Guerrilla Strike (PS2)

 








Note générale


Sortie du jeu : avril 2006
Développeur : Phoenix games
Editeur : Phoenix games
Genre : shoot-them-up

Support : 1 CD
Version testée : Française
Voix dans le jeu : -
Textes à l'écran : FR
Difficulté :
Prix au lancement : 30€



Les sites partenaires :





_________________________________

Pages vues (depuis avril 2016)




Visiteurs uniques (depuis avril 2016)

Guerrilla Strike








Encore un jeu Phoenix,
C'est nul, nul, nul ! Phoenix Games ne sait-il faire que des daubes ?
poooouuuuffffff... j'en baille déjà d'ennui. Cette fois la pitoyable équipe de Phoenix s'est attelée a créer un shoot vertical (en vue de dessus). Quelle originalité, Oh oui... On a donc droit à un titre à la croisé d'un Super SWIV (SNES) et d'un Under Defeat (DCAST) mais en beaucoup plus pourri ! Et oui, une fois de plus, la réalisation est plus que médiocre et même le shoot de la Super Nintendo surclasse, et de loin, le misérable contenu de ce titre. Intro d'environ 8 secondes archi-pourrie (et je ne mens pas, elle dure vraiment 8 secondes !), aucun scénario, graphismes qui seraient à la limite potable sur PSOne (raté ! on est sur PS2), musiques minables (pire que celles d'un Ridge Racer, c'est dire), pas de boss de fin de level, pas de rythme, difficile, mal animé... bref encore et encore, Phoenix nous pond une daube !!! Ce qui sauve le navire de la noyade, ce sont des bruitages pas trop mauvais, une maniabilité correcte et un design potable. C'est tout ! A côté de ça tout, et je dis bien TOUT, est à vomir dans ce shoot, notamment à cause d'un ciselage des graphismes comme si des "plaques" avaient étés découpées au ciseau puis collées (vous avez bien lu). Donc ça se voit et c'est moche. La détection des collisions est très approximative et le jeu ne compte qu'une poignée d'ennemis. Ce n'est pas beau, le son est lourd, c'est difficile, le gameplay est au raz des pâquerettes (je veux bien qu'un shoot n'a pas un gameplay fourni mais y'a un minimum), la réalisation n'exploite pas du tout la console et ça manque cruellement de rythme.



Que dire de plus, Note
à part peut-être que si c'était un jeu amateur et gratuit, ce serait pas trop mal. Seulement celui-ci se vend en magasin et y'a des gens honnêtes qui le mettent dans leurs cadis en croyant que ce doit être un shoot sympa. Encore de l'argent jeté par les fenêtres. Au lieu de renaître de ses cendres, vivement que le Phoenix meure une bonne fois pour toute et que ses développeurs de merde retournent faire des pizzas...



Test réalisé par iiYama

avril 2006