Darius Alpha (PCE)

 


Cliquez pour agrandir



Note générale


Sortie du jeu : mars 1990 au Japon uniquement
Développeur : Taito
Adaptation : Bits Laboratory - Taito
Editeur : NEC
Genre : shoot-them-up

Version testée : NTSC japonaise
Voix dans le jeu : -
Textes à l'écran : anglais

Media : Hu-Card de 6Mb
Difficulté :
Multi-joueurs : non
Titres alternatifs : Darius Plus - Super Darius








Les sites partenaires :












_________________________________


Pages vues (depuis avril 2016)




Visiteurs uniques (depuis avril 2016)

Darius Alpha









Darius Alpha
Hyper redondant, on ne fait qu'affronter des boss dans un unique décor. Vraiment peu passionnant :(
est une version promotionnelle de Darius Plus sortie en 1990 sur PC-Engine. En vente exclusivement par correspondance, un exemplaire pouvait être obtenu en envoyant un coupon trouvé dans les manuels de Super Darius et Darius Plus. Cette Hu-Card n'a été produite qu'à 800 exemplaires, ce qui en fait l'une des plus rares et des plus chères jamais produites (en 2020, à la relecture de cet article, il coute pas moins de 2000€ sur eBay !!!). Cependant, qu'elle déception ! Déçu parce que ce jeu ne vaut pas grand chose : vous œuvrez toujours dans le même décor (seules les couleurs changent) et vous ne vous battrez que contre les boss des 2 jeux susnommés. Je ne vois vraiment pas l'intérêt et admettons qu'on soit fan, c'est la réalisation qui finira par vous en mettre un coup. Graphiquement pixellisé, peu de couleurs, les boss sont assez imposants mais leurs animations individuelles sont mal décomposées (3 frames environ) et le scrolling de fond est loin d'être rapide. Avec des musiques sorties d'une NES et les bruitages d'une Atari 2600, le son est également d'une pauvreté sans nom, d'autant qu'il n'y a pour ainsi dire aucune mélodie et aucun rythme. Si encore le jeu était fun, je ne dis pas... mais non ! Ce n'est pas bien motivant de n'affronter que des boss (c'est un "Boss Rush" comme disent les anglophones) et en plus c'est hyper difficile. Félicitations à ceux qui passent plus d'un quart d'heure sur ce titre, sans perdre !! En plus de ça, les ennemis/méchas très inspirés de l'univers aquatique, ne présentent aucun charisme (c'est un point de vue) : mollusque, requin, poulpe, poisson, anémone, crabe... mouais, pas très encourageant tout ça (même si je sais pertinemment que c'est là l'originalité de la série). Ça sent la marée basse...



La rareté Note
de ce Darius Alpha n'enlève en rien sa médiocrité et son intérêt est plus que limité car cette version n'est qu'un "Boss Rush", où le joueur affronte les 16 boss les uns après les autres, dans une réalisation qui ne fait pas honneur à son support. Darius Alpha est également l'une des rares Hu-Cards qui dispose d'une double programmation : compatible avec la Super Grafx, sur cette dernière les clignotements sont réduits au maximum et le jeu est légérement plus fluide. Mais à quoi bon ? Avec son maigre tirage, NEC pensait faire de son Darius Alpha un objet de collection, et c'est réellement le cas : moche, hyper dur et à l'intérêt plus que discutable (le challenge et le scoring), à moins d'être collectionneur, ce jeu est à éviter... surtout vu le prix superbement abusif auquel il se vend.



Test réalisé par iiYama

août 2006 (mise à jour : juin 2020)