SoulCalibur II (PS2)

 








Développement scénaristique
Jouabilité & Gameplay
L'image
Le son
Note générale


Sortie du jeu : mars 2003
Développeur : Project Soul
Adaptation : Namco
Editeur : Namco
Genre : combats

Support : 1 VD
Version testée : Française
Voix dans le jeu : US ou JAP (au choix)
Textes à l'écran : FR

Difficulté :
Multi-joueurs : 2 joueurs
Prix au lancement : 60€
Score des ventes : 5.6 Millions (tous supports)


Aussi disponible sur :




Les sites partenaires :





_________________________________

Pages vues (depuis avril 2016)




Visiteurs uniques (depuis avril 2016)

SoulCalibur II








Sorti tout d'abord sur borne
Techniquement, SoulCalibur II est énorme !
d'Arcade Namco System 12 en 1998 (puis adapté avec succès sur DreamCast l'année suivante) le premier SoulCalibur (la suite de Soul Edge/Soul Blade, sorti sur Arcade et PlayStation en 1995/96) fit son bout d'effet. Ce fut un grand succès critique, notamment grâce à une réalisation époustouflante alliée à une jouabilité ouverte à tous (bourrin comme fines lames). 3 ans plus tard, en 2002 et sur le système Arcade Namco System 246, le développeur Project Soul remet le couvert avec un SoulCalibur II unanimement acclamé ! Encore une fois adapté sur consoles de salon (PlayStation 2, Xbox et GameCube), cette séquelle est plus qu'une simple suite, il encense la série car avouons le de suite, c'est une bombe !! Namco a su attirer son public puisque chaque version aura un personnage unique : Link fera la part belle à la version GameCube, Heihachi Mishima (de Tekken) sera jouable sur PS2, enfin Spawn sera disponible sur Xbox. Tout d'abord parlons de la jouabilité qui est exceptionnelle : ça répond aux doigts et aux... doigts, de façon brève et instinctive. Ouverte à tous les types de joueurs (comme je le disais, les bourrins comme ceux qui s'adonnent à la technique), la maniabilité de nos divers combattants s'opère sans heurt, tout en finesse. Ensuite les graphismes : ils transpercent les yeux tant c'est beau (c'est ma Play 2 qui fait ça ?), le tout dans une harmonie de couleurs avec des rings à la structure variée et magnifique. De plus, l'animation est superbement décomposée, affichant une fluidité rare. Continuons avec la bande-son, très nippone. Elle ne m'a pas spécialement accrochée mais elle est de bonne facture (question de goût). Quant aux bruitages, rien à dire, c'est excellent. L'entre-choc des lames, les violentes baffes, ou le délicat souffle du vent (sans parler des voix, dont on peut disposer du doublage japonais !), tout y est de grande qualité.


Ce qui frappe dans ce jeu
Cette version PS2 a, elle aussi, son perso exclusif
(hormis les adversaires :) c'est qu'on n'enchaîne pas les combats bêtement. En effet un mode scénario très sympa est disponible permettant de faire des choix d'itinéraires, de s'entraîner ou d'acheter des armes. Mais pas d'inquiétude puisqu'un mode Arcade est aussi dispo, mode où on enchaîne les combats comme un goret. Par ailleurs pour ceux qui usent des techniques les plus fines (non pas toi Fred ^_^), de très beaux et dévastateurs combos à la chorégraphie stupéfiante, peuvent être réalisés : l'art et la manière de massacrer son adversaire avec élégance. Côté roster, on retrouve 20 personnages repris de Soul Edge/Soul Blade, plus 4 nouveaux : Cassandra (la sœur de Sophitia), Raphael, Talim et Yun-Seong. Quand à Necrid (un nouveau personnage créé par Todd McFarlane), il est disponible sur tous les supports consoles. Enfin l'histoire se déroule 4 ans après les événements du premier SoulCalibur. Le grand massacre qui a terrorisé l'Europe s'arrête d'une façon subite. Le chevalier Nightmare, et ses sbires ont réussi à collecter assez d'âmes, sous l'influence maléfique de Soul Edge, et étaient prêts à commencer la cérémonie à Ostreinsburg. A peine la cérémonie commencée, 3 jeunes guerriers attaquent le royaume. Après un intense combat, Nightmare perd, mais l'âme maléfique à l'intérieur de Soul Edge envoie les 3 jeunes guerriers dans un vortex. Alors que SoulCalibur (l'épée des esprits) devient une menace de plus en plus grande aux yeux de Soul Edge, cette dernière se met en tête de rassembler ses fragments manquants, éparpillés à travers le monde, afin de recouvrer sa pleine puissance et, ainsi, détruire SoulCalibur...



Avec SoulCalibur IINote
Namco et les développeurs de Project Soul signent ici l'un des meilleurs titres du genre. Même si je ne suis pas forcément bon public sur ce type de jeux (le genre combat tactique), je ne peux que m'incliner devant une telle puissance vidéo-ludique. Avec son personnage exclusif de qualité, et sa réalisation qui honneur au support, SoulCalibur II est l'épisode le plus vendu de toute la série, avec plus de 2 Millions d'exemplaires écoulés, rien que sur PS2. Un succès mérité, vous vous en doutez bien...



Test réalisé par iiYama

juillet 2005