Burnout Revenge (PS2)

 








Note générale


Sortie du jeu : septembre 2005
Développeur : Criterion Games
Editeur : Electronics Arts
Genre : courses

Support : 1 DVD
Version testée : Française
Voix dans le jeu : FR
Textes à l'écran : FR

Moteur graphique : RenderWare 3
Difficulté :
Multi-joueurs : 6 joueurs
Titre alternatif : Burnout 4
Prix au lancement : 60€
Score des ventes : 2.03 Millions (tous supports)


Aussi disponible sur :




Les sites partenaires :





_________________________________

Pages vues (depuis avril 2016)




Visiteurs uniques (depuis avril 2016)

Burnout

Revenge


Revenge,
Revenge est simplement énorme graphiquement. Par contre, selon le circuit, il faut aimer l'aspect "carnage" du gameplay
le 4e épisode de Burnout, pousse le concept du "takedown" à son paroxysme. Dans Burnout 3 la démolition d'adversaire n'était que secondaire mais dans ce nouvel opus, c'est obligatoire ! En effet ce n'est plus seulement un jeu de courses, c'est aussi de la destruction massive !! Selon la course, il faut défoncer tous les obstacles sur son passage : camions (pas trop gros quand même), voitures, motos, etc... Je trouve le concept original mais gênant car obligatoire. On n'a pas le choix, on doit rentrer dans les voitures pour pouvoir passer (notamment lors des embouteillages). Ainsi on devient un chasse-tôle, un tank lancé à 200 km/h qui défonce tout sur son passage et chaque voiture détruite redonne un peu de temps pour finir le circuit. Côté technique, on retrouve le même moteur que dans le précédent épisode (le RenderWare 3), le jeu très beau mais il va si vite (plus encore qu'avant) qu'on n'a pas le temps d'apprécier, à juste titre, la qualité des décors. L'animation est donc une tuerie de fluidité et de rapidité. La jouabilité n'a pas changée depuis l'opus Takedown puisque c'est toujours aussi Arcade (un mur bien prit ne frêne que peu le véhicule) et la bande-son n'est pas mauvaise, même si on ne l'entend pas, tant le fracas des tôles couvre la moindre sonorité. En effet, les bruitages (certes très réalistes) sont tellement "bruyants" (c'est le cas de le dire) qu'on n'entend plus la musique. Mais ça n'empêche en rien le dynamisme du titre.



Burnout Revenge Note
, le 4e opus d'une série à succès, est un bon jeu même s'il faut se plier au "style carnage". Je lui préfère tout de même Burnout 3 qui laisse le choix et le panache course / froissage de tôle, et surtout, reste qui encore un jeu de bagnoles "classique". Mais si vous aimez la démolition et les jeux de courses hyper rapides, alors Revenge est fait pour vous, d'autant qu'une fois encore, la réalisation est de très haute volée !



Test réalisé par iiYama

octobre 2005