R : Racing (PS2)

 








Note générale


Sortie du jeu : avril 2004
Développeur : Namco
Editeur : Namco
Genre : courses

Support : 1 DVD
Version testée : Française
Voix dans le jeu : US
Textes à l'écran : FR

Difficulté :
Multi-joueurs : 2 joueurs
Titre alternatif : R : Racing Evolution
Prix au lancement : 60€


Aussi disponible sur :








Les sites partenaires :





_________________________________

Pages vues (depuis avril 2016)




Visiteurs uniques (depuis avril 2016)

R : Racing








Namco est connu pour
Ca a un vague goût de Ridge Racer, ça a la couleur d'un Ridge Racer mais ce n'est pas un Ridge Racer...
4 séries phares : les Ace Combat, les SoulCalibur, les Tekken et les Ridge Racer. R:Racing est un peu le vilain petit canard de cette dernière série, celui qui sans en être un, veut y ressembler... mais n'est pas ! (c'est pas clair je crois...). R:Racing n'est pas un Ridge Racer 6, c'est certain. Comme tout jeu de courses signé Namco, la bande-son est pourrie. Voilà, ça c'est fait ! Les bruitages sauvent les meubles avec un tantinet de réalisme. Les graphismes sont beaux, fins et détaillés, l'animation est fluide bien qu'un peu lente (surtout face à des Need for Speed Underground ou Burnout 3). Mais le vrai changement d'optique se fait du côté de la jouabilité et du gameplay. En effet le jeu se veut moins Arcade (plus simulation donc) et plus polyvalent : courses sur bitume, rallye, dragster... bref il sait pas trop ce qu'il veut. Du coup la jouabilité "pas prise de tête" des Ridge Racer s'est envolée pour une maniabilité qui demande plus de finesse et moins de réflexes. Résultat : moins d'adrénaline aussi ! La réalisation est impeccable bien qu'on aurait aimé plus de vélocité, surtout avec un monstre de 500ch. En plein milieu d'une course, je me suis même surpris à bailler, c'est dire ! Alors qu'est-il arrivé à Namco ? Et bien je pense qu'ils voulaient se diversifier un peu, faire autre chose mais c'est un peu raté. Quand on excelle dans un domaine... faut pas lâcher. SNK sait faire du Metal Slug et des jeux de baston et bien ils ne font pas des simulations de couture ! Namco devrait faire pareil. Même si le soft n'est pas mauvais, à trop vouloir offrir de diversité, il en perd toute identité. Certes il offre un mode carrière, des versus, des chronos à battre, plus de 15 pistes, plus de 15 voitures différentes (dont des monstres de puissance) donc y'a de quoi faire mais ce qui est sûr, c'est que le titre ne donne pas envi de s'y investir. Ca a un vague goût de Ridge Racer, ça a la couleur d'un Ridge Racer mais c'est plus proche d'un Gran Turismo... la maitrise du propos en moins.


Test réalisé par iiYama

septembre 2007