Fighting Vipers (PS2)

 








Note générale


Sortie du jeu : avril 2005
Développeur : SEGA
Adaptation : SEGA
Editeur : SEGA
Genre : combats

Support : 1 CD
Version testée : Américaine
Voix dans le jeu : US
Textes à l'écran : US

Difficulté :
Multi-joueurs : 2 joueurs
Prix au lancement : 30€
Titre alternatif : SEGA AGES 2500 Series Vol.19 : Fighting Vipers


Aussi disponible sur :




Les sites partenaires :





_________________________________

Pages vues (depuis avril 2016)




Visiteurs uniques (depuis avril 2016)

Fighting Vipers

SEGA Ages vol.19


Sorti entre Virtua Fighters 1 et 2,
SEGA n'a pas réactualisé les graphismes et perso j'accroche moyen à cette ambiance décalée
Fighting Vipers prouve que techniquement, dans le laps de temps qui sépare les 2 jeux, SEGA a fait pas mal de progrès, en Arcade bien sûr. N°19 de la série des SEGA Ages, Fighting Vipers sur PS2 est à l'identique du jeu original. Pour cette adaptation, il est évident que certaines options sont apparues comme le choix de la difficulté ou la configuration des boutons. Dans la droite lignée des jeux de baston 3D type Tekken ou Virtua Fighters, Fighting Vipers se joue aux combos. Exit donc les "boules de feu à la Hadoken" et autre coups "impossibles" à réaliser, le jeu se table sur les lois de la physique et de la gravité terrestre (c'est pour ça que les persos font des sauts de puces). Un choix somme toute respectable, avec un jeu qui ne manque pas de punch. Graphiquement le titre de SEGA s'en sort fort bien, malgré un certain âge pesant. La 3D est anguleuse, les décors sont vides mais l'aspect général ne manque pas de charme. L'animation quant à elle est superbement détaillée, 3D oblige. Le contrôle des persos est assez réactif malgré une certaine lourdeur des coups. D'ailleurs à ce sujet, je trouve le jeu un peu chiant puisque votre adversaire vous infligera de terribles combos alors que vous galèrerez à sortir un simple enchaînement. Vient tout naturellement la seconde critique majeure du jeu : la difficulté ! Certes c'est un jeu Arcade mais même en "easy" il est très difficile de passer le stage 3. Le jeu ne triche pas vraiment mais ne vous fait aucun cadeau. A côté de ça, un concept original d'armure fait son entrée. Selon les coups reçus, l'armure se dégrade jusqu'à littéralement exploser (sans armure vous êtes plus vulnérable). Une idée originale qui ne sera malheureusement reprise par aucun autre jeu, pas même chez SEGA. Dommage. Sur le son, il n'y aura pas grand chose à dire. Les musiques sont rythmées, de qualité mais n'ont aucun charme et les bruitages comme les voix, sont dans la bonne moyenne. Les persos disponibles par contre, posent ici la 3e critique sévère. Il n'y a que 8 persos disponibles (une misère, même pour l'époque) et seul Bahn reste potable car il n'arrive pas à lui seul à rattraper le ridicule de certain protagoniste : entre un gamin skateur, un rockeur avec une gratte énorme dans le dos ou encore une nana en rollers... bonjour le charisme !



Fighting Vipers Note
a de bons côtés mais accuse aussi, à mes yeux, de graves lacunes. D'un côté l'image tient encore bien la route, l'animation est très fluide, la multitude de combos est impressionnante, le son est dans l'ensemble satisfaisant, le concept d'armure est original mais la jouabilité est lourde, la plupart des persos sont ridicules, le style de combat pseudo-réaliste (à la Tekken) ne me plait pas (désolé) et pour finir, le jeu est bien trop difficile. S'il est loin d'être mauvais, quitte à choisir, je lui préfère un Virtua Fighter 2, bien plus fignolé.



Test réalisé par iiYama

aout 2006