Facebreaker (PS3)

 








Note générale


Sortie du jeu : septembre 2008
Développeur : Electronic Arts
Editeur : Electronic Arts
Genre : boxe / combats (versus fighting)

Support : 1 Blu-Ray
Version testée : Française
Voix dans le jeu : FR
Textes à l'écran : FR

Espace disque nécessaire : 5Mo (saves)
Définitions HD : 720p - 1080p
Difficulté :
Compatible Move : non
Compatible 3D : non
Multi-joueurs : 2 joueurs
Titre alternatif : Facebreaker : K.O. Party
Prix au lancement : 60€


Aussi disponible sur :




Les sites partenaires :





_________________________________

Pages vues (depuis avril 2016)




Visiteurs uniques (depuis avril 2016)

Facebreaker








Facebreaker
Trop difficile, les adversaires s'acharnent sur nous, ce qui rend le jeu vite gonflant
(qu'on traduit par "casseur de figure") c'est le titre qu'Electronic Arts compte imposé, pour remettre sous les feux de la rampe un genre désormais aux oubliettes : la boxe Arcade. Plusieurs modes de jeu sont accessibles (dont un online) ainsi qu'un sympathique mode où comme SoulCalibur III, ont créé soit même son personnage avec une énorme panoplie de paramètres. Un mode practice nous permet de nous faire à un gameplay franchement spécial (et ce, pas dans le bon sens du terme) avec 4 possibilités : malheureusement la protection est trop efficace et l'attaque est trop soutenue. Du coup soit votre adversaire reste figé à prendre nos coups sans broncher soit il nous étale en 2 secondes. Résultat notre "dummy" d'apprentissage ne sert à rien. Et mon plus grand regret vient justement de la jouabilité. Impossible de se servir de la croix, obliger de jouer au stick, ce qui est peu pratique pour un jeu de combats nerveux. Nerveux et très très très difficile, puisqu'il arrive que même en "easy" on n'est pas encore touché son adversaire lorsque retentit le KO final ! Beaucoup trop dur, la faute à des adversaires hyper entraînés qui ne nous lâchent pas une seconde et qui nous assènent les pires coups. Finalement, si l'éclectisme de la bande-son est très agréable (on croirait entendre une radio américaine), que le design et les graphismes sont sympas, le jeu est gâché par sa jouabilité inappropriée et sa trop grande agressivité. Dommage, ça aurait pu être bon titre car il avait un bon potentiel.


Test réalisé par iiYama

septembre 2008