The Mark (PC)

 








Développement scénaristique
Jouabilité & Gameplay
L'image
Le son
Note générale


Sortie du jeu : février 2007
Développeur : T7 Games
Editeur : JoWooD Productions
Genre : FPS

Support : 1 DVD
Version testée : Française
Version logicielle : v.1.0
Voix dans le jeu : FR
Textes à l'écran : FR

Difficulté :
Multi-joueurs : mode coopératif et deathmatch online
Prix au lancement : 30€


Configuration recommandée :
CPU : 2.8Ghz
RAM : 1Go
VIDEO : type GeForce 7 avec 256Mo de VRam

Configuration de test :
CPU : AMD Athlon 64 X2 3800+
RAM : 1Go
VIDEO : GeForce 7900GS avec 256Mo de VRam
OS : Windows XP Sp2
Résolution testée : 800x600 (optimisation ?)
Niveau de détails :





Les sites partenaires :





_________________________________

Pages vues (depuis avril 2016)




Visiteurs uniques (depuis avril 2016)

The Mark









Lorsque j'ai acheté The Mark, c'était un jeu qui n'était pas encore sorti en France alors qu'il était prêt depuis quelques mois. Pour me le procurer, j'ai dû surfer la toile et faire une commande en Angleterre. Là-bas j'ai déniché la version Euro du jeu, incluant bien sûr, la version Française. Voilà pourquoi Mesdames, Messieurs, j'ai eu l'honneur de tester un jeu en Français bien avant tout le monde. Mais trêve de narcissisme, The Mark est un FPS qui a ses bons côtés mais qui traine aussi pas mal de casseroles...



Développement scénaristique

Le scénario
Scénario est mise en scène ne sont pas de qualité
tourne autour de 2 héros : Steeve Fletcher, un américain capitaine d'un commando et Austin Hawke, un mercenaire anglais engagé pour surveiller les agissements de Fletcher. Le jeu se déroule donc en binôme et vous pourrez choisir votre personnage à chaque début de mission. La trame générale parle d'un fanatique qui veut lâcher une bombe nucléaire sur Londres, voilà pourquoi Fletcher et son équipe (équipe qui se fait dessouder dés le début du jeu), est là pour arrêter ce futur génocide Londonien. Loin d'être passionnante en plus d'être d'un banal exacerbé, la trame scénaristique est digne d'un Texas Walker Ranger, et c'est le premier faux-bond du jeu. L'intro est bof-bof (à base d'images fixes) et elle a dû mal à convaincre. Le joueur est ensuite abreuvé de cut-scènes 3D assez moyennes qui usent à outrance de ralentis façon John Woo à la différence prés qu'ici, ce n'est pas aussi bien fait. En bref, dés le début de l'aventure on ne se sent pas dans le meilleur des bains.



Jouabilité & Gameplay

Jamais de ma
Le gameplay se résume aux grands classiques du genre
vie je n'avais vu ça : on ne peut pas mapper (redéfinir) les touches comme on veut dans ce jeu ! C'est dingue ! Par exemple, j'aime bien mettre la commande sauter sur "pag.up" et s'accroupir sur "pag.down". Les 2 touches étant côte à côte, je trouve ça pratique. Et bien non, il ne reconnaît pas ces touches là ! Ils se foutent de moi ou c'est pour une caméra cachée ? Idem pour les touches "début", "fin", "Alt GR", "application", etc... Attention Mesdames et Messieurs, c'est une première !! The Mark est un FPS ultra classique qui tente de se démarquer avec 2 concepts mal exploitées : le ralentissement du temps et un binôme en guise de héros. Le ralentissement du temps ou effet Bullet-Time pour les fans de Max Payne, permet comme son nom l'indique de ralentir l'action afin de mieux appréhender les réactions ennemies. Marrant 5 minutes, le Bullet-Time tient finalement plus du gadget que de la réelle innovation. Mis en scène de façon platonique, ça ralentit certes le temps mais ne sert au final pas à grand chose. Ensuite, nous avons notre duo de choc pour voir le jeu sous 2 angles différents. Les aspirations des 2 hommes sont très différentes et encore une fois, nous n'avons qu'une piètre manière de le mettre en oeuvre. Au lieu de faire comme dans Aliens vs Predator où les 3 races partagent le même scénario dans des points de vue radicalement différents, The Mark se contente d'emmener les 2 personnages dans les mêmes niveaux. Du coup prendre l'un ou l'autre revient quasiment au même puisque de très rares et très courts passages seront inédits selon le perso. Aucun intérêt donc. FPS oblige, on retrouve une belle panoplie d'armes, une attaque au corps à corps et même du snipe. Les armes sont assez classiques et ont la fâcheuse tendance d'être toujours vides (on passe son temps à recharger). La faute à des ennemis "blindés". Moi j'ai jamais vu un gars prendre 5 balles en pleine tête ou tout un chargeur (25 à 30 pruneaux) dans le buffet sans gilet pare-balles avant de mourir. Et le moins qu'on puisse dire, c'est qu'ils ne sont pas très variés. Calqués sur le même modèle, on a l'impression de dessouder une armée de clones ! Idem pour une IA au ras-des-pâquerettes. Vos opposants étant de parfaits idiots sans tactique d'attaque où la loi américaine du "je tire d'abord, je pose les questions après" est largement en vigueur. Je peux aussi citer le niveau du moyen-Orient où il y a un kamikaze tous les 5m, truffé de dynamite jusqu'au fondement, qui vous fonce dessus. Pénible à la longue.


Le jeu nous
Le ralentissement du temps est vraiment gadget
fait traverser des endroits très clairs (extérieurs) ou plus souvent, très sombres. Comme toutes les armes ne sont pas équipées de lampe, on se fera souvent avoir dans ces maudits trous puisqu'on y voit que dalle ! Bon point par contre pour la variété des niveaux. Ils ne sont pas spécialement originaux mais dépaysent bien. A contrario ils sont trop courts. Ils durent entre 6 et 15 minutes et le jeu se finit en 6h (trop court pour un jeu qui n'est même pas épisodique). D'ailleurs à chaque changement de niveau, on perd les armes précédemment acquises. Super les gars, vous savez quoi faire pour enchanter les joueurs... Il y a les jeux comme Half-Life ou Serious Sam où le héros se déplace trop vite et puis il y a The Mark où le héros se déplace trop lentement ! Non, sans rire, c'est pour rallonger la durée de vie ? Je dis ça parce qu'en "mode courir" ça rend comme s'il marchait dans un autre jeu. Je ne vous explique pas la phénoménale lenteur du gars en "mode marcher". On peut ensuite citer des loadings hyper longs (c'est chiant), un scriptage voyant et prévisible de l'aventure, une difficulté épouvantable et en plus, rien n'est destructible, pas même un classique bidon rempli de produit inflammable ou une bouteille d'oxygène. Que du bonheur ! Plus prés d'un Quake pour son action bourrine et sans finesse que d'un SWAT 4, le jeu use d'une technique de montée aux échelles comme j'avais jamais vu (en clair, trop merdique). En plus il n'y a aucune variation d'action, on rentre dans le tas en permanence, sur un parcours ultra dirigiste et linéaire. On ne risque pas de se perdre mais on risque fort de s'ennuyer. Alors il n'y a rien de bon dans ce jeu ? Heuuu, pas tout à fait. Je sais, j'ai l'air (et la chanson) de le descendre en flammes mais The Mark a une atmosphère assez sympa. Piochant dans l'ambiance d'un Project Snowblind ou d'un Far Cry dans ces phases d'intérieur, il en ressort une action assez soutenue, même s'il avance comme un gamin de 3 ans. Il est sûr qu'il y a bien mieux, surtout sur PC, mais ce titre à un petit truc de sympathique. Pas de quoi en faire un hit mais juste ce qu'il faut pour passer un bon moment. Enfin, si l'image n'était pas aussi... (voir le chapitre suivant).



L'image

Optimisation...
Graphiquement pas mal, les saccades vont vous gâcher l'expérience
voilà un mot que T7 Games ne connaît pas. Sur ce PC j'ai fait tourner les meilleurs jeux comme DOOM 3, Far Cry 64 ou encore le récent Ghost Recon : Advanced Warfighter en 1280x1024x32 tous détails au max, et ce, sans problème. Mais avec The Mark, il ne faut pas trop y compter ! Le framerate est chaotique, ça saccade en permanence et tout ça pour quoi ? De beaux graphismes certes mais pas de quoi se damner. On se fout de qui là ? Pour avoir quelque chose de potable il fallut que je descende en 1024x768x16 (une honte de nos jours) et encore... sur la fin je jouais en 800x600x16 pour avoir quelque chose de potable. FAUT PAS POUSSER ! Je n'ai pas une GeForce 2 MX... En plus, au bout d'une heure comme la RAM était fragmentée, ça se mettait à pédaler dans la choucroute. Le pire niveau étant celui du tanker qui est une vraie ca-tas-tro-phe ! Ce framerate poisseux finit d'ailleurs par donner mal au crâne. Et vous savez quoi ? Il est l'oeuvre d'un seul homme : Bartlomiej Waszak. Chapeau-bas mon gars, t'es crack en programmation toi ! Si on continue dans le bon sens, les visages n'ont pas d'expression (en 2007 ça la fout mal), le level design est très inspiré par les grands noms du PC (F.E.A.R ou Cold Fear les monstres en moins) et la gestion de la physique n'est pas mauvaise. Encore que, vu que rien n'est destructible, ça ne sert pas à grand chose. Lors des dialogues, les lèvres ne suivent pas les mots et encore, quand elles bougent. En contre partie les effets de particules sont réussis, les effets de fumées sont réalistes et au contraire, le feu a gueule à rien ! Si vos opposants ne sont pas variés, ils sont quand même assez bien modélisés, la gestion des effets de lumière est convaincante (les ombres portées aussi) et le jeu use de flou lorsqu'on recharge ou qu'on se fait toucher, pour accentuer l'immersion. Car The Mark est un beau jeu. Les textures sont parfois splendides, certains extérieurs ou passages rocheux sont magnifiques mais il n'y a pas matière à faire souffrir une bonne carte vidéo. Car c'est tout de même assez anguleux et même si c'est plus beau qu'un SIN Episodes : Emergence , on est encore loin d'un Half-Life². Alors j'ai beaucoup de mal à comprendre pourquoi le moteur 3D à telles baisses de forme. Je l'ai lu nulle part mais en plus, j'ai l'impression que ledit moteur est issu de Bet on Soldier. On retrouve un peu le même type de textures et les mêmes capacités graphiques (sans PhysX). Peut-être que je me trompe mais bon. Bet on Soldier fonctionnait bien sur mon PC, pourquoi pas celui-là ? En plus il n'est pas plus beau...



Le son

Le thème d'intro
Le son n'est pas génial non plus
est vraiment pompeux, ce qui fait qu'on commence avec un mauvais a priori sur le sujet. Et ça continue tout le long du jeu avec un doublage pas trop mauvais mais pas inspiré pour autant. Le personnage qu'on contrôle fera même ses petites remarques du type "j'lai eu", "ouais entre les 2 yeux", finalement assez lourdes. Musicalement parlant ça ressemble à un film d'action Hollywoodien avec des compositions pas forcement mélodieuses mais suffisamment rythmées pour entraîner le joueur. Pour finir, je suis un peu divisé sur le rapport des bruitages. D'un côté, on a un réalisme assez sympathique et d'un autre, les armes font des bruits de pétards à mèche ! Je ne sais pas si T7 Game a voulu faire dans le réaliste à tout prix (perso, je ne connais pas le bruit d'un M16) mais là, ça ne déménage pas beaucoup. Quand on voit ce que la concurrence propose, avec des bruitages de ouf, je me demande si parfois il vaut pas mieux faire dans le surréaliste plutôt que la pétoire pour enfant...



Note générale

Un constat final s'impose, The Mark ne sera pas le FPS de l'année. Dans cet immuable état de fait, la réalisation plombe tout le soft. Moi qui attend avec impatience Halo 2, S.T.A.L.K.E.R et Half-Life² : Episode Two, je me retrouve avec un shooter sympathique, à l'action nerveuse mais au moteur 3D et à l'ambition en dessous des attentes. Car on peut le dire ouvertement, c'est beau, très beau même par endroit. Mais le jeu n'a reçu aucune optimisation de son code source ce qui rend le résultat complètement merdique du point de vue de la fluidité (il lui arrive même de faire des arrêts sur image). Si le moteur 3D avait été perfectionné, on aurait pu oublier tous ses défauts car au delà de ses tares, The Mark est finalement assez sympa dans le style bourrin sans concession. Or ce n'est pas le cas donc on souffre à le finir. Le personnage se déplace comme un escargot asthmatique, le gameplay offre pas mal de bonnes idées malheureusement mal misent en avant, la difficulté est (trop) élevée, les niveaux sont variés mais monotones... en clair on oscille entre le bon et le vraiment mauvais. The Mark aurait mérité quelques mois de fignolage en plus, ça c'est sûr. Pour vous faire réfléchir à 2 fois avant de faire comme moi (mettre 30€ dans un jeu qui n'en vaut pas plus de 10), en étant un grand amateur du genre je me suis bien amusé mais pour le joueur occasionnel, la frustration guette. Essayez donc la démo avant d'acheter, ce sera mon meilleur conseil. Moi j'ai bien aimé malgré tout mais il a fallu pas mal d'aspirine et de patience pour fermer les yeux sur des phases bien pénibles, des saccades incessantes et un gameplay en dents de scie. Je ne peux pas mieux vous dire...


Test réalisé par iiYama

janvier 2007