The Dig (PC)

 





Cliquez pour agrandir



Développement scénaristique
Jouabilité & Gameplay
L'image
Le son
Note générale


Sortie du jeu : novembre 1995
Développeur : LucasArts Entertainment
Editeur : LucasArts Entertainment
Genre : aventure - point & click

Support : 1 CD
Version testée : Française
Voix dans le jeu : FR
Textes à l'écran : FR

Moteurs graphiques : SCUMM + INSANE
Difficulté :
Multi-joueurs : non


Aussi disponible sur :




Les sites partenaires :





_________________________________

Pages vues (depuis avril 2016)




Visiteurs uniques (depuis avril 2016)

The Dig









A l’origine The Dig
Une fois encore, LucasArts nous délivre tout son talent en matière de scénario et de mise en scène
devait être un épisode de série… puis un film, mais les couts des effets spéciaux étaient beaucoup trop élevés pour l’époque et ont poussés le réalisateur, un certain Steven Spielberg, à changé ses projets et à contacter LucasArts pour en faire un jeu vidéo… et ce pour notre plus grand plaisir ! L’histoire débute alors qu’une comète est sur le point de frapper la Terre de plein fouet. Une équipe de 5 personnes est donc envoyée dans l’espace avec comme mission de détourner la trajectoire de la comète grâce à des charges explosives. Après les explosions, et alors qu’une partie de l’équipe explore l’étrange comète, cette dernière les transporte, à une vitesse inimaginable, vers un autre monde, un monde qui semble sans vie. Seule une ombre noire semble leur montrer le chemin vers une ancienne base… Le capitaine Boston Low, la journaliste Maggie Robbins et le scientifique Ludger Brink sont perdu dans un univers différent du leur et sans réel espoir de pouvoir retourner sur leur planète. Voila le véritable intérêt du jeu : son scenario (plus complexe qu’il ne semble au premier abord), ces personnages (à la psychologie particulièrement travaillée) et des dialogues qui montrent la complicité des dits personnages. Ici on oublie le coté humour déjanté de Sam & Max ou de Day of Tentacle, nous sommes en présence d’un jeu bien plus sérieux qui aborde des sujets comme la mort, la vie, la peur, les rapports humains et la fin d’une civilisation. Une histoire incroyablement intéressante servie par des graphismes magnifiques malgré un contraste assez élevé avec des personnages plutôt cartoon (moteur SCUMM oblige) et les décors plus réalistes. Ces derniers justement, sont de véritables œuvres d’art et on a constamment l’impression de se balader dans des tableaux (quel dommage que de nos jours la résolution, bien trop basse, vienne gâcher la fête !).


Les personnages
Que dire si ce n'est que pour un jeu de 1995, vous allez être bluffé par les graphismes (même si pour ça, il faudra vous faire à des résolutions relativement basses de nos jours)
quant a eux sont bien animés, avec un souci du détail rarement atteint à l’époque (1995, dois-je le rappeler ?). Coté gameplay on se retrouve avec du point & click ultra classique : clic droit pour se déplacer/prendre/agir et le clic gauche pour ouvrir l’inventaire. A noter qu’il est possible d’utiliser le déplacement rapide en double-cliquant sur une sortie ou de passer les cinématiques et les dialogues grâce à la touche "échap", détail qui vous évitera la crise de nerf lors des nombreux allers-retours du jeu ! Des allers-retours qui boostent d’ailleurs une durée de vie pas bien longue… enfin c'est à nuancer puisqu'en effet si vous jouez pour la première fois, ne pensez pas finir le jeu les doigts dans le nez, que nenni, vous êtes en présence d’un jeu certes classique, mais aux énigmes parfois incroyablement difficiles, même si le titre reste néanmoins abordable. Je dois avouer que la musique du jeu ne m’a pas marqué, j’ai plus le souvenir du silence, de bruit de vent dans les montagnes, cela nous immerge encore plus dans un sentiment de solitude et de perdition et c’est tant mieux. Par contre si les musiques ne sont pas exceptionnelles, les doublages eux sont un vrai régal, notamment réalisés par des doubleurs de choix (on appréciera le fait que le personnage principal ait la voix de Bruce Willis) mais aussi par la qualité des textes écrit par Orson Scott Card, célèbre écrivain de science-fiction.



The Dig Note
est un jeu d’aventure unique qui mise sur son background, qui nous passe des messages assez forts sur l’univers, la vie, la mort et la nature humaine. Avec son impressionnante réalisation (pour un jeu de 1995 entendons-nous), alliée à un doublage exceptionnel, un scénario et une mise en scène au sommet du genre, il est clair que The Dig est un "must-have". Bien entendu il a ses défauts (des énigmes parfois trop ardues, résolutions trop basses pour nos PCS actuels, musiques en demi-teinte) ceci dit je ne peux que conseiller cette oeuvre du talentueux LucasArts à tout les fans de point & click !



Les -

  • La résolution d'écran vraiment basse de nos jours (ça pique les yeux…)
  • Un Lucas Arts plus sérieux, moins drôle
  • La difficulté de certaines énigmes
  • Les +

  • La mise en scène digne de Spielberg !
  • Les dialogues : texte et doublages
  • La psychologie des personnages
  • Mort ? Vivant ? Entre les deux ?
  • L’histoire et le background
  • Les graphismes

  • Test réalisé par Wmalain

    avril 2012