Painkiller Overdose (PC)

 








Note générale


Sortie du jeu : janvier 2008
Développeur : Mindware Studios
Editeur : Dreamcatcher
Genre : FPS

Support : 1 DVD
Version testée : Américaine
Version logicielle : v.1.0
Voix dans le jeu : US
Textes à l'écran : US

Difficulté :
Multi-joueurs : 16 joueurs online
Prix au lancement : 45€


Configuration recommandée :
CPU : 2,6Ghz
RAM : 512Mo
VIDEO : type GeForce FX5700

Configuration de test :
CPU : Athlon 64 X2 3800+
RAM : 2Go
VIDEO : GeForce 7900GS avec 256Mo de VRam
OS : Windows XP Sp2
Résolution testée : 1680x1050 (16:10)
Niveau de détails :



Les sites partenaires :





_________________________________

Pages vues (depuis avril 2016)




Visiteurs uniques (depuis avril 2016)

Painkiller

Overdose



Essayer des
Le jeu est bourrin comme un Serious Sam, le charme en moins
versions démo, ça a le bon goût de vous faire toucher sans acheter. Si quelques fois les démos que je teste se révèlent être de bons jeux (et donc de futurs achats pour des tests plus approfondis), parfois on tombe sur la perle rare, à savoir le jeu qu'on est bien content d'avoir vu à l'avance, parce qu'il est bien pourri ! C'est vrai, je vais un peu vite en besogne mais remarquez que Painkiller Overdose sort dans moins de 10 jours et que personne n'en parle, tout juste on communique vaguement sur le fait qu'une démo qui compte 2 niveaux solo et 2 niveaux multi, vient d'être mise en ligne. L'intention est bonne mais ce manque de médiatisation est louche alors j'ai voulu voir par moi-même. A présent je comprends mieux. Le premier Painkiller a fait son bout d'effet lorsqu'il est sorti en avril 2004, proposant une ambiance glauque assez originale et un gameplay à l'ancienne, sans fioriture, bourrin en somme. Vint 7 mois plus tard un bel add-on nommé Battle Out of Hell (développé par People Can Fly) qui, s'il n'atteignait pas la qualité de l'original, était tout de même assez sympa. 3e épisode de la série, Overdose est une préquelle à la première histoire mais la démo est hyper avare sur tout plan scénaristique. Ainsi on se retrouve immédiatement en pleine guerre de '40, on ne sait pas qui on joue, ni se ce qu'on fout là. Ça commence mal. Ultra bourrin (Serious Sam fait encore école en 2008 ?), le jeu ne dispose d'aucune finesse de gameplay puisque la loi du "j'te rentre dedans" est celle qui fonctionne encore le mieux. Scripté à mort, à chaque zone il faudra tué tous les ennemis pour que la porte qui mène à la suite du niveau, s'ouvre. Entre nous, ça fait un peu arriéré.


En parlant d'arriéré,
Les armes ont au moins le petit truc d'être visuellement originale
le moteur graphique a clairement été conçu pour un DirectX antérieur à celui actuel (sans doute le 9.0a) et si je suis reconnaissant quant aux possibilités offertes par cette librairie, mon PC (qui commence un peu à vieillir) a fait tourné le jeu à la perfection avec tous les détails au max. Il faut d'ailleurs reconnaître que les graphismes n'ont rien d'exceptionnels et que votre belle carte graphique optimisée DirectX 10 (oui oui celle qui vous a coûtée 500€), ne servira à rien puisque ma GeForce 7 s'est très bien accommodée de ce moteur graphique d'un autre âge. Il suffit de jeter un oeil à la configuration minimale requise pour se rendre compte que le moteur 3D date d'un autre temps et qu'avant même sa sortie, il était déjà largement dépassé. En plein jeu on dessoudera divers monstres et autres squelettes qui ont 2 particularités notables. La première c'est qu'ils apparaissent comme ça, comme par magie et la seconde, c'est que pour un jeu censé foutre un minimum les boules, étant donné son univers glauque et gothique, et bien vous n'aurez jamais peur. On utilisera des armes aussi bizarres à regarder qu'à utiliser (et moi je dis que rien ne vaut un bon gros fusil à pompe bien de chez nous :) et le son n'a rien de palpitant. Autant dire que la réalisation fait dans le banal limite lourd-dingue et tellement déjà-vu que la lassitude plane dés les premiers niveaux.



Après Note
plus de 30 minutes passées sur le jeu à faire toujours la même chose (j'explose la gueule des méchants, je passe la porte, j'explose la gueule des méchants, je passe la porte, j'explose...), sous un gameplay revenu au moins 10 ans en arrière et avec une réalisation qui date d'au moins 4 ans, vous comprendrez ma position quand je dis "mouais, jeu moyen". C'est clair que je n'ai testé qu'une démo et pour être sûr de la qualité finale du produit, il faudrait tester le jeu en entier. Ce titre est sorti en janvier 2008 et quand on pense qu'en 2007 nous avons eu le trio infernale Bioshock / Call of Duty 4 / Crysis, et que courant de l'année 2008 sont sortis Battlefield : Bad Company, Far Cry 2, Frontlines : Fuel of War, Resistance 2 et Rainbow Six : VEGAS 2... avouez franchement que Painkiller Overdose était mal parti pour être l'un des meilleurs FPS de la période...



Test réalisé par iiYama

janvier 2008