Predator Concrete Jungle (PS2)

 








Note générale


Sortie du jeu : mai 2005
Développeur : Eurocom
Editeur : Vivendi Universal Games
Genre : action

Support : 1 DVD
Version testée : Française
Voix dans le jeu : US
Textes à l'écran : FR

Difficulté :
Multi-joueurs : non
Prix au lancement : 60€


Aussi disponible sur :




Les sites partenaires :





_________________________________

Pages vues (depuis avril 2016)




Visiteurs uniques (depuis avril 2016)

Predator

Concrete Jungle


J'attendais beaucoup de
Il y avait à faire un grand jeu mais...
ce jeu et en retour j'ai reçu beaucoup de déception ! Infligeant aux joueurs un scénario complètement bidon, assez loin de l'univers des films, on se retrouve dans une ville du futur pour rattraper les anciennes fautes d'un guerrier Predator. Mouais... pas terrible mais si y'avait que ça de moyen, on aurait pu fermer les yeux. Or tout est moyen dans ce jeu ! Les graphismes sont fins, oui, mais complètement vides. Les PNJs sont raides comme des poteaux quand ils se déplacent, la caméra bouge sans arrêt (donnez-moi de l'aspirine vite !!), la bande-son est sans grand interêt (musiques assez insipides, au contraire du film, bruitages moyens ou en décalage) et le pire de tout, c'est la jouabilité. Alors là c'est le pon-pon ! Le perso répond très bien aux sollicitations du pad mais il y a tellement de mouvements possibles et cette merde de caméra qui n'arrête pas de bouger dans tous les sens, ça devient vite chiant et injouable ! En plus le système de lock fait ce qu'il veut, ce qui a le don d'énerver. L'action est soutenue mais sans réel sens alors il reste la possibilité d'incarner un monstre sacré du cinéma, de pouvoir passer sous les différentes visions du Predator, il y a quelques vidéos assez bien faites mais au final c'est maigre.



Alors que Note
l'univers de Predator permettait de faire quelque chose grandiose, les développeurs se sont limités au minimum syndical (et encore je ne parle pas des bugs récurrents). Encore une licence juteuse qui a donné naissance à un jeu en demi-teinte. Ils auraient mieux fait d'adapter Aliens vs Predator 2 (PC) qui lui est une bombe ludique, bien dans la trempe des 2 univers qu'il emprunte. Aaaah les lois du marketing...



Test réalisé par iiYama

novembre 2005