Hokuto No Ken (PS2)

 








Développement scénaristique
Jouabilité & Gameplay
L'image
Le son
Note générale


Sortie du jeu : juin 2006 (uniquement au Japon)
Développeur : SEGA
Editeur : SEGA
Genre : beat-them-all

Support : 1 CD
Version testée : Japonaise
Voix dans le jeu :
Textes à l'écran : JAP

Difficulté :
Multi-joueurs : 2 joueurs
Titre alternatif : SEGA AGES 2500 Series Vol.11 : Hokuto No Ken



Les sites partenaires :





_________________________________

Pages vues (depuis avril 2016)




Visiteurs uniques (depuis avril 2016)

Ken le Survivant

Hokuto No Ken

SEGA Ages vol.11


Onzième remake à la
L'antique gameplay de la version SEGA Mark III a été conservé, la réalisation fait peine elle aussi
manque d'un vieux titre SEGA, Hokuto No Ken (Ken le Survivant en France) est un jeu issu de l'ancêtre SEGA Mark III, connue chez nous sous le nom de Master System (ça vous dit quelque chose ?). Kenshirô, éternel massacreur, se voit alors adapté en 1989, dans un beat-them-all 2D où on ne pouvait pas jouer avec la profondeur. Un jeu grave pourri en somme ! Une fois n'est pas coutume, SEGA a incorporé le jeu original en plus de sa version 2004 des faits. Hu hu il est ridicule ce jeu ! Etant d'une importance proche du zéro, on va donc directement passé au remake. Si tout l'aspect technique a été revu, le gameplay par contre n'a pas changé d'un iota : vous massacrez des ennemis débiles qui arrivent par flots avec une panoplie de coups restreinte d'où une action ultra répétitive. Il y a bien des pouvoirs spéciaux mais bon, ça reste anecdotique étant donné que seuls les boss résistent à plus d'un coup ! Bien ancrés dans l'esprit du manga, les "méchants" sont très caractéristiques de la série mais le manque flagrant de diversité de ces derniers (on compte pas plus de 5 persos différents par level), lasse vite. Comme je le disais, les possibilités d'action sont très réduites et franchement, l'IA crève les sous-sols ! Bien dans l'esprit de l'animé, les têtes explosent, le sang gicle, les "yatatatatatatatata" fusent à tout va mais le tout reste sans corps et moi sans voix (comment peut-on éditer un tel jeu ?). Techniquement pourtant, on sent bien qu'un effort a été fait. Les graphismes ne sont pas trop mauvais (avec quelques effets de cel-shading), il y a de belles couleurs et des décors inspirés directement de l'OAV. L'animation reste fluide, bien qu'il n'y ait pas grand chose à se mettre sous la dent pour notre 128-bits préférée. Le son aussi fait dans la bonne moyenne avec des musiques correctes et des bruitages potables. L'histoire vous contera la trame du film dans ses moment-clés sans jamais susciter un quelconque enthousiasme.



Connaissant la Note
version Mega Drive (nommé Last Battle chez nous), déjà pas fameuse, il a fallu que SEGA adapte la version 8bits, encore plus creuse et livide ! Décidément les SEGA Ages ne cessent de nous étonner en remettant au goût du jour des titres à la base mauvais et qui auraient du rester au fond du fameux tiroir des jeux à oublier. Donc en toute logique, ce ne sont pas des graphismes et une bande-son remaniés qui vont en faire un bon jeu. J'y ai joué un moment, je l'ai trouvé facile, sans relief, sans intérêt... Encore une fois, la licence Ken Le Survivant est bâclée. D'ailleurs je crois qu'aucune version adaptée de ce manga, fusse un jour bonne. Après 15 ans d'eaux calmes, Ken (à peine reparti en guerre contre les punks d'un monde dévasté) s'auto-explose la tête avec un coup dont lui seul a le secret, tant la vue de son dernier jeu en date, lui fait peine...



Test réalisé par iiYama

avril 2007