SVC Chaos (PS2)

 








Développement scénaristique
Jouabilité & Gameplay
L'image
Le son
Note générale


Sortie du jeu : avril 2005
Développeur : SNK - Playmore (Capcom)
Editeur : Ignition Entertainment
Genre : combats

Support : 1 DVD
Version testée : Japonaise
Voix dans le jeu : JAP/US
Textes à l'écran : JAP

Difficulté :
Multi-joueurs : 2 joueurs
Prix au lancement : 30€


Aussi disponible sur :







Les sites partenaires :





_________________________________

Pages vues (depuis avril 2016)




Visiteurs uniques (depuis avril 2016)

SVC Chaos

SNK vs Capcom



La Neo-Geo,
24 persos jouables c'est pas mal, mais les choix ne sont pas tous judicieux
2 générations de consoles plus tard, fascine encore. SVC Chaos est un cross-over entre les personnages mythiques de Capcom et ceux d'SNK (ce que les fans attendaient depuis longtemps !), les 2 grands rois de la baston dans les années 90. Si de son côté Capcom a développé sa propre vision des choses, basant son cross-over sur Street Fighter dans Capcom vs SNK, ici c'est l'inverse : c'est SNK/Playmore qui a développé le jeu et il a basé son gameplay et sa jouabilité sur King of Fighters. Et très vite ça se ressent, dans l'intro notamment : très inspirée de sa chère console 16-bits, on aurait préféré un petit OAV plutôt que du grand classique à la marque, à base d'images plus ou moins fixes. Le jeu en lui même fait dans la cours des grands banals du genre avec divers modes de jeu et un roster de 24 persos jouables (12 venus de chez Capcom et 12 de chez SNK). La réalisation, entièrement en 2D, oscille entre le très bon et le bof-bof. Si les niveaux sont assez variés, ils restent pas mal pixellisés (et c'est dommage car la PS2 peut faire bien mieux en matière de 2D) et si le panel de persos s'est étoffé, il y en a toujours qui font tâche. J'entends par là qu'il y a certaines "figures" qu'on aurait apprécié ne pas voir. Un perso comme Earthquake (issu de Samuraï Shodown) peut paraître sans intérêt à jouer mais peut être un adversaire sympa à affronter. Mais la grosse chiasse qu'est Hugo (venu de Street Fighter III), c'est une autre histoire. C'est sans doute le pire personnage créé par Capcom. Il est vraiment minable : un sprite informe, trop grand, mal animé et vraiment laid. En plus ses coups sont à mourir de rire (ou de honte !). A côté de ça il y a des grands absents comme Guy (de Street Fighter Alpha) ou encore Haohmaru (de Samuraï Shodown lui aussi). C'est a se demander qui à fait le choix des persos... un pizzaïolo ? En contrepartie les personnages ont cette "touche SNK" très typée et du plus bel effet. Même les persos de Capcom ont étés retouchés et ça donne un rendu assez sympa (manque plus que les gros stick Neo-Geo et on y est :).


Mais comme le tableau
La jouabilité reste fidèle aux jeux SNK mais pour ce portage d'un titre Neo-Geo, les développeurs auraient pu faire quelques efforts (persos supplémentaires, une jolie intro...) hors on n'aura rien de plus
ne pouvait rester "clean" jusqu'au bout, l'animation est également en dents de scie. Certains persos comme Ken ou Terry sont superbement animés là où un horrible Hugo est animé comme un manche (décidément je l'aime pas celui là !). C'est un peu dommage que tous les persos n'aient pas reçu la même attention. Autre petit point, sympa cette fois : les "loadings". Ils sont presque imperceptibles et ça fait vraiment plaisir de se croire sur un jeu cartouche tant les chargements sont courts. Côté jouabilité, le jeu est facile d'accès. Les coups sortent bien mais les adversaires sont bien trop violents. Ils passent leur temps à sortir attaques spéciales et combos (eux mêmes très impressionnants) et du coup, on ne peut même plus les approcher. Même en "easy", les adversaires se permettent des enchaînements dévastateurs, ce qui rend le jeu particulièrement stressant et difficile. Et si on joue crispé, on n'arrive plus à rien et SVC Chaos est passé maître en la matière. Ce côté péniblo-lassant pèse d'ailleurs très lourd sur l'intérêt général du titre. Jouer pour se faire démonter la tête, ça n'a que peu d'intérêt. Pour en finir avec le tableau noir du gameplay : c'est un peu trop rapide. Les personnages bougent un peu trop vite, donnant une ambiance "turbo" que je n'aime absolument pas. Encore que s'il n'y avait que ça... Côté son c'est aussi un peu la cata' ! Les bruitages sont nasillards et peu violents (c'est de la baston, pas un jeu Barbie, moi je veux que ça cogne !!). Manquant cruellement de punch, ils zappent un peu le plaisir de démonter son adversaire (qui lui ne s'en prive pas). Quant aux musiques, elles sont vraiment moyennes. On est loin de la bande-son d'un Street Fighter II ou d'un Fatal Fury Special. SVC Chaos propose des morceaux assez passe-partout (limite d'ascenseur, c'est dire !). Seul côté positif de l'audio : les voix digits. De qualité, elles sont en grands nombres et apportent un peu de crédibilité à un son d'un piètre niveau. Alors comme le disait un ami, mais sans être aussi expéditif que lui, SVC Chaos : SNK vs Capcom déçoit, et pas qu'un peu...



Attendu comme le messie de la castagne Note
ludique avec pour la première fois des persos de Samuraï Shodown dans un cross-over, SVC Chaos offre une réalisation agréable (charisme et belle animation pour certains persos) mais ne fait pas le poids face à la concurrence à cause de ses "boulets". Une sale difficulté stressant le joueur, un son pas terrible ou encore la présence de persos à chier (au lieu d'y mettre des bons), voilà pourquoi il rate le coche. Sans être le pire jeu de baston 2D que j'ai connu, je dois avouer que face à un KOF 2001, un Garou, un Art of Fighting 3 (puisqu'on parle ici d'un cross-over développé par SNK/Playmore) ou même un Capcom vs SNK Pro (développé par Capcom), le jeu ne tient pas bien la route. Issu de ma chère Neo-Geo et de l'Arcade, j'ai trouvé cette version PS2 très moyenne. Dommage...



Test réalisé par iiYama

juin 2006 (mise à jour : janvier 2015)