House of the Dead III (PC)

 








Développement scénaristique
Jouabilité & Gameplay
L'image
Le son
Note générale


Sortie du jeu : février 2005
Développeur : SEGA
Adaptation : SEGA
Editeur : SEGA
Genre : rail-shooter

Support : 1 CD
Version testée : Française
Version logicielle : v.1.0
Voix dans le jeu : US
Textes à l'écran : FR

Difficulté :
Multi-joueurs : 2 joueurs simultanément
Abréviations : ThotD 3 - HOTD III
Prix au lancement : 30€


Configuration recommandée :
CPU : 1.4Ghz
RAM : 512Mo
VIDEO : type GeForce 4 avec 128Mo de VRam

Configuration de test :
CPU : AMD Phenom 9500
RAM : 2Go DDR II
VIDEO : GeForce 8800GT avec 512Mo de VRam
OS : Windows XP Sp2
Résolution testée : 1280x1024 (4:3)
Niveau de détails :


Aussi disponible sur :







Les sites partenaires :





_________________________________

Pages vues (depuis avril 2016)




Visiteurs uniques (depuis avril 2016)

The House
of the Dead III






La série des
Cet épisode reprend bien les bases de la série et impose même un scénario sympa et une mise en scène travaillée. C'est rare sur Accade...
House of the Dead dont j'ai testé le premier opus sur Arcade il y a un peu plus d'un an de ça, a donné quelques lettres de noblesse au roi de l'Arcade, j'ai nommé SEGA. En concurrence directe avec les Time Crisis de Namco, House of the Dead se différencie par l'abstraction totale de réalisme en plongeant le joueur dans un univers empli de zombies et de monstres. Surfant clairement sur la vague Romero et Resident Evil, la saga s'est ainsi forgée une certaine réputation auprès de joueurs en salles obscures. De mon côté, si j'apprécie tant ce jeu c'est parce que j'ai passé presque 3 ans de ma vie à bosser pour un gérant où j'ai pu toucher de près la plupart des grosses bornes qui sévissent dans nos cinémas et nos cafés depuis près de 20 ans. D'ailleurs ce 3e épisode se présente le plus souvent sous la forme d'une borne Naomi composé d'un système Chihiro (un Hardware proche de l'hardware Xbox). Le joueur tire avec un fusil à pompe à canon scié d'une taille quasi réelle et pour recharger, il fallait pomper. Excellent ! L'original Arcade est parut en 2000, il devait être porté sur DreamCast en 2001 puis fut annulé (suite à l'injuste et rapide chute de la console) mais a été adapté sur la console de Microsoft en 2003 et eu une conversion finale sur PC en 2005. J'ai énormément joué à ce jeu sur Arcade, voyons à présent si l'adaptation tient la comparaison. Pour parler du jeu d'Arcade en lui-même, il est rare de voir un scénario aussi travaillé sur un support aussi grand public. Certes les cut-scènes vont à l'essentiel mais ont le mérite de poser une vraie trame scénaristique, proposant un tenant et un aboutissant, évitant ainsi de nous laisser shooter tout ce qui bouge sans raison. Bon après c'est sûr, le fond reste léger, très léger même, et pourtant on apprécie les efforts conssentis à proposer une vraie mise en scène, un bon doublage et même si histoire qui s'imbrique parfaitement à la mythologie House of the Dead.


Comme je le
The House of the Dead III est un rail-shooter, donc le gameplay se résume à viser et tirer
disais en intro, sur Arcade on tenait une jolie réplique de fusil à pompe afin d'immerger le joueur dans cet univers zombifié. Si on rentrait tout de suite dans l'ambiance grâce une bonne prise en main, malheureusement ça limitait le jeu à une seule et unique arme. L'arme "touche-à-tout" de Time Crisis 3 par exemple, permettait d'avoir jusqu'à 4 armes différentes. Pour revenir à notre adaptation PC, le fusil à pompe est remplacé par la souris et la prise en main est donc immédiate. On vise, le bouton gauche sert à tirer, le droit à recharger. D'ailleurs si on ne recharge pas lorsque le fusil est vide, le personnage le fait lui-même (une action qui n'était pas présente dans la version originale). On peut aussi jouer à clavier (mais c'est désastreux) ou au pad (et c'est à peine mieux). Il est donc fortement conseillé de jouer avec l'arme ultime du joueur PC. D'ailleurs on pourra régler la sensibilité de la visée et j'ai quand même trouvé étonnant qu'une petite latence se fasse sentir entre le mouvement et son exécution à l'image. Encore que, une fois dans le jeu on n'y prête plus attention. On nous propose 2 modes de jeu : Survie qui est le mode Arcade classique et Time Attack que je n'ai pas besoin de présenter. Il y a aussi un menu d'options qui se contente du minimum syndical ainsi qu'un système de sauvegardes qui à mes yeux est assez inutile, la durée de vie ne dépassant les 1h30 (faut penser jeu d'Arcade). Je rappelle que The House of the Dead III est un rail-shooter, donc un jeu en vue subjective où le gameplay se résume à viser et à tirer puisque les déplacements sont imposés... ce n'est pas un FPS. Pas difficile (j'ai joué en "normal" et seul le boss final posa problème) on pourra tout même regretter une certaine redondance de l'action. Le jeu ne fait pas peur malgré son ambiance décharnée, il a bien sûr des bonus à récupérer (points, santé...) et toute une ribambelle de streumons à dessouder. Le jeu vous laissera de temps en temps le choix de votre parcours, selon 2 à 3 itinéraires mais les passages-clé sont tous communs. Disons que ça rallonge un peu une durée de vie extrêmement courte. Le fusil à pompe, comme chacun sait, a un tir certes lent mais évasé qui fera bien souvent mouche, même si on vise de travers.


On retrouve
C'est plus beau que sur Arcade
aussi toutes les routines inhérentes à ce type de jeux : un flot continu d'ennemis qui n'a que nous pour cible, le devoir de sauver son coéquipier de temps en temps ou encore une caméra qui regarde ailleurs et en revenant à sa position initiale, on découvre 5 monstres apparus comme par enchantement et prêts à nous bouffer. Mais bon, tous les shooters (ou presque) sont comme ça alors on dit rien. Techniquement, le système Chihiro qui faisait tourner la borne, était basé sur une Xbox légèrement dopée. Aussi beau que sur Arcade avec un PC modeste, j'ai pu jouer en 1280x1024 tous détails à fond (plus l'anti-aliasing) et le résultat est même meilleur qu'à l'origine. On n'en attendait pas moins de SEGA puisque le jeu est tout même vieux de 5 ans déjà. Hormis une héroïne clairement... moche, à cause notamment d'une modélisation moyenne, les monstres et les décors sont par contre très convaincants. Les textures sont propres, le moteur 3D fonctionne parfaitement et garde une excellente fluidité tout au long de l'aventure (plus de 60 images/sec). Absent de la version originale, cette fois on voit apparaître le bout de son canon. A part ça, il n'y a pas grand chose à noter, cette adaptation PC étant très fidèle au titre original, ce que j'affirme haut et fort envers et contre le (parfois) décevant avis d'une presse blasée qui n'y connait grande chose en matière d'Arcade. Enfin si le doublage US est très correct, avec cette version française j'ai enfin pu profiter de sous-titres traduits. Les musiques sont typiques de ce qu'on trouve sur Arcade, à savoir des pistes assez insipides et parfois même bruyantes à outrance. Si la plupart des bruitages sont bons j'ai tout de même un petit regret : le fusil à pompe à un FX trop léger par rapport à sa puissance. Mais ce parti-pris est à mon avis voulu, sinon le jeu aurait été franchement saoulant.



Mon avis est Note
loin de la critique assassine de certains cites. Avec des aberrations type et là je cite "textures parfois lamentables" ou "bugs dans le décor", certains que je ne citerai pas lui ont flanqués des notes minables. Pour tenter d'expliquer une telle divergence d'opinion entre eux et des testeurs plus objectifs (ou encore moi-même), je me dis que certains testeurs n'ont pas dû y jouer dans de bonnes conditions (avec un bon PC tout simplement) et qu'en plus ils doivent être hermétique au genre ou à la licence. Mais trêve de revendications, à mes yeux The House of the Dead III est un petit jeu très sympa. D'accord sa durée de vie est infime (moins de 2h), d'accord à sa sortie 30€ ça faisait cher mais le titre a ses points forts bien à lui. On peut commencer par une prise en main largement facilitée (même si je reconnais que sans le fusil, ça perd de son charme), une réalisation parfaitement adaptée au PC avec des graphismes rehaussés ou encore une ambiance assez excellente. Plus encore de nos jours, si le jeu n'en est pas meilleur, il est par contre bien moins cher (neuf à 10€) ce qui peut être une bonne affaire si on aime les rail-shooters.




Scénario : cliquez pour ouvrir


Test réalisé par iiYama

février 2008