Shinobi (PCE)

 








Développement scénaristique
Jouabilité & Gameplay
L'image
Le son
Note générale


Sortie du jeu : décembre 1989
Développeur : SEGA
Adaptation : Asmik Ace Entertainment
Editeur : Hudson Soft.
Genre : action

Support : HuCard de 3Mb
Version testée : Japonaise
Voix dans le jeu : -
Textes à l'écran : JAP
Difficulté :
Multi-joueurs : non


Aussi disponible sur :




Les sites partenaires :





_________________________________

Pages vues (depuis avril 2016)




Visiteurs uniques (depuis avril 2016)

Shinobi









Shinobi est un jeu
Cette adaptation est plus proche de l'Arcade que la version Master System, mais l'emputation des bonus-stages est impardonnable
d'Arcade parut en 1987 sur System16 et qui fut un réel succès à l'image d'Altered Beast. Dans sa politique d'adaptation des hits Arcade sur consoles, SEGA s'est donc empressé de convertir son jeu sur sa petite 8-bits maison. Et comme NEC/Hudson et SEGA avaient un partenariat d'échange de softwares, il est tout naturel de retrouver 2 ans plus tard, ce jeu sur PC-Engine. Le portage est signé Asmik (un tout petit développeur qui n'a jamais sorti de grands jeux) et si d'un point de vue technique ils ont réalisés la plus fidèle transposition du jeu d'origine, les développeurs ont jugés bon de modifier certains aspects du gameplay. Un gameplay finalement plus proche d'un Shadow Dancer que d'un Shinobi. Bien sûr dans sa globalité le jeu reste relativement fidèle à lui même, les changements n'étant pas monstres. On peut donc sauter d'un étage à l'autre, utiliser ses shurikens pour tuer les ennemis (dommage qu'on n'est pas un bon coup de sabre pour le corps à corps) ou utiliser un Ninjitsu (en pressant Select), tout ça dans le but de sauver des fillettes tout au long de 15 levels (répartis en 5 chapitres). Et les changements commencent ici.


Tout d'abord
Les graphismes sont loin d'être impressionnants, rendant à la PC-Engine ses origines 8-bits
nous n'avons qu'un seul pouvoir par niveau alors que sur Master System, on pouvait en accumuler jusqu'à 4. Ensuite les fillettes, bien gentilles quelles étaient, nous offraient des power-up (ainsi que de nouvelles armes) et de la santé. Tout ça c'est fini, désormais on peut mourir en un coup car on n'a plus de jauge de vie (comme sur Arcade alors que ça rendait bien service sur Master System) et plus de power-ups non plus. Plus gros encore, le fameux bonus-stage qui a donné une partie de l'originalité aux versions Arcade et Master System, a totalement disparu. Autant dire que l'esprit même du jeu, l'ambiance si particulière qui s'en dégageait, en a pris un sacré coup. Et s'il est vrai que Asmik a fait en sorte que le jeu soit un tout petit peu moins difficile, le problème n'est pas réglé pour autant car il est toujours super ardu à terminer, notamment parce que les boss ne nous laisse quasiment aucune chance une fois le second niveau terminé. Cette version a tout de même pour elle une réalisation très propre. Très proche de l'original, les graphismes sont presque à l'identique (voir le comparatif), les sprites sont animés à l'arrache comme sur Arcade mais on reconnaît bien les décors. Bien sûr le rendu est très sommaire car la PC-Engine était toute récente à la sortie du jeu et elle ne nous avait pas encore habitué aux prouesses techniques de sa fin de vie.



Cette version Note
du Shinobi de SEGA, originellement paru sur Arcade en 1987, est techniquement l'une des plus fidèles. Mais comme on le sait, les graphismes seuls ne font pas un jeu et Asmik a fait de mauvais choix. En modifiant le gameplay et surtout en supprimant les bonus-stages, cette adaptation perd considérablement de son attrait. En plus il est graphiquement banal (ce n'est pas vraiment de sa faute mais quitte à changer plusieurs choses, autant refaire les graphismes), le son nous livre des musiques tout à fait classiques couplées à des bruitages moyens et surtout, il reste très difficile. C'est dommage, la petite console de NEC avait le potentiel pour nous faire un Shinobi meilleur que sur Arcade mais au final, il est même moins bon que sur Master System car il change un peu trop la formule de base. Quitte à manger du ninja, moi je retourne sur Ninja Spirit.




Comparatif : cliquez pour ouvrir


Test réalisé par iiYama

mars 2009