Half-Life 2 Episode Two (PC)

 






 


Développement scénaristique
Jouabilité & Gameplay
L'image
Le son
Note générale


Sortie du jeu : octobre 2007
Développeur : VALVe Software
Editeur : VALVe Software
Genre : FPS

Support : en pack DVD (Orange Box) ou en téléchargement sur Steam
Version testée : Française
Version logicielle : patch auto via Steam
Voix dans le jeu : FR
Textes à l'écran : FR

Moteur graphique : Source Engine
Moteur graphique : Havok
Difficulté :
Multi-joueurs : online
Abréviation : HL2 EP2
Titre alternatif : HL² Episode Two


Configuration recommandée :
CPU : 2,2Ghz
RAM : 1Go
VIDEO : type GeForce 6 avec 256Mo de VRam
AUTRE : connexion Internet obligatoire (Steam)

Configuration de test :
CPU : AMD Athlon 64 X2 3800+
RAM : 2Go
VIDEO : GeForce 7900GS avec 256Mo de VRam
OS : Windows XP Sp2
Résolution testée : 1680x1050 (16:10)
Niveau de détails :


Aussi disponible sur :







Les sites partenaires :





_________________________________

Pages vues (depuis avril 2016)




Visiteurs uniques (depuis avril 2016)

Half-Life²

Episode Two



Le format épisodique est généralement assez mal vu auprès des joueurs car jusqu'à aujourd'hui, c'était un bon moyen pour les développeurs de se faire plus de sous qu'en vendant un seul gros jeu. Et avec Episode One, sorti il y a un peu plus d'un an de ça, VALVe reçu un accueil plutôt mitigé. Trop peu de scénario, trop peu d'originalités et surtout trop court, ce premier épisode a un peu déçu. De retour sur les devants de la scène, VALVe sait que la période de Noël est généralement faste mais il a apparemment compris son erreur. Car suite aux critiques érigées envers le premier épisode de cette trilogie qui forme un pseudo Half-Life 3, VALVe a légèrement remanié son jeu et surtout, ils se sont efforcés d'en apporter plus. Et c'est aussi ça le gros avantage d'avoir un format épisodique, à savoir qu'on peut faire évoluer le moteur graphique au fil du développement, on peut rectifier les bugs, créer de nouveaux décors, implanter de nouvelles idées et faire quelques ajustements sur le gameplay. Proposant ainsi un Episode Two en rien comparable avec son prédécesseur, on retrouve ici les sensations grisantes de l'opus original. Un retour en force du père Freeman, qui prouve que malgré un moteur graphique et physique vieux de 3 ans, on peut encore faire des merveilles. Enfin, pour acquérir Episode Two il n'y a que 2 solutions : soit vous le téléchargez sur la plate-forme Steam pour 30€ (sachez au passage qu'Episode Two est un stand-alone, il n'a pas besoin d'Half-Life² pour fonctionner), soit vous vous procurez la fameuse Orange Box, qui entre nous, est une excellente affaire.



Développement scénaristique

La première scène
On verra enfin à quoi ressemble les "bienfaiteurs"... et c'est pas bien rassurant !
est une vidéo basée sur le moteur du jeu qui fait office de résumé d'Episode One. Si l'intention est louable, tout le problème c'est que cette vidéo va trop à l'essentiel, qu'elle ne résume pas l'histoire d'Half-Life² et surtout qu'elle est uniquement en anglais. Etant donné que VALVe s'efforce toujours de parfaitement doubler ses jeux, cette constatation est un peu décevante d'autant que pour le non-initié, cette vidéo est incompréhensible. Mais comme je dis toujours, lorsqu'on prend le train en marche, il faut avant tout commencer par le début (comprenez qu'il faut d'abord jouer aux anciens épisodes avant d'entamer le dernier en date… question de logique). Comme à l'accoutumée, Gordon Freeman restera aphone tout au long du jeu, laissant au joueur sa propre interprétation de ses dires. D'un point de vue du scénario, ce n'est pas non-plus les super révélations mais on en apprend un peu plus. Certes on ne sait toujours pas d'où sortent les Conseillers, ceux que Breen appelaient les "bienfaiteurs", on ne sait pas non plus ce que mijote G-Man mais on est assez satisfait de la tournure des choses. Pas pour une fin qui va en blaser plus d'un mais plutôt parce que tout semble s'enchaîner vers un but précis. Hormis ça, on sent bien que VALVe veut donner une tournure dramatique à l'histoire. Avec 2 grosses tragédies presque successivement, l'ambiance y gagne en humanisme. Et d'un autre côté, cet univers déjà pas bien accueillant à cause du Cartel, prend des tournures inattendues et vraiment sombres. Autant dire que je me présente comme le porte-parole de tous les fans : il nous tarde franchement qu'Episode Three sorte, pour enfin comprendre toute l'histoire et assister à l'épilogue.



Jouabilité & Gameplay

Pas d'énormes
A quelques modifs près, rien ne change. C'est un peu dommage mais au moins ça reste du HL2 pur souche
changements, Episode Two restant avant tout un add-on d'Half-Life². Ainsi la jouabilité reste à l'identique, on trouve sur son chemin les éternelles petites énigmes qui vont bien ainsi qu'un bon gros fun grâce à une action soutenue et incessante. Sur les 6h (environ) que dure l'aventure, il n'y aura aucun temps mort et le jeu n'est pas avare en sensations fortes, à grand renfort de scènes épiques et assez originales. Si personnellement j'adore Half-Life², je regrette tout de même que certains ajouts soient toujours absents comme un coup de mêlée (alors qu'Alyx en a un depuis Episode One) ou de nouvelles armes. Non ici on reste dans le déjà-vu jusqu'au bout, à quelques détails près. Les détails sont du genre que les environnements paraissent plus ouverts, plus vastes (bien qu'il n'y ait toujours qu'un seul chemin possible), l'IA a encore été peaufinée et la voiture possède désormais un radar (bien pratique pour trouver les munitions). Car oui, les phases en voiture font leur retour et si autrefois elles étaient un peu trop longues et rébarbatives, ici elles sont mieux menées pour éviter la lassitude. Ensuite Gordon possède à présent un petit radar pour repérer la position de son véhicule et la lampe a enfin sa propre jauge d'énergie. Enfin on aura 2 nouveaux ennemis : le chasseur (une vraie saleté celui-là) et le fourmi-lion à l'état pré-adulte, nommé pour le coup "acid-lion" (bien chiant lui aussi).



L'image

Le moteur 3D
Même s'il vieillit, le Source Engine assure encore, avec notamment l'ajout des Pixel Shader 3.0
d'Half-Life², le Source Engine, vieillit assez bien. Lorsqu'il est sorti en 2004, presque en même temps que le CryEngine de Crytek, il a révolutionné le support PC (tout comme ce dernier soit dit en passant). Seulement, là où Crytek a créer un tout nouveau moteur pour Crysis, VALVe n'a cessé de mettre le moteur Source à jour : pixel shader 3.0, HDR, Havok, Phong Shader... le Source Engine suit peu à peu l'évolution. Ça a 2 avantages : ça rend le jeu moins élitiste car il peut ainsi tourner sur des machines modestes et ça permet aussi d'avoir une identité visuelle identique à tous les épisodes. Sans doute que le moteur changera si un "vrai" Half-Life 3 voit le jour. En attendant, le Source Engine nous dévoile un jeu encore plus beau que dans Episode One et même Half-Life². Les reflets de l'eau sont toujours aussi réalistes, les décors sont vraiment magnifiques et presque tous les objets ont enfin des textures décentes (moins grossières). Même la voiture ressemble à présent à une vraie voiture et plus à un caddie de Carrefour avec un moteur électrique de LEGO : elle a un vrai moteur ainsi qu'un vrai design digne de Mad Max. Le rendu graphique, même s'il a prit un peu de bouteille, reste donc encore dans la course, notamment grâce à une physique toujours aussi impressionnante (y'a qu'à voir le pont s'écrouler en début d'aventure, c'est très impressionnant) et une gestion de la lumière simplement parfaite. Véritable claque visuelle à sa sortie en 2004, aujourd'hui le moteur Source nous offre encore des modélisations de bonne facture. Il est d'ailleurs agréable de voir enfin de nouveaux décors, qui sont en plus très beaux. La forêt, des sous-terrains visqueux, le labo de White Forest… rien n'a été laissé au hasard afin d'offrir un jeu visuellement varié et on peut même dire contemporain étant donné la beauté des lieux. Seul Chien (le robot) semble moins bien modélisé, avec des textures plus simples que dans Episode One (allez comprendre...) mais en contre partie, les Vortigaunts (qui ont un grand rôle cette fois) ont étés mis à jour. Plus gluants que jamais, ils ont une peau étonnamment détaillée. L'animation des divers protagonistes s'est encore assouplie (surtout pour Alyx) même si de nos jours elle parait un peu désuète et le formidable design du jeu, alliant le bio-mécanique d'une science-fiction à l'aspect brut et la magnificence de certains décors, fait toujours son bout d'effet. La Police Civile du Cartel, les vaisseaux-insectes ou les Striders sont autant de pièces parfaitement designées. Comme je le disais tout à l'heure, on rencontrera aussi de nouveaux ennemis en la présence des Conseillers, des chasseurs ou encore des acid-lions. Seul (petit) défaut (et encore) : les pauses loadings. Dommage que VALVe n'est toujours pas intégré de Streaming encore que, étant donné qu'il est basé sur Half-Life², c'est normal qu'il fonctionne à l'identique. Enfin j'aimerai revenir sur les décors, notamment les sous-terrains. Somptueusement dégoûtant, le nid des fourmis-lions est sacrément original (en plus le gameplan est moins linéaire, moins "carré" que d'accoutumé). Oscillant entre l'organique et le rocheux, cet endroit (qui ne sera pas sans rappeler Xen) est vraiment original. Autre point fort graphiquement : White Forest est un endroit vraiment magnifique, presque apaisant je dirais. Très axé sur la nature, avec ses petits ruisseaux, ses teintes lumineuses sous son soleil omniprésent et ses arbres, ça tranche directement avec des sous-terrains qui nous rendraient presque claustrophobe. En tout cas, pour un moteur vieux de 3 ans, moi je dis chapeau bas !



Le son

Toujours
Encore une fois, le son est presque irréprochable
aussi puissant, le son d'Half-Life² et de ses suites n'a jamais déçu. Posant une nouvelle fois quelques musiques Electro, ponctuelles mais d'une qualité irréprochable, ainsi qu'une ambiance sonore travaillée, il n'y a rien à regretter. Les bruitages sont toujours aussi efficaces, le cri des Striders est toujours aussi excellent et le couinement des larves est réaliste (si tant est que les larves couinent :). Pour ce qui est du doublage, qui est toujours aussi pro et impliqué, je dis félicitations à VALVe pour avoir eu le bon goût de reprendre encore et toujours les mêmes doubleurs, 3 ans après (le doubleur qui prête sa voix à G-Man a -une nouvelle fois- réalisé un travail admirable). Seul tout petit bémol, la voix du Cartel a encore changée et il semblerait que ce soit la même que celle de Portal (les effets de déformations en moins). Ce changement est un peu dommage. Par contre c'est avec toujours autant de plaisir qu'on retrouvera la fameuse synchro labiale qui fait tant honneur au moteur Source et à ses 40 muscles faciaux (et qui fait défaut à la plupart des FPS, même contemporains). Avec une telle plaidoirie, que voulez-vous que j'ajoute de plus ?



Note générale

Sans être un épisode aussi ambitieux que l'opus original, Episode Two reste un chapitre marquant. Sans réfléchir il est le plus beau jeu tournant sur le moteur Source, il est plus long qu'Episode One, moins avare en révélations et quelques scènes épiques prouvent encore la maîtrise de la mise en ambiance made in VALVe. Les environnements sont impressionnants de beauté et de variété malgré l'âge du moteur. Les phases en voiture (qui sont de retour) sont plus sympas qu'auparavant et si on ressent une légère frustration quant aux manques d'innovations (comme le fait qu'il n'y a toujours pas de nouvelle arme), la recette Half-Life² est optimisée à son potentiel maximum. Qu'on soit fan ou pas, Episode Two est un jeu énorme, certes un peu court (6h) mais ô combien poignant. Car l'ambiance s'assombrie d'épisode en épisode, trouvant ici un point culminant dont on aurait jamais eu soupçon. Je peux vous dire au nom des fans et de même moi, que je n'ai jamais autant espérer la sortie d'un jeu que celle de l'Episode Three ! En attendant, que soit sur Steam ou avec l'Orange Box, Episode Two rattrape toutes les fautes de son prédécesseur, tant en terme scénaristique qu'artistique, avec en prime l'introduction de nouvelles données particulièrement intéressantes (comme l'entrée en matière d'Aperture Sciences ou des Conseillers). On espère donc que VALVe ne mettra pas trop longtemps à sortir l'épilogue de l'épopée Half-Life² et que le dénouement de cette trilogie trouvera son apogée avec un final à la hauteur des espérances...



A savoir : cliquez pour ouvrir



Test réalisé par iiYama

octobre 2007