Metal Slug Anthology (PS2)

 








Note générale


Sortie du jeu : mai 2007
Développeur : SNK Playmore
Adaptation : Ignition Entertainment
Editeur : SNK Playmore
Genre : compilation (action)

Support : 1 DVD
Compatible PS3 60Go : oui
Version testée : Américaine
Voix dans le jeu : US
Textes à l'écran : US

Multi-joueurs : 2 joueurs
Abréviations : MS Anthology - MSlug Anthology
Titres alternatifs : Metal Slug Complete - Metal Slug Collection
Prix au lancement : 30€


Metal Slug Anthology est aussi disponible sur :




Certains épisodes sont aussi disponible sur :









Les sites partenaires :





_________________________________

Pages vues (depuis avril 2016)




Visiteurs uniques (depuis avril 2016)

Metal Slug Anthology








Metal Slug a 10 ans et pour fêter l'occasion, SNK/Playmore nous sort une anthologie de grand cru. Appelé Metal Slug Complete au Japon et Metal Slug Collection aux USA, ce DVD propose les 7 épisodes sortis à ce jour (mais pas celui en 3D) dont le Metal Slug 6 qui n'est parut qu'au Japon sur PS2 et sur Atomiswave (Arcade). Une très belle compilation donc, qui vous permettra de jouer avec un certain nombre de continues (de 1 à 20) ou en Free Play (continues infinis). Le titre propose les jeux dans leur habillage d'origine, agrémentés de quelques Artworks pour les loadings, une sympathique intro, un mode Gallery, pas mal d'options et un système de sauvegardes. Donc à tous ceux que la fibre rétro titille, ceux qui aiment la bonne 2D chiadée, ceux qui aiment l'action sans prise de tête, ceux qui aiment le fun pur et dur, voici la compilation qu'il vous faut !


_____________________________________________________________________________
Metal Slug


Le début d'un mythe commence fort, très fort même ! Avec ce premier épisode, Nazca (qui fut rapidement racheté par SNK après la sortie du jeu) a mit la barre très haut. On y découvre un jeu d'action nerveux où on ne peut jouer qu'avec Marco. Mais les idées lumineuses s'enchaînent les unes derrière les autres comme le fait de pouvoir contrôler un tank (le Metal Slug), de jeter des grenades ou de devoir sauver des prisonniers de guerre (les Robinsons) qui vous donneront divers bonus (notamment des armes). La dégradation progressive des sprites (fait rare à cette époque) notamment des gros comme les boss (tank, bateaux, machine de guerre) est excellente, mais ne parlons pas d'un pseudo-scénario ne faisant que valider l'effusion de sang, pour nous concentrer sur un aspect technique qui vieillit finalement assez bien. Entre 2 levels, les loadings sont assez courts et graphiquement, si notre PS2 ne souffre pas beaucoup, ça reste quand même joli, surtout pour un titre qui a (à l'heure de cette compilation) 10 ans. Ce premier Metal Slug comporte aussi son lot de boulettes comme le fait qu'on ne garde pas l'armement acquis d'un niveau à l'autre, il se finit en 1h30 grand max (Arcade oblige) ou encore il y a quelques ralentissements. Mais ce sera bien là les seules critiques que j'ai trouvé. Metal Slug premier du nom compte 6 levels de folie où on voit parfois des pans entiers de décors se détruire sous nos yeux ! Si ça ne fait rien de voir ça à tous ces petits blancs-becs qui n'ont pas connu l'époque des vétérans, au contraire je peux vous dire que pour quelqu'un qui a commencé en bas (avec l'Atari 2600), je trouve ça énorme ! Enfin le son est de grande qualité (faut penser 16-bits) avec de bonnes musiques et des bruitages pour le moins explosifs. Le jeu n'a rien perdu de son humour et de son fun, 10 ans après je me suis éclaté à le finir... encore une fois.

Année de parution : 1996
Aussi disponible sur : Arcade (Neo-Geo MVS) / Neo-Geo AES / Neo-Geo CD / PSX / Saturn



_____________________________________________________________________________
Metal Slug 2


Avec cet épisode 2, si on perd le bout d'intro et de fin de l'opus original, on aura en contre-partie quelques nouveautés assez excellentes à commencer par le choix entre 4 personnages. De nouveaux véhicules (chameau, avion), de nouveaux ennemis (char lance-missiles, tanks, monstres des égouts et surtout les alien-méduses) et on découvrira le superbe level de l'Egypte, ses transformations en momie et son monumental boss de fin de niveau. En parlant de transformations, SNK (qui a reprit le travail de Nazca) a aussi ajouté une transformation en "p'tit-gros" (si on bouffe trop) assez excellente. Pour finir avec le gameplay, le "Super Vehicle 001" (l'autre nom du Metal Slug, tank commun à tous les épisodes de la série) peut effectuer une attaque déstructrice. Les 2 ans qui ont permis la production de ce jeu, n'ont pas servies à rien puisqu'on retrouve une réalisation du tonnerre : des musiques magnifiques (notamment le premier niveau et la Chine), des boss énormes, une nouvelle arme (le laser) et même des sprites en pseudo-3D (missiles, pont, boss final). Bien sûr tout ça a un prix : de gros ralentissements ! En plus le jeu est bien plus difficile que son prédécesseur. Mais ce n'est rien devant la folie furieuse de ce jeu, portant à l'époque la Neo-Geo au rang de monstre dévoreur de pixels. Il est vrai que jamais une console 16-bits n'aura fait autant que celle-là et Metal Slug 2 est une preuve de plus que c'était une machine réellement puissante.

Année de parution : 1998
Aussi disponible sur : Arcade (Neo-Geo MVS) / Neo-Geo AES / Neo-Geo CD / PC



_____________________________________________________________________________
Metal Slug X


Sorte de Metal Slug 2.5, ce n'est pas un nouvel épisode qui se décline ici mais plutôt une mise à jour du précédent opus. On retrouve donc Metal Slug 2 a quelques détails près : meilleure programmation du jeu d'où, moins de ralentissements, des modifications dans l'ordre des boss, quelques détails de plus apparaissent, certains sprites ont étés redessinés et la difficulté a été revue à la baisse (sauf pour un dernier niveau toujours aussi infernal). On trouvera pour la première fois des Robinsons qui se prennent pour Ryu (il font des hadokens !) et les alien-méduses font leur apparition au level 4 au lieu du dernier. Enfin on trouvera également 4 nouvelles armes (missiles à têtes chercheuses, souris explosives auto-guidées, le gros laser et boules rebondissantes explosives), une fin un peu plus potable et un nouvel ennemi : le chien momifié. Meilleur que Metal Slug 2 et pourtant identique (?), Metal Slug X est une bombe à l'image du premier opus.

Année de parution : 1999
Aussi disponible sur : Arcade (Neo-Geo MVS) / Neo-Geo AES / PSX



_____________________________________________________________________________
Metal Slug 3


L'un des premiers jeux Neo-Geo sous label "Giga Power", est considéré encore aujourd'hui comme le meilleur épisode de la série. Question de point de vue, je ne peux renier que c'est vraiment une bombe ! Tout d'abord, techniquement c'est le plus beau des 7 Metal Slug et c'est sans doute aussi le plus impressionnant ! Ca n'arrête pas, ça fusille de partout, ça explose dans tous les sens et d'ailleurs les effets sont magnifiques. Mais Metal Slug 3 comporte aussi ses fautes de goût, à commencer par des passages déjà-vu. Car pas mal des grandes "idées" de Metal Slug 2 on été réinjecté dans celui-ci. Heureusement que ça ne bride pas un fun de haut-vol. En parlant de vol, si certaines phases manquent cruellement d'originalité, il y en d'autres où l'originalité crève l'écran comme des passages shoot-them-up (notamment lors du dernier et interminable niveau) et pour la première fois, il y a de véritables passages secrets (comme celui des murènes géantes). Dans un soucis de constante évolution, on retrouvera aussi de nouveaux véhicules (l'autruche, l'éléphant, l'hélico, la foreuse et le robot lance-flammes) et de nouvelles armes (le lance-roquettes ainsi que 3 protections : le singe, le nuage et le satellite). Enfin, il y a de nouveaux ennemis (les yétis, les plantes carnivores et les morts-vivants, un peu reprit des momies). Metal Slug 3 n'est donc pas un jeu irréprochable. SNK a un peu pété les plombs sur le développement du titre en imposant énormément d'aliens à abattre alors qu'à la base, Metal Slug est un jeu de guerre. Certains boss accusent du grand n'importe quoi comme les aliens qui tournent en rond ou encore l'espèce de masque Chinois qui n'ont rien à voir avec l'ambiance de la série. Et c'est un fait, les dégradations progressives des gros sprites tel que les boss, commencent à se faire rares. Heureusement, Metal Slug 3 a pour lui une réalisation au summum de son art et une action hyper soutenue (et difficile) ce qui le sauve finalement du ratage artistique dont il fait parfois preuve. Tantôt il touche au génie, tantôt il surprend en imposant des bizarreries. Reste que ce 3e opus est un excellent jeu que les joueurs de PS2 ont déjà connus en 2004.

Année de parution : 2000
Aussi disponible sur : Arcade (Neo-Geo MVS) / Neo-Geo AES / PS2 / Xbox



_____________________________________________________________________________
Metal Slug 4


Période noire pour SNK qui fut en ces temps rachetée par Playmore et qui confia le développement de ce 4ième épisode à Mega Entreprise. Et si on ne peut pas dire que Metal Slug 4 soit un mauvais jeu, on ressort tout même un peu déçu de cet épisode après un Metal Slug 3 techniquement époustouflant. Tout d'abord il y a une intro, chose rare dans la série, puis l'unique nouvelle arme : la double-mitraillette (excellente ceci dit). Au rang des nouveaux véhicules, on pourra piloter une sorte de bébête mécaniques à 4 pattes ainsi que le char lance-missiles apparu dans Metal Slug 2. Beaucoup d'idées ont étés reprisent d'anciens épisodes, comme les mort-vivants et les yétis. Graphiquement si le jeu n'est pas laid, il est devenu quelconque, un peu basique par rapport aux autres opus. Heureusement l'intégrité de Metal Slug 4 est sauf, grâce à quelques nouveautés assez sympas comme les ballades en side-car ou à l'arrière d'un camion, quelques nouveaux ennemis (les pirates ou les hommes en tenue anti-contamination) ou encore la descente en grappin du dernier niveau, assez originale. Enfin, je tiens à dire que Metal Slug est revenu à des normes plus convenables. Après la guerre jusqu'à l'overdose contre des aliens dans Metal Slug 3, accusant aussi un grand n'importe quoi au niveau des boss, ici comme bizarrerie vous n'affronterez qu'une myriade de robots, plus proche de l'esprit du premier Metal Slug. Si techniquement il est l'épisode le plus faible de la série, il n'en reste pas moins un jeu très fun et défoulant.

Année de parution : 2002
Aussi disponible sur : Arcade (Neo-Geo MVS) / Neo-Geo AES / PS2 / Xbox



_____________________________________________________________________________
Metal Slug 5


Après un 4ième épisode bon, bien qu'un peu mitigé, Playmore a réintégré l'équipe d'SNK au sein de leur studio. Ainsi Mega Entreprise s'en retourne d'où il vient et l'équipe originelle de Metal Slug se remet au travail. Si dans l'ensemble notre Metal Slug 5 ressemble au 4, qui ressemble au 3, qui ressemble au X... on ne peut occulter un réel travail de la part des développeurs. Ainsi tous les ennemis ont étés changés (mercenaires, aztèques...), il y a 2 nouveaux robots, des passages de shoot intense (en avion ou en voiture) et le gameplay s'est un petit peu amélioré puisque votre personnage se baissera automatiquement pour franchir un passage étroit et on pourra faire un slide (en faisant bas + saut). De plus, tout est de bon goût dans ce 5ième opus, évitant l'afflux d'aliens belliqueux ou de monstres bizarres. Sauf peut-être pour le dernier boss, qui fait vraiment tâche dans le décor. On se demande vraiment ce qu'il fout là celui-là (les développeurs ont dû trop du jouer à Devil May Cry). Si pas mal d'idées furent reprises d'anciens épisodes, on ne peut rien dire à propos d'un aspect technique très réussi. Les graphismes sont d'un très bon niveau, l'animation m'étonnera toujours, c'est toujours aussi jouable, ça explose de partout et pour encenser tout ça, on a droit à une bande-son légèrement Rock des plus réussie. Autant dire que le retour d'SNK a fait du bien à la série.

Année de parution : 2004
Aussi disponible sur : Arcade (Neo-Geo MVS) / Neo-Geo AES / PS2 / Xbox



_____________________________________________________________________________
Metal Slug 6


En passant du vieux système MVS (16-bits) au Sammy Atomiswave (128-bits), les fans attendaient beaucoup de changements. Et pourtant, on ressort un peu déçu de cette aventure parce que finalement, l'apport de puissance ne sert que peu. En effet, Metal Slug 6 n'est pas (techniquement parlant) plus impressionnant qu'un Metal Slug 3 ou 5. Il est vrai que les décors sont beaux seulement ils sont tous fixes (ce qui est un peu nul) et étant donné que leur résolution est plus hautes que celles des sprites, ça créé une divergence de miscibilité. Je vous rassure, tout n'est pas à jeter non plus. Si cette technique donne un résultat assez mitigé, l'animation reste excellente en évitant les ralentissements et si les musiques sont franchement moyennes (ce qui est dommage), le couple bruitages/voix a enfin été revu, ce qui n'est pas le cas de nos protagonistes. Depuis le tout premier épisode sorti en 1996, Marco a toujours le même sprite. Certes les mimiques sont toujours aussi rigolotes mais bon, les efforts sont minces. Depuis 10 ans ils se foulent pas trop quand même... Du côté des nouveautés, on retrouve les 6 persos de la série (les 4 habituels plus les 2 nouveaux de l'épisode 4), 2 nouveaux véhicules (l'âne et le mécha), et enfin, nos héros ont lâchés leurs flingues miteux pour avoir le fusil mitrailleur comme arme de base. D'ailleurs, on peut enfin garder 2 armes en réserve (en plus du fusil) et switcher entre elles à volonté (tant qu'il y a des munitions). Il était temps que ça évolue un peu parce qu'après 6 épisodes tous (quasi) identiques, ça devenait lassant. D'ailleurs si on perd un continue, étant donné qu'on a déjà le fusil, le jeu vous offre des grenades. A noter que la seule nouvelle arme est le sabre (assez moyenne en plus). Pour en revenir aux défauts du jeu, je peux par exemple citer le fait qu'il y a des échelles mais que notre perso est incapable de les utiliser (un peu laid non ?). Et si le sprites se fondent mal aux décors, il a aussi de gros bugs d'affichage : les plaquages sont mal agencés ce qui provoque des lignes noires bien visibles. Vous pensez vraiment que le jeu a été fignolé ? J'en doute... De plus, on retrouve un peu l'ambiance de Metal Slug 3 dans ce 6ième épisode... mais en moins réussi. Bourré d'aliens visqueux en tout genre (ennemis des méduses), il y en a même une qui s'est cru dans Half-Life. Sorte de "crabe-de-tête", ils zombifient les mercenaires. Tout ça pour dire que Metal Slug 6 (le 7ième opus en fait) est de loin le pire épisode de la série. S'il est vrai qu'il y a quelques nouveautés (comme des zooms sur les boss) et que les décors sont beaux, au final c'est trop peu et parfois mal fait. La réalisation semble être la même que sur Neo-Geo, à quelques détails près, rendant le support Atomiswave inutile ! Où est le renouveau tant attendu ? Sans être un mauvais titre (faut pas pousser non plus) Metal Slug 6 n'est qu'un petit jeu d'action, sans plus. Je suis bien content de ne pas l'avoir acheté à sa sortie...

Année de parution : 2006
Aussi disponible sur : Arcade (Atomiswave) / PS2



_____________________________________________________________________________
Conclusion
(17/20)


C'est un fait, j'ai toujours adoré les Metal Slug. Mais plus objectivement, si l'aspect un peu rétro de ces 7 monuments de la Neo-Geo (hors le dernier) ne vous rebute pas, alors il vous faut cette compilation !! Bien sûr vous aurez fait le tour des 7 jeux en une journée (comptez 1h30 par jeu) car il faut penser que ce sont des jeux d'Arcade (très courts donc) qu'on reprend facilement, juste une heure ou deux histoire de se défouler (après le boulot par exemple). SNK/Playmore nous sort enfin la compilation ultime de sa série (ce serait sympa qu'il fassent pareil avec King of Fighters) et croyez-moi, si Metal Slug a 10 ans, il vieillit fort bien le bougre. L'action est hyper soutenue, le son est toujours de qualité et ces jeux n'ont rien à envier aux productions 2D contemporaines. Si les développeurs auraient pu gommer les ralentissements (au lieu de nous livrer les jeux tels qu'ils étaient sur Neo-Geo), si l'épisode 6 se révèle un peu décevant, l'épisode 4 assez moyen et que malheureusement le Metal Slug 3D n'est pas inclus, il vous reste 5 grosses tranches pour vous éclater ! De plus, cette compilation est vendue à prix réduit, ce qui fait toujours plaisir. Je ne peux rien vous dire de plus si ce n'est que j'adore ! A vous de vous faire plaisir maintenant...


Test réalisé par iiYama

mai 2007