Rule of Rose (PS2)

 








Note générale


Sortie du jeu : novembre 2006
Développeur : Punchline
Editeur : 505 Games
Genre : survival horror

Support : 1 DVD
Version testée : Française
Voix dans le jeu : US
Textes à l'écran : FR

Difficulté :
Multi-joueurs : non
Prix au lancement : 45€



Les sites partenaires :





_________________________________

Pages vues (depuis avril 2016)




Visiteurs uniques (depuis avril 2016)

Rule of Rose








Etrange jeu que celui-ci.
Rule of Rose rappelle un peu Haunting Ground... sans en avoir le génie, bien évidemment
Rule of Rose est une sorte de survival-horror d'un genre différent comme ce fut le cas de l'original Haunting Ground de Capcom. Dés l'intro, qui est longue et intrigante, le jeu pose une ambiance étrange et dévoile ses à-côtés malsains comme l'inceste, les sévices physiques ou morales, et pose même une troublante homosexualité entre certains protagonistes féminins. Plus accès sur l'exploration que sur l'action, il faudra fouiller des lieux assez répétitifs, d'autant plus que le sens de marche est assez guidé. Ainsi à la façon d'un Silent Hill, il y a beaucoup de portes fermées, rendant l'exploration à la fois lassante et dirigiste. En contre-partie il est regrettable qu'on doive se souffrir une carte classique et non évolutive. Etant donné l'ampleur des lieux et le nombre de portes à ouvrir (parfois elles ne s'ouvrent que lorsque le scénario est suffisamment avancé), ça aurait été une bonne idée. Dans Rule of Rose on contrôle Jennifer, une adolescente malchanceuse, qui se voit prisonnière d'un monde ésotérique, limite pêtage-de-plombs, dans une Angleterre des années 30. Parler à des sceaux pour sauvegarder, se laisser emmerder par des gosses de 8 ans, taper la discussion avec des portes sont entre autres joyeusetés bien décalées. Pour ce qui est du peu d'action qui propose le jeu, autant dire que ça ne pulse pas beaucoup. Pour preuve, votre première arme sera une fourchette à dessert, qui vous servira à tuer une sorte fantôme aussi agressif qu'un vieillard sous calmants. C'est... palpitant ! D'ailleurs, j'avoue que si vivre dans cet univers parallèle, aussi intriguant que sombre, est assez attrayant, on arrive vite à saturation. Car à mon humble avis, ce titre ne plaira pas à tout le monde, les amateurs d'Haunting Ground étant un peu privilégiés (on aura aussi un compagnon canin). Il ne faut pas jouer à ce jeu en se disant qu'il y aura de l'action comme dans un Cold FEAR ou Resident Evil, le jeu étant plutôt mou à l'image de son héroïne qui court comme un escargot. D'ailleurs, Rule of Rose use de ficelles pénibles pour nous faire faire 10 fois le tour des lieux avec d'incessants allers-retours. Mais ce n'est pas le pire. Ce qui m'a le plus gonflé, c'est le manque de crédibilité de certaines situations ou énigmes. Le meilleur exemple étant le ciseau. Sous prétexte qu'il est hors de portée (trop haut) cette idiote de Jennifer n'est pas foutue de prendre la chaise qui est tout à côté pour l'attraper. Non pour ça elle attendra de trouver un mécanisme qui le fera descendre... c'est trop incohérent, stupide, irréaliste ! La réalisation est pas contre satisfaisante, les vidéos étant de qualité et les graphismes étant somme toute très corrects (avec entre autre, de très beaux éclairages). Le doublage (US) est bon, bien entendu sous-titré en Français, et la qualité du son est élevée. Dommage par contre qu'en plus de 2 heures de jeu, on se soit taper la même musique lancinante au violoncelle. Elle est à la fois jolie, triste et assommante !



Rule of Rose Note
est un jeu d'aventure un peu bizarre, posant un univers décalé et malsain qui joue parfois sur les rapports interdits. Si la réalisation est d'un bon niveau pour une PS2, je regrette que le titre soit si mou, qu'il use de ficelles bidons pour rallonger la durée de vie ou même qu'il manque clairement d'action. Après c'est sûr, pour les fans de l'étrange Haunting Ground ou du non moins bizarre Project Zero, on tient là un titre qui ne manque pas d'attrait mais moi qui suit fan des Resident Evil, je n'ai pas vraiment accroché...



Test réalisé par iiYama

décembre 2007