Dead Space Extraction (PS3)

 








Développement scénaristique
Jouabilité (Pad)
Jouabilité (Move)
L'image
Le son
Note générale (Move)


Sortie du jeu : janvier 2011
Développeurs : Visceral Games - Eurocom
Adaptation : Visceral Games
Editeur : Electronic Arts
Genre : rail-shooter

Support : en téléchargement sur PSN
Version testée : Française
Voix dans le jeu : US
Textes à l'écran : FR

Espace disque nécessaire : 3.6Go (install)
Définition HD : 720p
Difficulté :
Compatible Move : oui
Multi-joueurs : 2 joueurs simultanément
Prix au lancement : 15€ / gratuit avec la version Collector de Dead Space 2


Aussi disponible sur :




Les sites partenaires :





_________________________________

Pages vues (depuis avril 2016)




Visiteurs uniques (depuis avril 2016)

Dead Space

Extraction



Alors qu'en
Extraction est exactement comme sur Wii... mais en plus beau
2008 le grand Dead Space nous faisait retrouver les joies d'un vrai survival horror, avec tout ce que ça implique de monstres, d'anxiété, de sueur-froides, de charpie sur les murs et de fessiers qui décollent, un an plus tard Visceral Games nous sortait le spin-off Extraction. Ancienne exclusivité Wii, la franchise troqua sa vue à la 3e personne pour devenir un rail-shooter des plus réussi. Retour dans le présent, après l'immondice Dead Space Ignition, sorte de préquelle complètement ratée au très bon Dead Space 2, la PS3 se dote à son tour de l'épisode Extraction. Il faut dire que si Kinect ne peut pas vraiment s'adresser aux gamers, le PlayStation Move de son côté peut très bien régaler ces derniers comme les casuals. Disponible sur PSN pour 15€ ou en bonus gratuit avec un exemplaire Collector de Dead Space 2, Extraction est désormais disponible sur la console de Sony et entend bien nous faire peur une seconde fois. Au passage le jeu a été lifté graphiquement et propose même une jouabilité au pad... pour le moins inconfortable. Parlons-en de suite : déplacer son curseur avec le stick gauche est effroyablement imprécis et lent, ce qui rend le jeu forcément très difficile. Je trouve d'ailleurs très con de la part de Visceral de nous imposer ce stick-là, alors que dans un FPS c'est le stick droit qui sert à viser. Peut-être que dans ce cas-là, ça aurait été plus approprié. Toujours est-il que ramasser les items, viser les membres pour mieux les découper et réaliser les mini-jeux se trouve être des épreuves particulièrement pénibles. La même option est disponible pour Time Crisis : Razing Storm et elle permet entre autre à un second joueur de pouvoir participer au jeu si vous n'avez qu'un seul PS Move. Mais même si j'adore personnellement ce jeu, que ce soit sur Wii comme sur PS3, sans PS Move je vous conseille vivement de passer votre chemin. A présent reprenons notre test. Electronics Arts nous avait promis un gameplay totalement différent et surtout, une période propice à quelques éclaircissements, et ils l'ont fait ! On a tous voulu savoir ce qui s'était passé sur le vaisseau Ishimura avant l'arrivé d'Isaac, et les développeurs nous le livrent sur un plateau, dans une préquelle assez bien faite. Evidemment on ne reverra aucun des anciens protagonistes (c'est logique) et on fera le parcours inverse. Suite à un petit prologue qui met dans le bain, on commence l'aventure sur la base d'Aegis 7 pour la finir sur l'Ishimura lui-même. Dead Space Extraction a laissé de côté son aspect action/survival-horror pour devenir un rail-shooter : dans un vue à la première personne, on voit des yeux du héros comme dans un FPS à la différence qu'on ne contrôle ni la caméra ni les déplacements, l'interaction se limitant à viser les ennemis à l'écran et à les shooter.


A ce propos il
Dommages que certaines petites bévues du jeu d'origine n'aient pas été gommées. On comprend que le jeu a été transposé tel quel
sera sympa d'incarner plusieurs personnages, même si ça manque un peu de crédibilité (mais ça rend service au scénario). Et comme le dit si bien mon ami Cacilie, avec qui j'ai réalisé le test sur Wii, les shooters s'apparentent à des jeux "train-fantômes". En effet il est très frustrant de ne jamais pouvoir regarder où on veut, quand on veut et étant donné la rapidité à laquelle il faut ramasser les items (souvent au détour d'un regard), on laisse énormément de choses derrière nous. Personnellement, lorsqu'on joue à un shooter, on paye aussi pour ça. Difficile donc de revenir sur les fondements du genre mais je suis le premier à regretter que les moments où on peut regarder tout autour de soi, ne durent que quelques secondes et soient si rares. Et puisqu'on en est à mal parler du jeu, évoquons tout de suite les points noirs de cette production. Je le sous-entendais tout à l'heure, les mouvements de caméra sont trop rapides, ce qui ne nous laisse pas assez de temps pour faire nos emplettes. Et le pire, c'est qu'en fait la caméra bouge comme ça en permanence. Certes la vue est immersive (comme dans un FPS) mais comme notre personnage regarde nerveusement partout, ça finit par donner mal aux yeux. Et encore, nous avons désactivés les effets de tremblements, sans quoi l'image passe son temps à bouger. Je ne vous explique pas le mal de crâne au bout d'une heure de jeu ! Autre point mal composé, les mires de nos flingues sont assez encombrantes (bien que sur grand écran, en HD et en 16:9, ça passe), mais il y a tout de même une bonne idée, la mire change d'icône selon l'arme utilisée. Enfin dernier point un peu noir (il y en a d'autres mais ils sont moindres), c'est le doublage. En effet la plupart des jeux Electronic Arts sont doublés en Français, le cas encore avec le Dead Space de 2008. Or, Extraction est uniquement doublé en Anglais. Evidemment l'ambiance en prend un coup, car suivre l'action et lire les sous-titres se révèle vite gonflant. Le passage sur PS3 aurait pu permettre cette petite mise à jour, puisque sur Wii les jeux doublés sont extrêmement rares, ces derniers étant généralement exclusifs à la machine, même dans le cas de titres multi-supports (c'est une version créée en parallèle). Ceci dit, malgré une traduction un peu édulcorée, le doublage US est tout à fait satisfaisant. Pour entrer un peu plus dans le vif du sujet, pour une question évidente de fun, je vous conseille de jouer à 2. La visée au Move est d'une exceptionnelle précision et plus ou moins, on retrouve tout ce qui fait les plaisirs de ce genre de jeux, et de la licence Dead Space.


On ne peut porter
La jouabilité au Move est aussi exemplaire et précise qu'à la Wiimote. Par contre il faut absolument éviter de jouer au pad
que 4 armes sur soi (3 interchangeables plus une dernière à munitions infinies) avec le délicat dilemme de devoir parfois en laisser une au détriment d'une autre. D'ailleurs, comme dans son prédécesseur, le jeu nous offre la plupart du temps, des munitions pour les armes qu'on possède. Et ce choix d'armes est d'autant plus primordial selon les ennemis. En effet il n'est pas rare de littéralement buter contre un boss assez agressif parce qu'on est mal équipé. Il faut donc relancer la partie, en ayant pris soin de bien se mettre de côté l'arsenal adéquat. On retrouvera bien entendu les armes qu'on connaît bien, avec lesquelles on usera des mêmes techniques de démembrement qu'on aime tant. Il faut dire que les munitions sont assez rares, ce qui rend le jeu plus tactique, moins frénétique qu'un House of the Dead par exemple. Si au passage on perd le magasin (et ses évolutions d'armure), c'est avec plaisir qu'on retrouvera les fonctions les plus avancées du gameplay telles que la stase (ralentissement d'objets en mouvement ou d'un ennemi) et la télékinésie (déplacement d'objets à distance). C'est d'ailleurs ce dernier qui nous permettra de choper divers items sans se déplacer. On retrouvera les mini-jeux (à réaliser à 2) de piratage de terminaux, de temps en temps on nous laissera le choix de notre itinéraire (à gauche ou à droite même si finalement ça revient généralement au même) et le scénario se dévoilera un peu de la même manière qu'auparavant avec des fichiers à lire, des conversations audio ou des vidéos, tout ça au milieu de quelques cut-scènes. Il est d'ailleurs génial de retrouver quelques décors et les mêmes ennemis qu'autrefois. Les fans (moi?) apprécieront. Si l'ambiance est un peu moins chargée, un peu moins flippante, sachez qu'elle garde quand même une certaine tension... surtout si on joue seul. Et n'allez pas croire qu'on n'a pas "kiffer" jouer à Extraction, bien au contraire. L'ambiance sonore y est très travaillée (très bons bruitages mais un gros bémol pour ce perpétuel battement de cœur qui vous gonflera vite si vous jouez au casque) et les graphismes sont sympas. Repris de la Wii et auxquels on a collés une skin HD, le jeu en ressort forcément plus beau mais trahit très vite ses origines. En effet les animations (surtout des ennemis) sont souvent peu travaillées, ce qui ramène indéniablement à un jeu de la génération précédente. D'ailleurs les modélisations sont assez sommaires (à part Lexine, toujours aussi mignonette) et les visages manquent d'expressions. Ça ne transpire presque pas la peur, l'angoisse qui devrait se lire dans leurs yeux (encore que, c'est déjà mieux que dans Dead Space où les visages étaient figés). Bien entendu la PS3 se promène et reste sous-exploitée, mais pas de quoi râler, le jeu est bien plus beau qu'à l'origine.



C'est avec plaisir Note
que je vous annonce que l'expérience Dead Space Extraction est tout à fait concluante, surtout sur cette version (graphiquement plus aboutie) et au Move (aussi précis qu'une Wiimote, les ignobles petits sons en moins). Le scénario (bien qu'encore une fois très léger sur le fond et la forme) éclaire quelques points noirs du jeu original et la transposition de cet univers si particulier en shooter, est finalement une bonne initiative. Ce n'était pas gagné d'avance et hormis quelques fausses notes (mouvements de tête pénibles et incessants, pas assez de temps pour ramasser des munitions, doublage US…) le titre est vraiment très bon. Dead Space Extraction s'adresse donc à 2 types de joueurs : ceux qui adorent la licence Dead Space et les amateurs de rail-shooters. Car s'il est moins frénétique qu'un House of the Dead ou qu'un Ghost Squad, son action y est aussi plus réfléchie, plus variée, plus longue et autrement plus intense. Pas cher (15€) alors que la version Wii a dû mal à descendre (normal c'est un bon jeu), c'est aussi un superbe cadeau pour les acquéreurs de la version Collector de Dead Space 2. Que vous l'achetiez sur PSN ou avec le dernier "gros épisode" en date, je vous conseille vivement ce spin-off, qui est actuellement le meilleur jeu compatible avec le Move. Un Move que vous devez considérer comme inévitable car au pad, l'expérience est très différente...



Les -

  • Non doublé en français : viser/tirer tout en lisant d'incessants sous-titres, c'est chiant :(
  • Trop d'items qu'on n'a pas le temps de ramasser à cause d'une caméra trop rapide
  • Aucune expression faciale
  • Les +

  • Pas très cher, voire gratuit pour les acquéreurs de l'édition Collector de Dead Space 2
  • L'arsenal du jeu d'origine, la stase et la télékinésie
  • L'ambiance, les décors et les ennemis de l'Ishimura
  • Période chronologique et scénario intéressants
  • Visée précise au PS Move
  • Sympathique lifting HD


  • Test réalisé par iiYama

    février 2011