Death Track Resurrection (PS3)

 








Note générale


Sortie du jeu : juin 2010
Développeur : SkyFallen Entertainment
Adaptation : Gaijin Entertainment
Editeur : 1C Company
Genre : courses - action

Support : en téléchargement sur PSN
Version testée : Française
Voix dans le jeu : US
Textes à l'écran : FR

Définitions HD : 720p - 1080p
Difficulté :
Compatible Move : non
Compatible 3D : non

Multi-joueurs : 8 joueurs online
Titres alternatifs : Deathtrack Resurrection - Death Track 2 - Deathtrack 2
Prix au lancement : 15€


Aussi disponible sur :




Les sites partenaires :





_________________________________

Pages vues (depuis avril 2016)




Visiteurs uniques (depuis avril 2016)

Death Track

Resurrection



Death Track n’est
Techniquement c'est pas trop mal, malgré l'aliasing et les couleurs fades
pas une licence toute jeune (parfois on la retrouve sous le nom de Deathtrack). Née sur PC en 1989 (il y a plus de 20 ans donc) et développée par Dynamix (qui a disparu depuis et dont leur dernier jeu est le renommé Tribes 2) on nous proposait des courses musclées où pour arriver dans les premiers, il fallait jouer de la cascade et du flingue. A l’époque, l’exploit tenait dans le fait que la réalisation était en 3D polygonale et qu’il était compatible avec les carte EGA 16-bits. Les spécialistes savent de quoi je parle, en somme ça ne nous rajeunit pas. En 2009, le bougre refait surface sur PC, dans un remake qui a de quoi séduire. Il est ensuite adapté sur PS3, au format dématérialisé, un an et demi plus tard. Les jeux qui ressortent du passé sont bien la preuve qu’aujourd’hui les développeurs manquent d’idées. Personnellement, si le jeu d’origine (ou l’actualisation du titre) sont de qualité, moi ça ne me gêne pas. Suite à la 3e guerre mondiale, le chaos règne sur Terre. Mais il y a un sport, le Death Track, qui reste la meilleure attraction de ce monde devenu sans joie. Sorte de show télévisé "à l’américaine", au volant d’une voiture on doit pulvériser 7 autres concurrents, histoire de finir premier et d’empocher un max d’argent. Rien de bien neuf jusque-là. Pour bien se faire aux modalités du jeu, le plus simple est encore de commencer par un didacticiel assez sympa. On y apprend comment se servir des armes principales (légères), secondaires (lourdes) et de défense ainsi que les subtilités des courses. En tant que show télévisé, il faudra donner dans le spectacle en pulvérisant certains éléments du décor (ce qui peut aussi dégommer un adversaire, comme dans Split/Second), faire des jumps (en détruisant les panneaux si possible), démolir des générateurs pour ouvrir certaines zones jusque-là fermées de la piste, etc. Le menu est assez riche : mode scénario, championnat, défis de glisse, il y a de quoi faire. Plus intéressant, l’argent gagné nous permet d’accéder à une boutique où on pourra se payer une nouvelle (et forcément plus performante) voiture, de nouveaux moteurs, de nouveaux gadgets et bien entendu de nouvelles armes. Ce gameplay hybride entre jeu de courses et jeu d’action ne date pas d'aujourd'hui puisqu’on connait déjà ça avec des titres comme Rollcage, WipEout, Full Auto et en poussant un peu plus loin, on peut même inclure Mario Kart. Mais la formule reste sympa en tout point car mettre de la sulfateuse, de la roquette et de la destruction de décor au milieu de courses qui sans quoi, auraient été banales, ça a toujours du bon. Et pour boucler la boucle, des bonus et autres items jonchent la piste (il faut alors bien viser pour les choper) et on dispose également d’un boost, au visuel particulièrement saisissant.


Mais alors
Le jeu perd toute sympathie à cause d'une jouabilité exécrable ! Dommage, il avait un bon potentiel
pourquoi tout le monde boude ce jeu ? La raison est très simple : c'est fouillis et injouable ! En clair, l’écran est souvent surchargé au point de ne plus savoir où on en est, et le pire dans tout ça, c’est que malgré les réglages, le contrôle du véhicule est à chier. Bien sûr on nous aide un peu avec la possibilité d’avoir une boite auto et le viseur se locke de lui-même sur les cibles les plus proches, mais la conduite est une horreur. Le véhicule ne tient pas du tout la route et lorsque ça lui prend d’adhérer, on fait presque un demi-tour sans le vouloir. La boulette est donc là, ce contrôle totalement imparfait nous gâche l’expérience et c’est bien dommage car le jeu est vraiment sympa. Techniquement, les développeurs (SkyFallen Entertainment, qui ont repris le travail de Dynamix et qu’on connait déjà pour Dawn of Magic 1 et 2, ensuite cette adaptation a été développé par Gaijin Entertainment, qu'on connait surtout pour le gentillet X-Blades) ont utilisés un moteur maison, secondé par Havok pour la gestion de la physique. Le résultat n’est pas super beau, l’aliasing est très présent et les couleurs sont très fades. De plus, le jeu est assez sombre, sans doute pour mieux coller à l’ambiance d’apocalypse qui règne sur le monde. Le moteur se montre pourtant assez efficace et les coups de boost décoiffent bien. Bref les sensations sont là. Enfin pour l’audio on a une bande-son qui oscille entre le Metal et l’Electro, des musiques de jeun’z bien rythmées comme il se doit et qui collent parfaitement au titre. Pour le reste, il n’y a rien à redire, les bruitages sont corrects et les voix aussi.



Death Track Resurrection, Note
en quelques chiffres c’est 10 circuits, 10 voitures, 18 améliorations et 20 armes. Le contenu semble un peu chiche mais c’est sans doute parce que les développeurs espéraient que leur jeu ait du succès afin de mieux nous vendre de nouveaux items en téléchargement payant. Mais pour ça, il aurait fallu que leur jeu soit largement plus travaillé au niveau de la jouabilité. Personnellement je n’ai pas de dent contre ce titre-là mais difficile d’en faire des éloges lorsqu’on a une jouabilité aussi imprécise. Ainsi on ne se pas bat seulement contre des adversaires à l’intelligence très relative, mais aussi contre cette foutue bagnole dont les réactions sont franchement bizarres. Et c’est dommage car à côté de ça, il est vraiment sympa, les graphismes sont suffisamment bons pour s’éclater et assez bien fait pour accrocher un bon moment, surtout en multi. Malheureusement la prise en mains gâche tout le plaisir et au final, à 15€ ça revient cher.



Test réalisé par iiYama (Darksiders)

mai 2011