Last Blade 1 & 2 (PS2)

 


Cliquez pour agrandir



Note générale


Sortie du jeu : janvier 2006 (au Japon uniquement)
Développeur : SNK
Adaptation : SNK - Playmore
Editeur : SNK - Playmore
Genre : compilation (combats)

Support : 1 CD
Version testée : Japonaises
Voix dans le jeu : JAP/US
Textes à l'écran : JAP

Multi-joueurs : 2 joueurs simultanément - jouable online
Titre alternatif : Neo-Geo Online Collection Vol.2 Bakumatsu Rôman Gekka no Kenshi 1.2
Prix au lancement : 30€


Vous aimez GRAVITORBOX et vous voulez le soutenir ? Alors vous pouvez nous adresser vos dons via PayPal en cliquant simplement sur le bouton ci-dessous.

Merci d'avance ^__^















Les sites partenaires :















Pages vues (depuis avril 2016)




Visiteurs uniques (depuis avril 2016)

The Last Blade 1 & 2









Le premier Last Blade est apparu sur Neo-Geo en 1998. A l'origine, la licence était en concurrence avec Samuraï Shodown, avant même la sortie du tout premier opus. Mais sans doute moins "bankable", Last Blade fut mit de côté et Samuraï Shodown a reçu plusieurs épisodes au succès qu'on lui connait. En 1997 est sorti l'Hyper-Neo-Geo 64 qui devait (en théorie) remplacer le vieillissant système MVS (qui était un modeste hardware 16-bits datant de 1990 rappellons-le) et faire passer les séries cultes de SNK à la 3D. Malheureusement ce fut un échec assez cuisant (il faut dire que dès leur sortie, les jeux étaient déjà techniquement dépassés) et parmi les premiers titres, on retrouve Samuraï Shodown 64 (qui fait suite au 4e opus sorti sur Neo-Geo en 1996). Ainsi donc, avant de remettre sa licence phare sur les rails, SNK s'est enfin décidé de donner sa chance à The Last Blade, sans doute aussi parce que les mentalités avaient évolué. Bien que beaucoup de facettes du titre sont reprises de son mentor (Japon féodal, combats au sabre, zoom sur action...), The Last Blade n'a finalement pas grand chose à voir avec Samuraï Shodown. Le second Last Blade est sorti l'année suivante (en 1999) et malheureusement, les amoureux de combats à l'arme blanche auront dû être patients car il n'y a pas eu de 3e opus et Samuraï Shodown V n'a vu le jour qu'en 2003.
The Last Blade 1 & 2 (aussi appelé Last Blade 2 in 1) est en fait une (micro) compilation, certes un peu maigre puisqu'elle ne propose que 2 jeux (faute de pouvoir en inclure plus, bien qu'ils auraient pu introduire d'autres jeux, au risque qu'ils soient hors de propos). Assez méconnu de la scène baston, les passionnés et heureux détenteurs d'une Neo-Geo sont par contre au courant : cette duologie est d'un niveau exceptionnel ! Présenté comme un King of Fighters Orochi Collection (même intro décalée et même menus), notre compilation propose bien évidemment les mêmes options : configuration des boutons valables pour les 2 jeux, joutes via le Net, système de sauvegarde et mode focus (anti-aliasing). Sur cette option, je tiens à préciser que, si sur le KOF Orochi elle ne servait pas à grand chose, ici par contre, il est d'une grande utilité. Ce mode propose en effet un filtre graphique qui lisse les effets "d'escalier" (notamment visible sur le contour des persos) et ça marche divinement bien. Les jeux étant déjà très beaux, ils en ressortent plus fins et agréables à l'œil. A présent voyons les détails.


_______________________________________________________________________
The Last Blade


     

De gauche à droite : CD US, AES US, AES Jap et CD Jap (cliquez pour agrandir)


Après une petite intro sympa très ancrée dans les œuvres nippones d'ouverture made in SNK, le jeu propose un panel de 12 personnages (les 2 boss sont très faciles à débloquer). Alliant l'originalité au charisme pour la plupart, SNK a su éviter de tomber dans le ridicule. Ici tous les persos ont leur aura et chacun sait se montrer efficace. De plus vous aurez le choix entre 2 modes : Speed ou Power. Pour résumer, le premier offre la possibilité de se déplacer plus vite et le second fait en sorte que vos coups soient plus puissants. Ça permet de varier les techniques selon le perso choisi. Techniquement, The Last Blade tient sévèrement le pavé haut sur la 16-bits d'SNK. Les graphismes sont colorés, les niveaux sont diversifiés tout en embarquant pas mal de petites animations en fond, et la décomposition des mouvements des 12 protagonistes est ultra-fluide ! Quand j'y pense, un KOF '97 sorti la même année était déjà pas mal animé mais ce n'est rien face à notre Last Blade qui est vraiment bien travaillé d'un point de vue de l'image. L'audio n'est pas reste : les bruitages sont percutants et les musiques allient rythmes orientaux et belles mélodies. Seules les voix digits grésillent un peu mais étant donné que les jeux sont livrés dans leurs "packages" d'origine Neo-Geo, je tiens à signaler que la Rolls des consoles ne possédait qu'un chip son 8-bits. D'où ce petit manque de qualité bien qu'il ne gêne en rien un rendu sonore très agréable. Côté jouabilité, tout est impeccable. En effet les coups sortent assez facilement et les divers combos ne posent aucun problème. En parlant de combos, ils sont assez impressionnants : bordés d'effets explosifs, ils apportent pas mal de dynamisme et de punch ! Aussi intense qu'un Samuraï Shodown et (presque) aussi jouable qu'un Street Fighter II, le soft comblera les amateurs du genre. Et certains détails assez sympas méritent qu'on s'y attardent comme le fait de "finir" son adversaire en le coupant en 2 (niark niark ^^), que chaque level s'ouvre par une petite intro comme dans Garou ou encore que la difficulté est très bien dosée dans son mode le plus facile (il en est tout autre dès qu'on augmente un peu la difficulté qui devient alors assez déséquilibrée). En résumé, The Last Blade est en tous points de vue un excellent jeu ! Avec sa réalisation hors norme pour le support (Neo-Geo), une dynamique sans faiblesse et une jouabilité instinctive, même si bien sûr ce portage ne vaut pas le jeu original sur AES, il reste une magnifique adaptation de ce titre culte.


The Last Blade est également disponible sur Arcade (Neo-Geo MVS) - Neo-Geo AES - Neo-Geo CD - Neo-Geo Pocket Color - PC - PlayStation - PlayStation 3 (PSN) - PlayStation 4 (PSN) - Wii (CV) - Switch - PC (Windows) - Xbox One


 

 

_______________________________________________________________________
The Last Blade 2


     

De gauche à droite : CD US, AES US, AES Jap et CD Jap (cliquez pour agrandir)


La Neo-Geo fut LA machine des jeux de baston en son temps et ce n'est pas cette suite d'exception, qui déconfirmera la règle ! Etant donné que le premier Last Blade étant déjà un jeu de très haut vol, cette suite ne peut en aucun cas être 2 fois meilleure. A la façon d'un Street Fighter II Turbo face à son opus original, ce rejeton améliore quelques points d'un jeu déjà presque parfait. La base est donc entièrement conservée (mode Speed ou Power, petite intro pour chaque level, zooms, grand dynamisme des combats, jouabilité impeccable et mode Story) mais tout l'habillage présente une nouvelle robe à faire pâlir les jeux de baston de cette année-là ! Graphiquement amélioré, le jeu arbore un grain plus fin et une palette de couleurs étoffée. L'animation, déjà remarquable dans le premier opus, se retrouve ici décomposée à l'extrême où chaque mouvement est d'une fluidité rarement atteinte. Pour le son c'est la même chose : les musiques sont superbes (certaines sont des remix du Last Blade premier du nom), les bruitages sont percutants (et de qualité) et les voix sont en plus grands nombres (bien que la qualité reste la même). A peine plus difficile, le jeu se veut toujours aussi dynamique. D'ailleurs SNK a tout fait pour varier son soft : je me souviens par exemple d'un level où le combat se déroule sous le toit d'une maison en flammes ! C'est non seulement original mais en plus les effets sont superbes. Et ce n'est pas tout : si le jeu a perdu son mode "court" (Short Game), il gagne au passage 5 persos de plus (il y a donc 17 persos au choix). Avec une telle réalisation, on sent bien le "Giga-Power" faire ici son petit bout d'effet (les connaisseurs comprendront). Seul bémol, si autrefois chaque personnage avait son propre stage, désormais ce n'est plus le cas, dommage. En résumé, The Last Blade 2 est sans doute l'un des meilleurs jeux de combats de la Neo-Geo et comme il a été parfaitement adapté à la PS2, il est l'un des meilleurs de la PS2.


The Last Blade 2 est également disponible sur Arcade (Neo-Geo MVS) - Neo-Geo AES - Neo-Geo CD - Neo Geo Pocket Color - DreamCast - PlayStation 3 (PSN) - PlayStation 4 (PSN) - Switch - PC (Windows) - Xbox One - Wii (CV) - WiiU (CV)


 

 


_______________________________________________________________________
Conclusion



En matière de baston, Note
moi qui je ne jure que par la 2D, là je suis servi. C'est sans doute la compilation la plus étriquée que j'ai vu (faute qu'il n'existe pas d'autres opus) mais quel plaisir et quels jeux ! Bien sûr certains inculperont mon manque d'objectivité, d'autres d'être "rétrograde" face aux productions 3D contemporaines mais je leur répondrai simplement : essayez ces 2 jeux ! Face à un telle jouabilité, aussi instinctive que précise, des combats insufflant plaisir de joute et technicité, une réalisation certes 2D mais ô combien de qualité et un plaisir sans borne, pour peu qu'on soit fan du genre, ils comprendront et trouveront finalement que j'ai raison. Bien qu'uniquement disponible en version japonaise, son prix est d'ailleurs allégé (30€). Après c'est sûr, comme bien des portages PS2 des hits Neo-Geo, cette adaptation ne vaut pas les jeux originaux (entre autre à cause d'une qualité graphique un peu à la baisse ou encore de certaines latences). Ceci dit on profite de belles options (comme le choix entre les musiques des versions cartouche ou celles issues des versions CD, encore meilleures !), les temps de chargement sont tout à fait corrects et à moins de pinailler, les conversions sont d'excellente qualité. Croyez-moi, avec The Last Blade 1 & & 2 on est loin des passables (voir médiocres) King of Fighters Neowave, Neo-Geo Battle Coliseum et autre King of Fighters : Orochi Saga ! Et puis on ne va pas se mentir, niveau prix on y est forcément gagnant puisque le premier opus coute environ 500$ d'occasion (en version AES) sur eBay, quand le second pointe facilement à 800$ !! Ici pour 30€ en import et quelques concessions techniques, nous avons une duologie d'excellente qualité que je conseille à tous les amateurs de jeux de combats à l'arme blanche et "sans polygone".

Pour plus d'infos, je vous conseille de passer voir nos tests complets de The Last Blade et The Blade 2 sur Neo-Geo AES et CD.



Test réalisé par iiYama

janvier 2006 (mise à jour : avril 2021)