la synchro labiale sont encore une fois parfaite. Je regrette juste la voix un peu trop "gentillette" de Kratos dans les cut-scènes, qui pour le coup le rend un peu moins convaincant. Mais bon, ce n'est qu'un petit détail... Heureusement qu'en plein combat, Kratos crie toujours de plus belle, sa rage bestiale. Au niveau du multi-joueurs, véritable nouvel ajout pour cet opus et la saga, le résultat est vraiment pas mal du tout. Le problème c'est qu'il reste beaucoup trop classique. En effet, entre map et modes de jeux peu nombreux, on peut quasiment sentir venir les futurs DLCs. Bref, un mode multi convaincant mais pas indispensable. On a l'impression qu'ils l'ont rajouté juste pour dire que God of War aussi avait son mode multi... pour suivre la masse comme des moutons en quelques sorte. Mais bon, ça a le mérite de pouvoir s'additionner à la durée de vie, même si encore une fois, ce n'était vraiment pas indispensable. Enfin la durée de vie est d'un très bon niveau. Une bonne dizaine d'heures pour finir le tout, c'est déjà pas si mal, plus un mode multi : que demande le peuple j'ai envie de dire ?



J'avais peur Note
en attendant ce nouveau God of War, que pouvait-il apporter de plus que la trilogie originelle n'avait déjà fait ? Et bien pas grand chose en effet, et cet épisode n'était pas vraiment nécessaire soyons franc (oui, j'ai laissé ma langue de bois au vestiaire :). Pourtant un nouvel épisode de God of War fait toujours plaisir, surtout que l'histoire est très bien amenée et que le jeu remplit très bien son rôle en nous offrant du spectacle et de très bons combats. Bref, God of War Ascension est un très bon défouloir avec sa difficulté et ses doses d'énigmes bien corsées. Un épisode certes pas vraiment indispensable mais qui au final s'avère être bien fichu et qui a le mérite d'exister et/ou de faire patienter God of War IV qui arrivera prochainement sur PS4. Un jeu que je conseillerai avant tout aux fans du chauve énervé, plutôt qu'à celles et ceux qui veulent découvrir la série.



Les -

  • La voix trop "gentillette" de Kratos dans cet opus
  • Aucunes armes à part les lames du chaos
  • Moins de combats dantesques
  • Les +

  • Une bonne préquelle
  • La durée de vie
  • Les graphismes
  • La bande-son


  • Test réalisé par Mugiwara

    aout 2013