Radirgy (PS2)

 








Note générale


Sortie du jeu : mai 2006 (JAP)
Développeur : Milestone
Adaptation : Milestone
Editeur : Milestone
Genre : shoot-them-up

Support : 1 CD
Version testée : Japonaise
Voix dans le jeu : JAP/US
Textes à l'écran : JAP/US

Difficulté :
Multi-joueurs : non
Titres alternatifs : Radilgy - Radirgy Precious - Radio Allergy


Aussi disponible sur :




Les sites partenaires :





_________________________________

Pages vues (depuis avril 2016)




Visiteurs uniques (depuis avril 2016)

Radirgy








Issu de la
Une honnête adaptation du jeu d'Arcade même si on s'attendait à mieux
grandiose DreamCast, lui même adapté de l'Arcade (sur borne NAOMI), Radirgy est un shoot-them-up en vue de dessus. Entièrement en 3D, les graphismes usent du tout Cel-Shading, donnant une atmosphère détendue et rigolote au soft. Par contre l'animation est assez mauvaise avec de nombreux ralentissements. Etrange remarque d'autant que le format d'origine a été conservé, à savoir une fenêtre au milieu de l'écran, coupant 50% du visuel. Résultat il ne faut animer que la moitié et pourtant... A croire que chez Milestone on ne sait pas programmer la PS2 (et vu le résultat, la console de Sony devrait avaler tout ça sans problème). La jouabilité est ultra-simpliste bien qu'efficace et le gameplay d'un tel jeu n'est plus à préciser (à réserver aux amateurs dont je fais parti). Côté son le moyen côtoie le pire : les bruitages sont corrects pour le genre mais les musiques Electro bas-de-gamme, sorties tout droit d'une presse hydraulique, n'ont aucun style ni aucun charme. C'est dommage quand on sait qu'une bonne partie de l'ambiance d'un shoot vient de là. Donc oui, je dois l'avouer, je suis un peu déçu. Bien que le rythme soit très soutenu (parfois un peu trop faut dire, c'est abusé le nombre de sprites qu'il y a à l'écran, manic-shooter oblige) et l'ambiance générale assez sympa, le jeu m'a laissé sur ma faim dévoratrice de shoot "old school" : pas d'explosions à tout va, pas d'effets pyrotechniques, pas de super musiques, pas d'effets vertigineux de caméra, bref, rien qui en mette plein la vue. C'est pourtant une donnée indispensable à un shoot-them-up, surtout moderne ! Radirgy reste alors un tout petit shoot mignon mais banal, amusant 1/4 d'heure car à partir du 2e level, une hausse vertigineuse de la difficulté vous fera définitivement lâcher le pad.


Test réalisé par iiYama

avril 2007