Shinobi (PS2)

 








Développement scénaristique
Jouabilité & Gameplay
L'image
Le son
Note générale


Sortie du jeu : mars 2003
Développeur : Overworks (SEGA)
Editeur : SEGA
Genre : beat-them-all

Support : 1 DVD
Version testée : Française
Voix dans le jeu : FR
Textes à l'écran : FR

Difficulté :
Multi-joueurs : non
Prix au lancement : 60€
Score des ventes : 1 Million





Les sites partenaires :





_________________________________

Pages vues (depuis avril 2016)




Visiteurs uniques (depuis avril 2016)

Shinobi








Tout comme
Le gameplay est assez dynamique mais la jouabilité est très imprécise
le magique Altered Beast sur Arcade, SEGA n'a pas voulu faire de "SEGA Ages" d'un de ses plus grands titres de l'ère 8/16-bits. Malheureusement pour Altered Beast sur PS2 (un remake), le jeu est devenu relativement mou, ultra répétitif, hyper difficile et à la réalisation assez moyenne. La question qui se pose aujourd'hui est : est-ce que Shinobi fera mieux ? Faire mieux ne sera pas bien difficile, c'est sûr, mais de là à dire que c'est un hit, il y a tout un monde. Le jeu s'ouvre sur une intro d'une qualité assez moyenne mais qui a le mérite d'être bien dynamique. Par ailleurs le titre est bourré de cut-scènes et autres cinématiques, ce qui fait plaisir aux gourmands (comme moi) de passages scénaristiques en vidéo. La 2e bonne surprise, c'est le doublage en Français. Quel plaisir de ne pas devoir lire des sous-titres pour comprendre ce qui se dit. Un bel effort de la part des développeurs même si la qualité du doublage a ses hauts et ses bas. Shinobi version 2003 est devenu un jeu d'action tout en 3D à la croisé d'un Onimusha (en plus simpliste) et un simple beat-them-all. Je dis ça parce que le concept est relativement réduit puisqu'il ne sera pas question, tout au long des 16 niveaux, que d'extermination de divers monstres et autres ninjas de l'ombre. Il est regrettable que sur les 4h que dure l'aventure (et oui seulement), on fasse toujours pareil. De plus, les phases "plates-formes" étant réellement pénibles à passer (bien souvent si on se rate, on meurt), ce n'est pas ici qu'on trouvera la diversité recherchée. Notre héros, fraîchement promu chef de son clan, aura tout de même fort à faire puisque tout son bataillon est devenu envoûté par un sorcier et se retourne contre lui.


A grand renfort
La réalisation est assez moyenne mais suffit
de positions "j'me-la-pète" façon Devil May Cry et de séquences "Matrixiennes" sous plusieurs angles, le jeu tente d'impressionner. Il est vrai que les premières fois, ça surprend agréablement mais par la suite, ces interruptions qui coupent le feu de l'action, finissent par lasser. Je tiens quand même à dire que Shinobi reste un personnage dynamique et charismatique, que pas mal de mouvements sont disponibles (il s'accroche au mur, lance des shurikens, fait goûter de sa lame) et porte une longue écharpe qui traîne derrière lui et qui donne un effet drapeau des plus sympa. Seulement comme la jouabilité est très imprécise (le perso se locke un peu n'importe comment et lorsqu'on saute, on ne sait jamais où on va atterrir), et bien toute l'action en est gâchée. Même si on finit par s'y habituer, les phases plates-formes nous rappellent vite à l'ordre et hop! on recommence encore et encore un passage bien merdique, juste pour avancer dans le level. Techniquement, les graphismes sont assez moyens. S'il y a quelques rares beaux passages dans les décors qu'on traverse, le plus souvent c'est vide (surtout en intérieur) et pas spécialement agréable à l'oeil. L'animation est fluide (surtout celle du personnage principal) et vers la fin du jeu, quelques boss d'une bonne taille font leur apparition, le tout sans bug. Rien à redire sur ce sujet donc. Pour ce qui est du son, le haut côtoie le bas. Les bruitages sont réalistes, le doublage des voix est parfois bon, parfois complètement ridicule. Les musiques, si on enlève celle d'un premier niveau réellement magnifique, les autres font dans le banal Electro, synthétisé de sonorités Japonaises. Mouais ça laisse donc un peu froid...



D'un côté Note
nous avons un héros charismatique, une réalisation pas toujours de haut niveau mais dont on s'accommode et une action soutenue. Mais d'un autre on a un jeu répétitif, des phases plates-formes irritantes et une aventure trop courte (4h à peine). En clair, c'est la déception qui prime sur les qualités du soft. J'attendais beaucoup de ce Shinobi (surtout après ce qu'est devenu Altered Beast) et au final, la livraison n'est qu'un petit jeu qui ne manque pas de prétention mais qui subit une réalisation en demi-teinte. Le bon résumé c'est que la première heure emballe puis la température redescend peu à peu sans jamais remonter et c'est bien dommage. Pour ma part, je retourne me faire un bon Shinobi III sur Mega Drive histoire de me consoler.



Test réalisé par iiYama

mai 2006