Psychotoxic (PC)

 








Note générale


Sortie du jeu : avril 2005
Développeur : Nuclear Vision
Editeur : Whiptail Interactive
Genre : FPS

Support : 1 DVD
Version testée : Française
Difficulté :


Configuration de test :
CPU : AMD Athlon 64 X2 3800+
RAM : 1Go
VIDEO : GeForce 7900GS avec 256Mo de VRam
OS : Windows XP Sp2
Résolution testée : 1280x1024 (4:3)
Niveau de détails :





Les sites partenaires :





_________________________________

Pages vues (depuis avril 2016)




Visiteurs uniques (depuis avril 2016)

Psychotoxic

Gateway to Hell



Psychotoxic
FPS minable = à éviter à tout prix !
est un FPS solo dans lequel vous jouez Angie, une fille mi-humaine mi-ange qui va lutter contre le 4e chevalier de l'apocalypse (Mort) afin de stopper Armageddon, au long des 22 niveaux de la campagne. L'action commence en plein coeur de Manhattan, Angie doit lutter contre le FBI, des sectes satanistes, des loups garous, des zombies, des criminels, le SWAT... Autant dire que déjà là, vous sentez le malaise s'installer en vous disant, à juste titre : "c'est quoi cette soupe ?". En effet, Psychotoxic mélange tout et n'importe quoi, pensant sûrement qu'il tient là une formule gagnante. En effet, des bouts parci parlà chez d'autres, c'est un compte, mais jeter bêtement tous les ingrédients dans un chaudron, en pensant qu'il en sortira un mets de gout, c'est soi être peu réaliste des attentes du secteur, soit croire en des forces divines qui, visiblement, n'ont pas écoutées. Car c'est un fait, il y a des jeux qu'on est curieux de découvrir et que finalement, on aurait mieux fait de s'abstenir. Psychotoxic fait parti de ces titres qui font penser à No One Lives Forever sans jamais en atteindre le génie ludique. D'une platitude exacerbée, le gameplay se table sur de vieilles routines, ainsi on jouera à un jeu sans saveur, qui ne proposera pour seules originalités que divers pouvoirs comme celui de transformer sa jauge de "power" en santé, de ralentir le temps ou la possibilité de pénétrer dans la tête des autres être humains et de modifier leurs souvenirs. C'est pas si mal sur le papier, mais il faut voir ce que ça donne à l'écran... En plus, il faut penser que ce titre-là est sorti à la même période que The Chronicles of Riddick ou DOOM 3 : Resurrection of Evil, autrement plus beaux et intéressants. Pire, Psychotoxic doit aussi faire face au trio infernal de 2004 : DOOM 3 / Far Cry / Half-Life². Clairement, il fallait être con pour acheter ce jeu plutôt que ceux cités. Doté d'une IA affligeante de bêtise, de bruitages totalement effacés ou encore du fait bien pénible de ne porter qu'une seule arme à la fois (une aberration), on ne trouve rien de bon à ce titre. De plus, les graphismes paraissent totalement datés et j'ai même assisté aux premières ondulations de l'eau totalement saccadées ! Les corps "s'évaporent" presque sous nos yeux, le moteur 3D est bugué, ce n'est pas spécialement beau et ça a surtout un aspect général vieillot.



Psychotoxic Note
est une merde de plus, un FPS qui ne devrait même pas exister, même si l'héroïne que l'on a sous la souris, est plutôt sexy. Et c'est peut être la seule chose positive du jeu car avec son scénario bidon, son gameplay sans originalité, ses graphismes datés et son fun aux abonnés absents, il n'y a rien, absolument rien pour sauver le titre de Nuclear Vision. Pour vous donner une idée du fiasco commercial de ce jeu, seule la démo se promène encore sur quelques serveurs car même le site officiel du jeu a fermé. A bon entendeur...



Test réalisé par iiYama

janvier 2008